Login
Menu et informations
BOULET, Augustin ou Jean Augustin (1755-1809)

BOULET, Augustin ou Jean Augustin (1755-1809)

État civil
NOM : BOULET     Prénom(s) : Augustin ou Jean Augustin     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : BOULLET
BOULAY
BOULLAY
Date(s) : 1755-3-20   / 1809-3-15 
Notes biographiques

C'est à l'âge de 28 ans que Jean Augustin BOULET, natif du Gévaudan, traverse le Massif Central pour arriver à l'église Saint-Martin d'Ussel [Corrèze] où il est reçu chantre et organiste. Ayant plusieurs cordes à son arc, sa culture lui permet de se reconvertir en professeur de latin tout en continuant à professer la musique vocale et instrumentale. Il est également facteur d'orgue.

• 20 mars 1755, Rieutort-de-Randon [Lozère] : Né et baptisé le même jour, Jean-Augustin BOULET, appelé communément Augustin, est le fils de Jean-Antoine Boulet, notaire royal de Rieutort et de Marie Delmas.

On ignore (actuellement) où il a été formé à la musique, au chant d'église et au jeu de l'orgue. Sa reconversion ultérieure en professeur de latin indique qu'il avait suivi des études sérieuses qui l'avait doté d'un bagage solide. Dans une maîtrise ? Dans un collège ? Les deux successivement ?
 
• 14 décembre 1783, Ussel [Corrèze] : Succèdant à Martin PROUZERGUE, Augustin BOULET est reçu "chantre et organiste à vie, sans convention de retraite, en l'église paroissiale d'Ussel. Ses gages sont fixés à 300 livres annuellement, dont 160 livres seront payés par la municipalité d'Ussel et 140 livres par les prêtres communalistes de la même ville. Il doit chanter tous les jours les messes de fondation et assister à tous les offices de paroisse"

• [Entre 1783 et 1785], Ussel ? : Il se marie avec Anne-Françoise Forsse.

De ce mariage sont issus plusieurs enfants : Marie-Jeanne le 21 mai 1786, Antoine le 14 septembre 1788, puis Léger le 28 juin 1790. Chacun des actes dit le père organiste ou "organiste de l'église d'Ussel".

1790, Ussel :  Augustin BOULET est toujours chantre et organiste de l'église paroissiale d'Ussel. La suppression de la communauté des prêtres l'incite à réclamer un secours au directoire du département de la Corrèze. 
 
• 7 août 1792, Ussel : Le directoire du département délibère sur sa demande et lui accorde 140 livres, soit la somme qu'il recevait des communalistes. La commune d'Ussel devra continuer à lui payer 160 livres par an. Cette décision indique indirectement qu'Augustin BOULET avait poursuivi son service au sein de l'église constitutionnelle.

• 30 août 1793, Ussel : Sur l'acte de naissance de son fils Annet, BOULET est qualifié de "citoyen actif de cette ville".

• 15 avril 1798 : Témoin de la naissance d'un neveu, BOULET est qualifié d'instituteur.

• 21 janvier 1803 : L'école secondaire d'Ussel ouvre de nouveau ses portes, Augustin BOULET y est inscrit comme professeur de latin et de "musique vocale et instrumentale". Une reconversion intéressante pour l'ancien organiste de la ville : il transmet désormais son savoir en l'inculquant aux plus jeunes. 

• 1805, Saint-Géraud d'Aurillac (Cantal) : C'est en fin connaisseur que Boulet, "organier à Ussel" se rend à Aurillac et qu'il effectue des réparations sur l'orgue défectueux de l'abbatiale. 

• 15 mars 1809, Ussel : Jean-Augustin BOULET, ancien organiste, puis instituteur, professeur de musique et de latin meurt à 54 ans. Il est alors qualifié de facteur d'orgue.

Mise à jour : 15 septembre 2017

Sources
F -Ad19/ BMS Ussel ; F -Ad19/ NMD Ussel ; F-Ad19/ L 278 ; F-Ad19/ L 64 ; F-Ad48/ BMS Rieutort-de-Randon ; Orgues d'Auvergne..., 1989. ; P.-M. Guéritey, "Joseph Rabiny et l'orgue de St-Géraud à Aurillac"…, 2014. ; R.Martin, Orgues du Limousin…, 1993.
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1783-12-14  / 1792-8 ap.
Lieux :  Église paroissiale Saint-Martin (USSEL)  
Fonction :  organiste (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

<<<< retour <<<<