Login
Menu et informations
ARLABOSSE, Antoine, cadet (1730-1800)
État civil
NOM : ARLABOSSE     Prénom(s) : Antoine     Sexe : M
Complément de nom : cadet
Date(s) : 1730-10-14   / 1800-6-13 
Notes biographiques

Les frères ARLABOSSE sont présents et actifs à la cathédrale de Montpellier tout au long de la seconde moitié du XVIIIe siècle, sans qu'il soit toujours aisé de les distinguer l'un de l'autre.

• 14 octobre 1730, Montpellier : Antoine ARLABOSSE cadet naît le 14 et est baptisé le 16 octobre paroisse Saint-Pierre. Il est fils de Pierre ARLABOSSE, sonneur de la même église, et de Marie Pollier. Il est le frère cadet de Jacques Antoine ALABROSSE.

• 10 juillet 1754 : Antoine ARLABOSSE est reçu comme musicien attaché au chapitre cathédral Saint-Pierre. Il a probablement été enfant de chœur au service du même chapitre. Avec cet emploi il obtient également une place dans la musique des États du Languedoc, ce qui lui permet d'augmenter de la moitié ses revenus annuels.

• 22 février 1759 : Il épouse dans la cathédrale une fille de la paroisse, Jeanne Servel. Son frère aîné Jacques Antoine ARLABOSSE et son beau-frère Jean PIRON sont témoins. Ils sont également présents au baptême d'un fils du couple, François Marie, le 23 mai 1766.

• 9 juin 1768, Montpellier : Gabriel CAZALET, "chantre à Saint-Pierre" et Antoine ARLABOSSE, musicien, sont témoins lors du mariage d'Antoine Cabrit et de Catherine Rousier.

• 1774 : Lui ou son frère Jacques Antoine ARLABOSSE chantent un rôle dans l'acte de Bathille et Chloé de L'union de l'amour et des arts d'Étienne Joseph FLOQUET au Concert de Montpellier, aux côtés de la haute-contre Pierre BONNARD et sous la direction de Boirac CUPIDON. On retrouvera leur nom sur les programmes de deux concerts à bénéfice dans la salle du Concert en avril 1785.

1790 : Antoine ARLABOSSE est chantre et musicien journalier à la cathédrale Saint-Pierre de Montpellier aux appointements de 400 à 412 livres annuelles. Il adresse une demande de pension au Comité ecclésiastique, car il est sans autres ressources. En mai, il signe la pétition collective des musiciens du chapitre cathédral de Montpellier.

• 26 janvier 1791 : Il se voit attribuer une pension en rente viagère de la totalité de ses appointements qui monte à 412 livres.
• Octobre 1791 : Il signe avec un bon nombre de ses anciens collègues du chapitre une pétition pour réclamer le paiement des services extraordinaires qu'ils ont prêté au cours de l'année 1791. Ils reçoivent, par conséquent, une gratification de 48 livres prises sur le budget prévu pour les frais du culte en plus de leur pension.

• Avril 1792 : Il a obtenu une place de chantre dans l'église paroissiale Saint-François de Montpellier aux gages de 150 livres par an, tout comme son ancien collègue à la cathédrale Saint-Pierre, Jean Pierre RAVEL. Leur pension ayant été réduite à 200 livres et leurs nouveaux gages retenus sur cette pension, ils ne reçoivent désormais que 50 livres annuelles en pension.
• [Juillet] 1792 : Le directoire du département de l'Hérault accorde à nouveau à Antoine ARLABOSSE une pension de 400 livres en rente viagère correspondant à la totalité de ses anciens gages.

• 11 germinal an VII [31 mars 1799] : Antoine ARLABOSSE prête serment de haine à la royauté.

• 24 prairial an VIII [13 juin 1800], Montpellier : Antoine ARLABOSSE, "musicien" âgé de 69 ans, veuf de Jeanne Servel, s'éteint dans la maison Girard, rue Saint-Charles, sept mois après son frère aîné Jacques Antoine ARLABOSSE. Son neveu, Jean-Baptiste PIRON, musicien, est témoin déclarant.

Dernière mise à jour : 29 février 2016

Sources
A. F. Cradock, "Journal, 1783-1786" (1896) ; A. GERVAIS, "Le Concert à Montpellier au siècle de Louis XV" (1982) ; F-Ad34 / G 1759 et G 1762 ; F-Ad34 / G 1762 ; F-Ad34 / L 2748 ; F-Ad34 / État civil en ligne ; F-Ad34/ L 2743 ; F-Ad34/ L 2837 ; F-An/ DXIX/090/742/46,80,81 ; F-An/ DXIX/090/742/81,13,76
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1754-7-10  / 1791-10
Lieux :  Cathédrale Saint-Pierre (MONTPELLIER)  
Fonction :  chantre (plain-chant)  ;  musicien (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : oui    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

<<<< retour <<<<