Login
Menu et informations
AUBRY, Étienne (1739-1807)
État civil
NOM : AUBRY     Prénom(s) : Étienne     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : AUBRIS
AUBRI
AUBERY
Date(s) : 1739-7-7   / 1807-4-19 
Notes biographiques

Étienne AUBRY est musicien et chantre à la cathédrale Saint-Louis de La Rochelle depuis au moins 1781, jusqu'en 1792. En 1793, après la perte de son poste, il se reconvertit comme professeur. Il enseigne alors au collège national de la ville de La Rochelle jusqu'à sa mort en 1807.

• Le 7 juillet 1739, Saintes : Étienne AUBRY naît paroisse Saint-Eutrope, fils légitime d'Antoine Aubry et de Françoise Jaland. Plus tard, en 1781, lors de son mariage, son père alors défunt sera qualifié de "bourgeois".

• Le 21 août 1781, La Rochelle : Étienne AUBRY, natif de la ville de Saintes, épouse Louise Coutanceau dans l'église paroissiale Saint-Jean-du-Pérot. Le jeune marié est qualifié de musicien, exerçant à la cathédrale Saint-Louis de la ville. Parmi les témoins on note d'ailleurs la présence du musicien Michel-Charles BOUYER.

• De juin 1783 à février 1790, naissent cinq enfants, quatre fils et une fille. Tous sont baptisés à l'église paroissiale Notre-Dame, à l'exception du quatrième fils, baptisé à l'église paroissiale Saint-Sauveur, dont le parrain est sergent-major au régiment de la Sarre. Le parrain du deuxième fils, baptisé le 17 octobre 1784, est Michel-Charles BOUYER, un collègue musicien à la cathédrale. Le troisième fils, baptisé le 13 octobre 1787, a pour parrain le sacristain et chantre de l'église paroissiale Saint-Barthélemy, Pierre Jacques BONNIOT.

• Le 14 mai 1790, Étienne AUBRY et ses collègues musiciens : CROUZET (maître de musique), VATTIER, MAUGÉ, BURDELOT, BOUYER, MAUROY, PERRIN, VINCHON, GAUDRION, COLLET DE CHARMOY, et PAUVERT, de la cathédrale Saint-Louis, adressent une pétition collective au Comité ecclésiastique pour obtenir des secours. 

• En 1791, le directoire du district fixe son traitement à 500 livres pour l'année. Le 12 mars 1791, il reçoit 75 livres. Il demande alors avec trois de ses collègues (MAUGÉ, BURDELOT et COLLET DE CHARMOY) un acompte sur la somme qui leur a été accordée. Le 30 juillet, le district de La Rochelle lui accorde le paiement de son troisième trimestre, ainsi qu'à quatre autres musiciens (LAURENT, BURDELOT, VINCHON et MAUGÉ).

• En 1792, le 1er mars, Étienne AUBRY demande à être payé auprès du district, pour une ordonnance qu'il a rédigée. Puis en novembre, désormais désigné comme citoyen AUBRY, il demande que lui soit accordée une pension en vertu de la loi du 1er juillet 1792. On ne sait si sa demande a été rejetée ou non.

Le 27 novembre 1793Étienne AUBRY, âgé de 54 ans, devient à nouveau père d'une fille. Il est alors désigné comme professeur au collège national de La Rochelle. 

Avant 1807, Étienne AUBRY assiste à la mort de son épouse, Louise Coutanceau.

Le 19 novembre 1807, Étienne AUBRY qualifié d'"instituteur" et de "veuf" décède à l'âge de 67 ans, à l'hospice de La Rochelle. 

Mise à jour : 19 mai 2017

Sources
F-Ad17 / BMS Notre-Dame ; F-Ad17 / BMS Saint-Eutrope ; F-Ad17 / Etat-Civil La Rochelle ; F-Ad17 / NMD La Rochelle ; F-Ad17/ GG 370 ; F-Ad17/ GG 688 ; F-Ad17/ L 309 ; F-Ad17/ L 319 ; F-Ad17/ L 398 ; F-An/ DXIX/056/196/02 ; F-An/ DXIX/091/778/01
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1781 av.  / 1792
Lieux :  Cathédrale Saint-Louis (LA ROCHELLE)  
Fonction :  musicien (Église)  ;  chanteur (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

AUBRY est désigné comme étant musicien ou chantre à la cathédrale Saint-Louis de La Rochelle jusqu'en 1790.


<<<< retour <<<<