Login
Menu et informations
BONNIOT, Pierre Jacques (ca 1750-1797 ap.)

BONNIOT, Pierre Jacques (ca 1750-1797 ap.)

État civil
NOM : BONNIOT     Prénom(s) : Pierre Jacques     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : BONNIAUX
BONNIAUD
BONNIEAU
Date(s) : 1750 ca  / 1797 ap.
Notes biographiques

Pierre Jacques BONNIOT est marqué par la pluri activité : à la fois charpentier, sacristain et chantre au sein de l'église paroissiale Saint-Barthélémy de La Rochelle, à partir de 1775 au moins et jusqu'en 1791, où il démissionne. Par ailleurs, grâce à ses fréquentations amicales, on voit qu'il est indubitablement lié au milieu musical de la ville de La Rochelle. 

• [Vers 1750-1751], La Rochelle : Pierre Jacques BONNIOT naît paroisse Notre-Dame, il est le fils de Jacques Bonniot, "charpentier de grosses œuvres" et de Marie Bournand. On sait qu'il est né après janvier 1750 puisqu'il est dit mineur lors de son mariage au début de 1775.

• Le 9 janvier 1775, La Rochelle : Pierre Jacques BONNIOT, natif de la paroisse Notre-Dame de la ville, épouse Elizabeth Catherine Le Roy, fille d'un tailleur de pierre, dans l'église paroissiale Saint-Nicolas de la Rochelle. Le jeune marié est qualifié de charpentier de grosses oeuvres, tout comme son père et son frère Guillaume BONNIOT. C'est-à-dire qu'ils effectuent tous trois, les travaux de gros oeuvre en bois, qui interviennent dans la construction de bâtiments.

• Novembre 1775, La Rochelle : Au baptême de son premier enfant, Pierre Jacques BONNIOT est désigné comme sacristain de l'église paroissiale Saint-Barthélemy. Or comme pour tous les sacristains de cette église, figure parmi ses obligations celle de "chanter au lutrin à tous les services de l'église" selon le règlement de la fabrique. Ce qui signifie qu'il exerce les fonctions de sacristain mais aussi de chantre.

• De novembre 1775 à mai 1786, naissent sept enfants : six fils et une fille. Tous sont baptisés à l'église paroissiale Saint-Barthélemy dont Pierre Jacques BONNIOT est le sacristain et le chantre. Le parrain de son troisième fils (Jean-Baptiste Guillaume) est son frère Guillaume, toujours qualifié de charpentier en 1782 mais serpent attesté en 1786 au sein de la même église.

• En 1783, Pierre Jacques BONNIOT assiste à deux mariages, celui de son frère Guillaume et celui de son ami Marc Antoine CROUZET, maître de musique de la cathédrale Saint-Louis de La Rochelle.

• Le 13 octobre 1787, il est choisi comme parrain du troisième fils d'Étienne AUBRY, un ami musicien de la cathédrale Saint-Louis, dont le baptême a lieu à l'église paroissiale Notre-Dame de La Rochelle.

1790 - juillet 1791, Pierre Jacques BONNIOT est toujours chantre et sacristain au service de l'église paroissiale Saint-Barthélémy en 1790. Il exerce ses fonctions jusqu'au 23 juillet 1791, date à laquelle il laisse sa place. Il est alors remplacé par Alexandre Marie SAUTEREAU, venu de la paroisse Saint-Jean.

• Le 23 janvier 1797, Poitiers : Son fils Jean-Jacques-Élisabeth, "sculpteur", épouse Françoise Braud. Pierre Jacques BONNIOT est alors encore en vie mais l'acte n'indique pas s'il assiste au mariage de son fils ni où il réside, avec son épouse qui est toujours en vie alors, elle aussi.

Après quoi, on perd sa trace...

Mise à jour : 19 mars 2016

Sources
F-Ad17 / BMS Notre-Dame ; F-Ad17 / BMS Saint-Barthélemy ; F-Ad17 / BMS Saint-Nicolas ; F-Ad17/ G 271 ; F-Ad17/ GG 370 ; F-Ad86/ Registre des mariages Poitiers
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1775-11   / 1791-7-23 
Lieux :  Église paroissiale Saint-Barthélemy (LA ROCHELLE)  
Fonction :  sacristain (Église)  ;  chantre (plain-chant)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

<<<< retour <<<<