Login
Menu et informations
BESOZZI, Denis Pierre Jean (1765-1831)
État civil
NOM : BESOZZI     Prénom(s) : Denis Pierre Jean     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : BEZODZI
BESODZI
BEZOZZI
BEZZOZI
Date(s) : 1765-12-7   / 1831-10-5
Notes biographiques
Fils cadet du hautboïste virtuose Gaëtan BESOZZI, Denis Pierre Jean voit le jour peu après l'arrivée de sa famille en France. Il y fait toute sa carrière en jouant de la flûte à la Musique du roi à partir de 1789, puis dans des théâtres parisiens après 1792. Sous l'Empire, alors qu'il est première flûte de l'Opéra-Comique, il se produit régulièrement à Notre-Dame pour des cérémonies en l'honneur de Napoléon. Réintégré à la Chapelle royale en 1814, il y sert comme première flûte durant 12 ans, avant de se retirer dans la Marne, avec sa troisième épouse.

• 7 décembre 1765, Paris : Denis Pierre Jean BESOZZI voit le jour. Il est le fils de Gaëtan BESOZZI, hautbois de la Musique du roi, et de Marie Ange de Costanza. Il est probablement baptisé le lendemain (on trouve aussi le 8 décembre comme date de naissance), avec l'intendant des Menus Plaisirs du roi, Denis Pierre Jean Papillon de La Ferté comme parrain.

• 1788-1792, Versailles, puis Paris : Pierre BESOZZI, dit BESOZZI cadet, est flûtiste de la Musique du roi. Il apparaît d'abord de façon ponctuelle (gratification en 1788), puis, engagé en janvier 1789, on le rencontre sur les listes de 1790 à 1792. En 1790, il touche 1 200 livres de traitement.

• 19 novembre 1793, Paris : Denis Pierre Jean BESOZZI se marie avec Adélaïde Liot.

• avril 1794-mars 1796, Paris : Denis Pierre Jean BESOZZI apparaît parmi les musiciens employés par le Théâtre de l'Égalité. En mars 1796, il perçoit 1 350 livres par an pour jouer de la flûte.

• 22 mars 1797, Paris : Devenu veuf, Denis Pierre Jean BESOZZI épouse Marie Félicité Hubert, fille de Jean Louis Hubert et de Marie Pierrette Charlotte Clavelle. La cérémonie religieuse est célébrée à l'église de Notre-Dame-des-Victoires.
• 21 décembre 1797 : Naissance de leur fille Adélaïde Gabrielle Besozzi.
• 28 décembre 1799 : Naissance de leur fille Céleste Félicité Besozzi.
• 18 septembre 1803 : Naissance de leur fille Clémence Besozzi. 

• 1797-1816, Paris : Denis Pierre Jean BESOZZI est première flûte au théâtre de l'Opéra-Comique, rue Feydeau.

• décembre 1803-1812, Paris : Appelé par PAISIELLO qui évoque l'estime qu'il porte à BESOZZI père, Denis Pierre Jean BESOZZI est flûte surnuméraire à la Chapelle du premier consul puis de l'empereur, sans aucun traitement. En 1812, il sollicite d'être intégré, afin de pouvoir recevoir un salaire qui lui permettrait de sa nombreuse famille.

• 1808-1813, Paris : Denis Pierre Jean BESOZZI est employé comme flûtiste lors de plusieurs cérémonies en actions de grâces à la cathédrale Notre-Dame, pour l'anniversaire du sacre de Napoléon (4 décembre 1808), les victoires d'Espinosa, Burgos, Tudela, Somo-Sierra et la prise de Madrid (25 décembre 1808), la prise de Vienne (28 mai 1809), les victoires d'Enzersdorf et de Wagram (23 juillet 1809), la saint Napoléon (15 août 1809, 1812 et 1813), les anniversaires du sacre de Napoléon et de la bataille d'Austerlitz (1er décembre 1811), la victoire de la Moskowa (4 octobre 1812) et celle de Dresde (19 septembre 1813). Il reçoit pour chaque prestation la somme de 18 francs.

• 29 novembre 1812, Paris : Marie Félicité Hubert décède dans leur appartement de location situé au n° 3 rue Montorgueil. Ses seules héritières sont ses trois filles mineures. Cette même année, BESOZZI réclame d'être admis à la Musique de l'empereur et met en avant sa nombreuse famille.

• 19 mai 1813, Paris : L'inventaire après décès de feue madame BESOZZI est dressé. Son mari occupe les emplois de professeur de flûte au lycée Napoléon et de première flûte de l’orchestre à l'Opéra-comique, qui lui rapportent chacun 1 800 francs. Il donne également des leçons de flûte à des particuliers, qui lui doivent 100 francs. Ses revenus consistent aussi en une rente annuelle de 304 francs, qui "lui provient de la succession de MM. Besozzi, ses oncles, décédés à Turin il y a environ 4 ans et dont il a hérité pour un tiers". Dans un placard du salon, on trouve deux "mauvais" violons (5 francs), deux flûtes traversières d’ébène garnies d’argent (60 francs) et "deux paquets de diverses partitions de quatuor, trios, duos, sonnates, tous ouvrages du s." (60 francs). On remarque encore, dans une pièce contiguë, un pupitre à musique en noyer. Amateur de tous les arts, BESOZZI avait décoré son logement de nombreux dessins et estampes. Il vivait dans un certain luxe, possédant de l'argenterie et quelques bijoux.

• 1814-1826, Paris : Denis Pierre Jean BESOZZI est première flûte de la Musique du roi, aux appointements annuels de 1 500 francs.

• 15 novembre 1815, Paris : En l'église Saint-Eustache, Denis Pierre Jean BESOZZI épouse Adélaïde Blaisine Louise Le Secq. Il habite alors 3 rue de Beaurepaire.

• 5 octobre 1831, Courdemanges [Marne] : Denis Pierre Jean BESOZZI, pensionnaire de la liste civile, meurt dans sa maison à l'âge de 66 ans.

Mise à jour : 18 juillet 2021

Sources
Almanach de 25000 adresses de Paris ; Almanach de Versailles, 1789 ; Almanach théâtral pour l’an 1814 ; Annuaire dramatique, 1806 ; F-Ac Versailles/ 1 F 361 ; F-Ac Versailles/ 1 F 362-364 ; F-Ac Versailles/ EE 7 ; F-Ac Versailles/ H/3/809 ; F-Ad51/ 2 E 207/4 ; F-An/ AF/IV/1465 ; F-An/ ET/XLIV/802 ; F-An/ F19 7048 ; F-An/ F19 7049 ; F-An/ F21/1077 ; F-An/ O/1/842 n°104-105 ; F-An/ O/1/842 n°94 ; F-An/ O/3/290 ; F-An/ O/3/354 ; F-An/ O/3/375 ; F-An/ O/3/375  ; F-An/ O/3/375, n°1 ; F-BMOP/ Arch. Div 14[1 ; F-BMOP/ Arch. Div 14[7 ; F-Pan/ F19 7049 ; F-Pan/ F19/7049 ; Filae.com ; Liste générale des pensionnaires de l’ancienne liste civile ; Mercure de France, 1787

<<<< retour <<<<