Login
Menu et informations
BARNECHE, Pierre (1734-1796)
État civil
NOM : BARNECHE     Prénom(s) : Pierre     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : BERNECHE
BARNACHE
BERNACHE
Date(s) : 1734-10-14  / 1796-5-7
Notes biographiques

Pierre BARNECHE est un chantre qui a conduit l'essentiel de sa carrière de musicien en Guyenne sans doute d'abord à Bordeaux, puis à une soixantaine de kilomètres plus au sud-est, dans la ville de Bazas [Gironde], où il exerçait encore au moment de la suppression du chapitre cathédral.

• 14 octobre 1734 : Pierre BARNECHE voit le jour. Son acte de baptême n'a pu être retrouvé mais sa date de naissance est attestée par un document qui mentionne la pension dont il bénéficie en l'an III. On ignore donc le nom de ses parents ainsi que la paroisse d'où il est originaire.  Il vient peut-être de la vallée de l'Adour [Pyrénées-Atlantiques], où son patronyme semble très présent.

• On ignore où il est formé.

• 2 août 1757, Bordeaux : Un musicien nommé BARNECHE est reçu comme basse-taille à la cathédrale Saint-André. Ses gages s'élèvent à 400 livres par an. Il s'agit sans doute de son premier poste.

• janvier 1759, Bazas : Pierre BARNECHE entre au service de la cathédrale Saint-Jean-Baptiste comme chantre. Il y officie aussi comme chapier.

• 13 mars 1764, Bazas : Il épouse Anne Lestrade originaire de la paroisse Notre-Dame. L'acte de mariage le présente comme un musicien, domicilié de la paroisse Saint-Jean.  

• 1765 - 1777, Bazas : Le couple s'installe dans la paroisse Notre-Dame. Quatre enfants naissent de cette union. L'ainé meurt avant l'âge adulte alors qu'il était écolier.

• 11 juin 1771, Bazas : Il est choisi par son collègue chantre et chapier Pierre HEUDE pour être témoin à son mariage.

1790, Bazas : Pierre BARNECHE est toujours chantre et chapier à la cathédrale Saint-Jean-Baptiste. Il perçoit pour cette double fonction des gages qui s'élèvent à 550 livres.
• 17 mai 1790, Bazas : Il formule une demande de secours adressée à l'Assemblée Nationale en signant avec ses collègues François DELAGE, Jean-Baptiste DESBLANCS, Pierre HEUDE, Raymond SAINT-ESPÈS et Jacques CANNY une pétition collective.

• 18 février 1792, Bazas : Son nom apparaît une dernière fois dans les registres paroissiaux. Il assiste comme témoin à une sépulture. Si l'acte ne précise pas la fonction qu'il occupe, on peut toutefois supposer qu'il exerce toujours comme chantre et / ou chapier.
• août 1792, Bazas : Le directoire lui accorde une pension de 400 livres

• 8 brumaire an II, Bazas : Il obtient un certificat de civisme.
• 13 fructidor an II, Bazas : Il perd son épouse.

• vendémiaire an III, Bordeaux  : Il habite désormais rue Saint-Charles à Bordeaux, ville dans laquelle sa fille Marie s'est mariée 1787. Il continue à toucher une pension de 400 livres. 

• 18 floréal an IV, Bordeaux : Pierre BARNECHE s'éteint. Son décès est déclaré par deux voisins cordonniers.

Dernière mise à jour : 18 juillet 2016

Sources
F-Am Bazas/ BMS Saint-Jean de Bazas  ; F-Ad33/ 1 Q 1382 ; F-Ad33/ 1 Q 1391 ; F-Ad33/ 1 Q 1412 ; F-Ad33/ BMS Notre-Dame de Bazas ; F-Ad33/ BMS Notre-Dame de Bazas  ; F-Ad33/ G 305 ; F-Am Bazas/ BMS Saint-Jean de Bazas ; F-Am Bazas/ NMD ; F-Am Bazas/ Registres des délibérations ; F-Am Bordeaux/ NMD Section Centre ; F-An/ DXIX/055/178/02
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1759-1  / 1792-2-18 ?
Lieux :  Cathédrale Saint-Jean-Baptiste (BAZAS)  
Fonction :  [ chantre (plain-chant)  ;  chapier (Église) ]
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

Il semble encore en poste au début de l'année 1792 à la cathédrale de Bazas.


<<<< retour <<<<