Login
Menu et informations
BENOIST, Gérard Michel (1714-1749 ap.)
État civil
NOM : BENOIST     Prénom(s) : Gérard Michel     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : BENOIT
Date(s) : 1714-4-31  / 1749 ap.
Notes biographiques

De Dijon à Chartres, Michel-Gérard BENOIST est successivement maître de musique dans deux cathédrales. Que devint-il ensuite ?

• 30 avril 1714, Frôlois [Côte d'Or] : Gérard Michel BENOIST, fils de Jean Benoist, marchand, et de Jacquette Chaveau, est baptisé dans cette paroisse située à 45 km au nord-ouest de Dijon, dominée par un austère château médiéval (qui existe toujours aujourd'hui).

• Vers mai 1738, Dijon : BENOIST devient maître de musique de la cathédrale Saint-Étienne, à la suite du  sieur CARIGNON. Il reçoit d'abord 90 livres "pour six mois échus le 31 octobre [1738]".

• 19 juin 1739, Chalon-sur-Saône : Gérard Michel BENOIST devient clerc tonsuré.
• [quand ?], Chalon-sur-Saône : Il est ordonné prêtre.

• 1739-1741, Dijon : BENOIST est ensuite attesté dans les comptes de la cathédrale en 1739 et 1740 et au début de 1741, jusque vers le mois de mai. Au cours de l'année 1741, le sieur GARNIER lui succède comme maître de musique de Saint-Étienne de Dijon.

• 17 juin 1741 - 1749, Chartres : BENOIST devient maître de musique de la cathédrale.
• 11 juillet 1741, Chartres : Michel-Gérard BENOIST est reçu chanoine de Saint-Piat (chapelle attachée à la cathédrale offrant des prébendes aux chantres). Il remplace Antoine GOULLET, sorti.

• 1743, Chartres : Le chapitre lui refuse une augmentation, peu satisfait de la façon dont il gère la psallette.

• 31 mars 1749, Chartres : Les Commis à l'Œuvre conjointement avec le Doyen et le grand archidiacre veulent en finir avec Michel-Gérard BENOIST : il est congédié, le maître de grammaire chargé d'assurer l’intérim. Mais Michel-Gérard BENOIST demande un sursis, s'accroche à sa charge : le Chapitre obtient contre lui une lettre du petit cachet du roi, qui le force à sortir du diocèse. Il est remplacé par CHEVALLIER, maître de musique à Beauvais, qui finalement décline la responsabilité, puis par Jean-Baptiste DULUC.

Mise à jour : 22 juin 2016

Sources
E. Veuclin, "Notes inédites sur un groupe d'artistes…", 1904 ; F-Ad21/ 5 MI 36 R 43  ; F-Ad28/ G 552 ; F-Ad28/ G302 ; F-Ad28/ G304 ; F-An/ F19/1388/2 ; J.-A. Clerval, L'ancienne Maîtrise de ND de Chartres..., 1899 ; M. Cuvelier, notes sur la cathédrale de Dijon

<<<< retour <<<<