Login
Menu et informations
BÉGUÉ, Jean (1755 ap.-1798 ap.)
État civil
NOM : BÉGUÉ     Prénom(s) : Jean     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : BÉGUEY
Date(s) : 1755-12-5 ap.  / 1798-4-6 ap.
Notes biographiques

Alors que plusieurs familles de musiciens laïcs touchent les orgues de Bordeaux à la fin du XVIIIe siècle, Jean BÉGUÉ est le seul clerc aussi organiste qui a pu être relevé dans cette ville. Il officiait à l'église Saint-Pierre.

• 5 décembre 1755, Bordeaux : Un certain BÉGUÉ touche les orgues de la cathédrale Saint-André depuis six mois. Il perçoit 150 livres.

• 10 décembre 1771, Bordeaux : Le nom de BÉGUÉ apparaît à nouveau dans les pièces de comptabilité de la fabrique de Saint-Eulalie. Il répare l'orgue de cette église. Est-ce déjà le musicien de cette notice ?

• 7 août 1792, Bordeaux : Les administrateurs du directoire de la Gironde reçoivent la lettre du citoyen Jean BÉGUÉ, prêtre organiste de la paroisse Saint-Pierre, qui "demande comme une grâce d'être placé en tête de l'établissement du cimetière général comme chargé des enterrements et de la direction".
• 21 septembre 1792, Bordeaux : Le conseil général général du département autorise la municipalité de Bordeaux à établir le sieur BÉGUÉ à la tête du service des enterrements.
• 23 septembre 1792, Bordeaux : Un état des dépenses de la fabrique de l'église Saint-Pierre indique que les gages de l'organiste BÉGUÉ s'élèvent cette année à 1050 livres auxquels s'ajoute une augmentation de 150 livres en raison de la mauvaise santé de sa mère qui est à sa charge. Le document précise qu''il est attaché à [cette] église depuis plusieurs années". Il y exerçait donc très certainement déjà bien avant 1790.

• 19 brumaire an II, Bordeaux  : Il reçoit un mandement de la somme de 1000 livres, pour les services qu'il rend depuis plus de quinze mois, en qualité d’aumônier du cimetière de la Chartreuse.
• 9 nivôse an II, Bordeaux : Il est nommé par le conseil général de la commune inspecteur des cimetières.

• 5 germinal an III, Bordeaux : Le citoyen BÉGUÉ rédige une lettre de secours. Il touche alors 1800 livres pour son service d'inspecteur des cimetières. Le bureau municipal lui accorde 4 jours plus tard une augmentation de 200 livres.

• 17 germinal an VI, Bordeaux : Le bureau central décide de mettre à la disposition du citoyen Limoges, nouvel inspecteur des cimetières, le logement de fonction qu'occupait Jean BÉGUÉ à la Chartreuse et que celui-ci refusait de restituer.

• Sa fin de vie reste à découvrir

Dernière mise à jour : 12 août 2016

Sources
F-Ad33/ G 304 ; F-Ad33/ G 3383 ; F-Am Bordeaux/ D 104 ; F-Am Bordeaux/ D 126 ; F-Am Bordeaux/ D 99 ; F-Am Bordeaux/ I 21 ; F-Am Bordeaux/ K 23 ; F-Am Bordeaux/ P4 ; F.Randier, Orgues et organistes de St-André de Bordeaux...
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1790 ca  / 1792-9-23
Lieux :  Église Saint-Pierre (BORDEAUX)  
Fonction :  musicien (Église)  ;  organiste (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : clerc    
Situation maritale : célibataire    

<<<< retour <<<<