Login
Menu et informations
AUGIER, Maurice (1754-1817)
État civil
NOM : AUGIER     Prénom(s) : Maurice     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : LAUGIER
Date(s) : 1754-7-17   / 1817-10-24 
Notes biographiques

Maurice AUGIER est l'un des nombreux prêtres bénéficiers qui peuplaient les chapitres haut-provencaux à la fin de l'Ancien Régime. S'il n'avait guère bougé de sa ville natale, Riez, jusqu'alors, la Révolution le propulse sur les chemins, notamment italiens.

• 17 juillet 1754, Riez : Maurice AUGIER est le fils de Joseph Augier et de Françoise Spariat.

• 19 septembre 1778, lieu inconnu [Riez ?]: Il est ordonné prêtre.

• [avant 1785], Riez : Maurice AUGIER a professé deux ans les belles Lettres et huit ans la Théologie, en tant que directeur du Séminaire.

• [vers 1785], Riez : Il devient bénéficier du chapitre cathédral.

1790, Riez : Maurice AUGIER est bénéficier et maître de chapelle du chapitre cathédral depuis 5 ans. Régulièrement qualifié de maître de chapelle, il s'occupe des 4 enfants de choeur, AUGIER 1, AUGIER 2, Jacques FAUTIER et LOMBARD, qui sont clairement attestés jusqu'à la fin de 1790. Il dit sa santé "fort délabrée".
• 22 novembre 1790, Riez : Avec 12 autres bénéficiers du chapitre, Maurice AUGIER délègue Pierre Martin VASSAL, l'un des leurs, pour les représenter auprès du district de Digne et y déposer leurs déclarations de revenus.
Les prêtres bénéficiers de la cathédrale de Riez sont les sieurs François LAUGIER, Jean BOEUF, André PIN, Pierre Léon ARNAUDRIE [ou AMAUDRIE], Pierre Martin VASSAL, Antoine AUBANEL, Pierre GARÇIN, Pierre Augustin BAGARIS, Jean Louis POURPRE, Jean-François YTARD, Pierre Honoré CHAIS, Joseph Antoine ARNOUX, Maurice AUGIER, Jean Joseph VARACHAN.
Ces 14 bénéficiers apparaissent sur le rôle de la capitation pour 1790, à Riez, chacun d'eux étant capité à 6 livres.

• 1792 jusqu'au 28 septembre, Nice : Maurice AUGIER séjourne dans la ville.
• [vers 1793], Amelia [Ombrie, en Italie centrale, à l'ouest de Terni] : Il réside un certain temps dans cette ville au riche passé antique et aux nombreuses orgues.
• 10 mars 1793 : Inscrit sur la liste des émigrés, il est arrêté (fait indiqué sur l'état 1803 des pensions).

• Date inconnue, sans doute après la signature du Concordat : il est nommé à la cure de Lauzet.

• Janvier 1803, Les Mées : il demeure aux Mées et touche une pension de 800 livres.

• [date ?], Embrun : Maurice AUGIER est nommé directeur du grand séminaire.

• 1808, Digne : Le séminaire ayant été transféré à Digne par Mgr Miollis, Maurice AUGIER en devient le directeur et professeur de théologie morale.

• 1817, Digne : Mgr Miollis le nomme chanoine de la cathédrale.
• 24 octobre 1817, Digne : prêtre, chanoine de la cathédrale, professeur de théologie au séminaire, Maurice AUGIER meurt entre les murs de celui-ci.

Mise à jour : 27 octobre 2017

Sources
Abbé Féraud, Histoire de la Ville de Riez, 1855 ; F-AD04/ 1 V 11 ; F-Ad04/ 5G 6 ; F-Ad04/ C 56 ; F-Ad04/ L 232, [ancien 426], pièce n°7 ; F-Ad04/ L 232, [ancien 426], pièce n°9 ; F-Ad04/1MI15/0840 ; M. Heymes, notes transmises à Muséfrem, nov 2016
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1785 ca  / 1790 ca
Lieux :  Cathédrale Notre-Dame (RIEZ)  
Fonction :  maître de chapelle / maître de musique (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : clerc    
Situation maritale : célibataire    

<<<< retour <<<<