Login
Menu et informations
BAROTTE, Louis Auguste, dit JOINVILLE (1770-1787 ap.)

BAROTTE, Louis Auguste, dit JOINVILLE (1770-1787 ap.)

État civil
NOM : BAROTTE     Prénom(s) : Louis Auguste     Sexe : M
Complément de nom : dit JOINVILLE
Autre(s) forme(s) du nom : BARATTE
BARROTTE
Date(s) : 1770-1-3   / 1787-10 ap.
Notes biographiques

Louis Auguste BAROTTE est fils et frère de musiciens d'Église actifs en Normandie en 1790, qui tous portent également le surnom de "Joinville" (qui tend à remplacer leur paronyme réel). Est-il lui aussi devenu musicien après avoir été enfant de chœur ?

• 3 janvier 1770, à Bayeux [Calvados] : Louis Auguste BAROTTE né la veille, est baptisé paroisse Saint-Sauveur. Son père, Martial Sylvestre BAROTTE, dit JOINVILLE, chante alors la haute contre à la Cathédrale. Son parrain est Louis Georges La Rose, chirurgien, sa marraine est demoiselle Marie Félicité Philippe. Plusieurs autres membres de la famille Philippe sont présents.

• [Vers 1777], Sées [Orne] : Auguste BAROTTE est reçu enfant de chœur à la Cathédrale Notre-Dame, où son père a été reçu pour chanter la haute-contre le 27 octobre 1775, et où son frère aîné Martial est déjà enfant de chœur depuis près de deux ans. Son premier maître de musique a sans doute été, très brièvement, Jean-François LESUEUR (d'août 1777 à février 1778 environ), puis LALLIER, et, durant huit ans, VANHERLEN. Durant les derniers mois, il bénéficiera d'un tout dernier maître, Pierre Joseph CAMPAGNE.

• 5 octobre 1787, Sées : Auguste BAROTTE, premier enfant de chœur, sort de la maîtrise cathédrale avec 50 livres de gratification, comme son frère Martial précédemment.

• Auguste BAROTTE est-il en poste quelque part en 1790 ??? À l'heure actuelle, sa trace se perd ici.

Dernière mise à jour : 20 juillet 2016

Sources
F-Ad14/ BMS St-Sauveur ; F-Ad61/ 1G 329

<<<< retour <<<<