Login
Menu et informations
ALIBERT, Jean Vincent (1724-1805)
État civil
NOM : ALIBERT     Prénom(s) : Jean Vincent     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : ALLIBERT
Date(s) : 1724-9-11   / 1805-1-13 
Notes biographiques

• 11 septembre 1724, Orange : Naissance de Jean Vincent ALIBERT, fils de Jacques Alibert et de Françoise Bremond.

• [Vers 1754], Pézenas : Il entre au service du chapitre collégial Saint-Jean de Pézenas en qualité de maître de musique et probablement d'organiste.

• Août-novembre 1756 : Il entreprend des démarches pour se faire recruter par le chapitre de la collégiale Saint-Géraud d'Aurillac. Le 10 août 1756, Le Blanc sieur de [Ventedance] en Languedoc adresse une lettre au chapitre afin de lui recommander un très bon organiste et musicien répondant au nom d'Alibert. Les chanoines de Saint-Géraud, qui viennent de refuser la place à un jeune organiste de Rodez qui n'était pas assez bon, se montrent intéressés par la proposition du sieur Le Blanc. La condition est qu'Alibert accepte les mêmes conditions d'engagement que le chapitre avait proposé au jeune organiste. Le sieur Alibert s'adresse directement aux chanoines de Saint-Géraud en leur précisant qu'il est tout aussi bien organiste que choriste et maître de musique dans le chapitre de Pézenas. Il peut également se charger de l'entretien de l'orgue. Il s'engage "à employer ses talents au service de [votre] chœur et de la musique vocale et instrumentale". Le 28 novembre 1756, le sieur Alibert est reçu comme organiste et maître de musique de la collégiale Saint-Géraud d'Aurillac. Le chapitre lui paye son voyage. Le projet semble s'arrêter là mais sa situation évolue favorablement à Pézenas.

• 15 décembre 1756, Pézenas : Il est reçu à vie pour le chapitre comme maître de musique et organiste aux gages de 300 livres. Il promet au chapitre que s'il perd sa voix il est prêt à se consacrer exclusivement à l'orgue ou à divers services du chœur. Il occupera cette place jusqu'à la fermeture du chapitre en 1790.

• 1758-1759 : Construction du nouvel orgue de la collégiale par Jean François LÉPINE.

• 1er mai 1775 : Il reçoit 75 livres pour 3 mois d'avance de ses honoraires d'organiste.

• 6 février 1778 : Une délibération du chapitre de Pézenas lui assure la continuation de son traitement en cas d'infirmité.

1790 : Jean Vincent ALIBERT est maître de musique, organiste et choriste du chapitre de Pézenas aux gages de 300 livres annuelles. Il est en service comme organiste au moins jusqu'au mois de décembre 1790 dans l'église, devenue paroissiale en novembre au moment de la dissolution du chapitre. Le 10 novembre il fait une première demande de pension revendiquant 36 ans au service du chapitre de Pézenas, aux gages de 300 livres annuelles. Il fait valoir des douleurs rhumatismales et une infirmité qui lui empêche d'exercer normalement et demande 500 livres annuelles en pension.

• 6 avril 1791 : Le directoire du département ratifie l'avis du directoire du district de Béziers, qui proposait en février de fixer sa pension à 300 livres annuelles, soit la totalité des gages qu'il percevait du chapitre.
• Septembre ? 1792 : Le directoire du département délibère sur sa nouvelle demande et fixe sa pension à 300 livres, soit la totalité des gages qu'il percevait du chapitre. Il lui accorde également une somme de 337 livres 10 sous pour le supplément des sommes qu'il a perçues depuis le 1er janvier 1791.
• 1792-an VII [1798] : Il prête et renouvelle à plusieurs reprises le serment civique.

• An III [1794-1795] : Il joue du clavier lors des cérémonies publiques et intègre le cénacle jacobin de Pézenas, où il côtoie les instrumentistes François SAUVAGNAC et ses deux fils Joseph et Henry et Antoine RIBOT, musicien en ville avant 1791 et désormais commis à l’hôpital militaire.

• 24 nivôse an XIII [13 janvier 1805] : Décès de Jean Vincent ALIBERT, âgé de 80 ans, "ex organiste", veuf de Reine Duval, dans sa maison d'habitation, rue de la Glacière, à Pézenas.

Sources
Cyril TRIOLAIRE, "Les musiciens d’Église à la fête et au théâtre, entre Révolution et Empire" (2008) ; F-Ad15/ 4 G 8 ; F-Ad34 / G 4347 ; F-Ad34 / L 2748 ; F-Ad34 / L 4588 ; F-Ad34 / État civil en ligne ; F-Ad34/ L 2848 ; F-An/ DXIX/090/742/03,01
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  [1754 ca]  / 1790-12 
Lieux :  Collégiale Saint-Jean (PÉZENAS)  
Fonction :  organiste (Église)  ;  maître de chapelle / maître de musique (Église)  ;  choriste (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

<<<< retour <<<<