Login
Menu et informations
AVRIL, Jean (1763-1817)
État civil
NOM : AVRIL     Prénom(s) : Jean     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : AVRY
Date(s) : 1763-8-16  / 1817-3-18 
Notes biographiques

Jean AVRIL obtient en 1782 l'un de ses premiers emplois de musicien à la collégiale Saint-Seurin de Bordeaux, à moins qu'il s'agisse là de l'unique poste qu'il occupa dans sa carrière. Il y est encore actif en 1790, mais sans doute par défaut car ce tourangeau semble avoir rapidementcherché à réintégrer la collégiale qu'il l'avait formé quelques années plus tôt. 

• 16 août 1763, Tours [Indre-et-Loire] : Jean AVRIL naît dans la paroisse Saint-Symphorien. Il appartient à une famille de vignerons. Il est baptisé le lendemain.

• 2 septembre 1769, Tours : Il est reçu comme enfant de chœur à la psallette de la collégiale Saint-Martin.

• 18 août 1779, Tours : Alors que sa sortie était normalement prévue en septembre, le chapitre prolonge son service jusqu'aux fêtes de Pâques de la prochaine année car aucun autre enfant ne possède les forces suffisantes pour le remplacer dans le service du chœur.

• 24 avril 1780, Tours : Premier enfant de chœur, ayant achevé son service de dix années, il obtient de rester encore à la psallette jusqu'à la fête de la saint Martin d'été, le 4 juillet prochain.

• 1er août 1780, Tours : La fabrique lui verse la somme de 110 livres pour ses onze années de service d'enfant de chœur à la collégiale Saint-Martin ainsi que 30 livres pour ses vêtements. On précise qu"il va bientôt ["mox"] sortir de la psallette. Louis AMIRAL l'a déjà remplacé le 1er juillet précédent mais n'a pas été retenu.

• 8 août 1782, Tours : Le secrétaire capitulaire est chargé de lui expédier un certificat de bonne vie et mœurs.

• 2 décembre 1782, Bordeaux : Il est reçu sous-maître de la psallette de la collégiale Saint-Seurin.

• 29 novembre 1783, Tours : Musicien "joueur de cor" ["cornicius" lit-on dans le registre capitulaire] [sic], il est invité à venir se faire auditionner au chapitre de la collégiale Saint-Martin afin de succéder éventuellement à GRATIEUX, qui vient de mourir. La même invitation a été faite à Jean-Baptiste CARTIER, qui joue du même instrument. Vont-ils être mis en concurrence ? Le poste consiste à jouer du serpent, du basson, de la flûte et de la clarinette lors des offices mais aussi d'enseigner ces quatre instruments aux enfants de chœur pour 700 livres de gages annuels.

• 22 décembre 1783, Tours : Les chanoines réunis en galerie à l'issue de la messe canoniale pendant laquelle ils l'ont entendu jouer décident de ne pas le recevoir parmi leurs musiciens et lui versent la somme de 120 livres pour le rembourser de ses dépenses de voyage.

• 10 mars 1785, Tours : Le chapitre Saint-Martin lui fait verser 120 livres pour ses dépenses de voyage, sans doute est-il venu se faire auditionner par les chanoines, en vain.

• 14 mars 1787, Bordeaux : Jean Chrysostome LEROY, maître de musique de la collégiale, le choisit pour être le parrain de sa fille Louise.

1790, Bordeaux : Jean AVRIL est toujours sous-maître à la collégiale Saint-Seurin. Il touche cette année-là 272 livres. Le 15 mars il perçoit  également 18 livres "pour avoir transcrit deux cahiers de revenus et charges du chapitre" et le 20 août, la même somme lui est versée pour avoir "transcrit deux copies des comptes du receveur".

• 1791, Bordeaux : Il épouse le 3 mars Marie Faure. Au moment de son mariage, il est qualifié de musicien. Le couple donne naissance à un fils le 7 août et réside alors dans la rue Capdeville.

• vers 1792, Bordeaux : Il sollicite auprès de la municipalité une place de commis.

• 11 thermidor an II, Bordeaux : Il devient père d'une petite fille. L'acte de naissance le présente simplement comme artiste. Il habite désormais dans la rue Cassier au n°34.

• 18 mars 1817, Bordeaux : Jean AVRIL, "propriétaire" s'éteint à son domicile au n°38 de la rue de la Croix Blanche. Son décès est déclaré par un voisin propriétaire colon et un commis négociant de la commune de Caudéran. Il était toujours marié à Marie Faure.

Dernière mise à jour : 10 septembre 2016

Sources
F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°17 ; F-Ad33/ 4 L 126 ; F-Ad33/ G 1021 ; F-Ad33/ G 1505 ; F-Ad33/ G 1507 ; F-Ad33/ G 1509 ; F-Ad33/ G 1511 ; F-Ad33/ G 1513 ; F-Ad33/ G 1515 ; F-Ad33/ G 1517 ; F-Ad33/ G 1519 ; F-Ad37/ BMS Tours ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°26 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°27 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°29 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°30 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°32 ; F-Am Bordeaux/ BMS St-Seurin ; F-Am Bordeaux/ K 26 ; F-Am Bordeaux/ NMD 1ère Section ; F-Am Bordeaux/ NMD Section Nord
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1782-12-2  / 1790 
Lieux :  Collégiale Saint-Seurin (BORDEAUX)  
Fonction :  musicien (Église)  ;  sous-maître de musique (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée :     
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : célibataire    

<<<< retour <<<<