Login
Menu et informations
BOUZY, Michel (1761-1829 ap.)
État civil
NOM : BOUZY     Prénom(s) : Michel     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : BOUZI
Date(s) : 1761-4-21   / 1829-8-29 ap.
Notes biographiques

Fils d'un vigneron blésois, Michel BOUZY devient maître de pension tout en occupant une place de chantre à la collégiale Saint-Georges de Vendôme. Après la Révolution, il dirige un pensionnat dans cette ville puis il devient principal du collège à Dreux jusqu'en 1829. Nous perdons ensuite sa trace.

• 21 avril 1761, Blois : Michel BOUZY vient au monde et il est baptisé paroisse Saint-Nicolas. Il est le fils de Victor, vigneron, et de Marguerite Menage.

• 1er novembre 1779, Vendôme : Ouverture de la pension BOUZY  "dans l'orbite du pensionnat oratorien" plus de deux ans après celle de l'école militaire.

• 12 septembre 1786, Herbault [au nord-ouest de Blois, sur la route de Château-Renault, Loir-et-Cher] : Mariage entre Michel BOUZY, majeur, maître de pension et Marie Anne Henrion, fille d'un procureur au grenier à sel de cette petite ville.

• 19 novembre 1788, Vendôme: Maître de pension, il signe au baptême, en l'église paroissiale Saint-Martin, de leur fils Michel Joseph.

• 30 janvier 1790, Vendôme : Baptême de leur fille Marie Adélaïde Chantal en l'église paroissiale de la Madeleine. Il est toujours mentionné comme maître de pension.

• 1790, Vendôme : Il est également chantre gagé à la collégiale Saint-Georges.

• 24 février 1791, Blois : Le directoire du département lui accorde une gratification de 400 livres, celle-ci correspond-t-elle au montant annuel de ses gages?

• 10 août 1791, Vendôme : Baptême de leur fils Gilles Mamert en l'église paroissiale de la Madeleine. Michel BOUZY est alors "instituteur de la jeunesse et maître de pension".

• 1795, Vendôme : Il publie un "Plan d'études et Pensionnat de Vendôme" (Signé : Bouzy-Henrion).

• 17 mai 1801, Vendôme : Il perd sa femme.

• 15 février 1803, Blois : Toujours directeur de pensionnat à Vendôme, il épouse Louise Catherine Joséphine Andrez, fille d'un graveur de Liège, alors dans le département de l'Ourthe [Belgique].

• 30 janvier 1815, Vendôme : Marie Adélaïde Chantal épouse Pierre Aimable Derivière, négociant demeurant à Paris.

• 1816, Vendôme : Michel BOUZY laisse les rênes de son établissement à Haugou [décrié par son élève Balzac] mais refuse un poste de principal à Gap.

• 1817, Dreux : Il accepte un poste équivalent dans cette ville.

• 1822, Vendôme : Le fils d'Haugou vient suppléer son père et remplace BOUZY qui travaillait encore dans son ancienne pension.

• 29 août 1829, Dreux : Edme De Cotte maître de pension à Paris est nommé provisoirement principal du collège de la ville "en remplacement de M. BOUZY qui est est admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite".

Nous perdons ensuite sa trace. Il est possible qu'il ait rejoint sa fille à Paris [celle ci est installée avec son époux à Saint-Dyé-sur-Loire (41) et donne le jour à un garçon le 11.2.1833], elle meurt à paris en 1856.

Mise à jour : 9 avril 2017

Sources
Abbé Ch. Métais, Union du titre abbatial de la Trinité de Vendôme à la collégiale de Saint-Georges (1780-1789) suivi d'une biographie de Mgr de [...] ; F-Ad41/ 4E 018/ 169 ; F-Ad41/ 4E 101/ 55 ; F-Ad41/ 4E 269/ 1 ; F-Ad41/ 4E 269/ 28 ; F-Ad41/ 5MI 18 R 70 ; F-Ad41/ L 114

<<<< retour <<<<