Login
Menu et informations
BONTEMPS, Jean Gervais (1715-1769)
État civil
NOM : BONTEMPS     Prénom(s) : Jean Gervais     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : BONTEMS
BONTENS
Date(s) : 1715-8-8   / 1769-11-28
Notes biographiques

Le parcours de Jean-Gervais BONTEMPS est des plus traditionnels. Enfant de chœur de la collégiale Saint-Pierre du Mans, il doit faire preuve de vrais talents car il est promu à 18 ans, il seconde le maître de musique malade puis lui succède après son décès. En 1741 BONTEMPS vient à la cathédrale d'Angers donner un motet de sa composition déterminant pour sa carrière. Le chapitre Saint-Maurice le recrute. Il y exercera 19 ans comme maître de musique puis devient "maire chapelain". Son itinérance sera restée régionale, entre Maine et Anjou.

• 8 août 1715, Champagné [Sarthe] : Jean-Gervais BONTEMPS est baptisé avec la permission de Mr le curé du lieu, Gervais Guéritin, qui se trouve être le parrain. Le prêtre qui officie est originaire de Fatines [Sarthe]. Jean-Gervais est le fils aîné de Jean Bontemps et Anne Travaillard qui se sont mariés le 30 octobre 1714 à Champagné. La marraine, Jeanne Brossard, signe également l'acte.

• 25 février 1720, Champagné : Jean Bontemps, perruquier, décède à l'âge de 33 ans laissant une veuve et des orphelins. L'acte rédigé par Guéritin, quoique sobre, laisse paraître une émotion dans la forme qui utilise le passé simple.

• 24 juillet 1722, Le Mans : Jean Gervais BONTEMPS, de la paroisse de Champagné, âgé de 6 ans, 11 mois et 15 jours, présenté par sa mère, est reçu enfant de chœur de la collégiale Saint-Pierre-la-Cour, à la place de René JOUIN. Le maître de musique est alors Claude VATRICE, originaire de Noyon. À la psallette, le jeune garçon côtoie d'abord durant sept ans le grand enfant de chœur, Julien BROUSSIN, jusqu'à sa sortie de l'été 1729, ainsi que l'autre enfant de chœur alors en poste, Pierre BOULLAY. En août 1727 la psallette reçoit un 4ème enfant de chœur, Guillaume GOUAULT.

• À partir de février-mars 1733 : Jean-Gervais BONTEMPS, devenu l'aîné des enfants de chœur, seconde Claude VATRICE, maître de musique de Saint-Pierre-la-Cour, malade. Le chapitre lui verse pour cette tâche la petite somme de 7 livres / mois.

• 19 septembre 1733, Le Mans : Son maître, Claude VATRICE, décède. Jean-Gervais BONTEMPS prend son relais. Il a tout juste 18 ans.

• 20 mars 1734-1741 Le Mans : Après presqu'une année où il a fait fonction de maître de musique à la collégiale, Jean-Gervais BONTEMPS est reçu officiellement à ce poste.
• 10 juillet 1734, Le Mans : BONTEMPS, maître de musique, reçoit une gratification de 15 lt pour la fête de Sainte-Scholastique, fête principale de la collégiale Saint-Pierre, où sont conservées des reliques de la sainte...

• 8 juin 1741, Angers : Jean-Gervais BONTEMPS vient du Mans faire chanter un motet de sa composition à la cathédrale Saint-Maurice d'Angers.
• 7 juillet 1741 : Ainsi que le relate J. Poirier, le chapitre, convaincu des talents de BONTEMPS, le choisit comme maître de musique. Il démissionne donc de son poste de maître à la collégiale Saint-Pierre-la-Cour, pour partir à Angers (il est remplacé au Mans par Jean-Baptiste BOURGOIN).

• 1741-1760, Angers : BONTEMPS va exercer comme maître de musique pendant 19 ans. Poirier souligne l'attention portée par le maître de musique et de psallette à Angers pour les enfants de chœur. À plusieurs reprises, en 1744, 1747, 1754, le chapitre l'aide financièrement que ce soit pour des soins d'infirmerie ou d'inhumation.

• Février 1760, Angers : Jean-Gervais BONTEMPS, qui a 45 ans, donne sa démission au chapitre. Il reçoit une rente viagère de 100 lt. Le chapitre confie temporairement l'administration de la de la psallette à l'abbé Brossier (maître de grammaire des enfants de chœur depuis l'été 1755).
• 24 juillet 1760, Angers : La rente de BONTEMPS est "éteinte" car lui est attribuée la Chapelle des Grands Agneaux.

• 28 novembre 1760, Angers : Le successeur de BONTEMPS, Louis BACHELIER, signe le bail de la psallette. Le nouveau maître de musique connaît bien la cathédrale, chapitre et psallette puisque c'est là qu'il a été formé et a commencé sa carrière avant une période itinérante d'une trentaine d'années.

• 29 novembre 1769, Angers : Décédé la veille, Jean-Gervais BONTEMPS, ex maître de musique de la cathédrale d'Angers devenu maire-chapelain, est inhumé dans le Cloître de la cathédrale Saint-Maurice.

Mise à jour : 17 octobre 2019

Sources
F-Ad72/ BMS Champagné ; F-Ad72/ G 502 ; F-Ad72/ G 503 ; F-Ad72/ G 504 ; F-Ad72/ G 505 ; F-Ad72/ G 507 ; J. Poirie, La Maîtrise de la cathédrale..., 1983 ; J.Poirier, La Maîtrise de la cathédrale d'Angers..., 1983 ; Uzureau, "Un prêtre ludois [...]", 1933

<<<< retour <<<<