Login
Menu et informations
BRIDAN, Gilles (ca 1740-1818)
État civil
NOM : BRIDAN     Prénom(s) : Gilles     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : BRIDANT
BRIDENT
BRIDEN
BRIDON
Date(s) : 1740 ca  / 1818-2-11 
Notes biographiques

•  14 décembre 1739, Paris : naissance et baptême de Gilles BRIDAN, paroisse Saint-Pierre-du-Gros-Caillou. Il est le fils de Gilles Bridan et de Marie Moreau.

•  12 septembre 1760, Beauvais : Gilles BRIDON [BRIDAN] est reçu chantre à l’épreuve, avec 30 sols par jour à la cathédrale Saint-Pierre.

• 22 février 1762, Beauvais : Il obtient une avance de 45 livres qu"il remboursera chaque mois par prélèvement de 6 livres.

• 18 janvier 1762, Beauvais : Il ne figure plus dans l'évocation générale des bénéficiers et gagistes; il semble avoir été remplacé par Jacques COUVREUR, nommé le 1er juillet.

• 30 mars 1763, Beauvais : Le chapitre de la cathédrale Saint-Pierre fournit une attestation de service à un ancien chantre qui l’a demandée par lettre.

•  [vers 1761], Cambrai : Gilles BRIDAN est reçu chantre en la cathédrale Notre-Dame.

•  date et lieu inconnus : Gilles BRIDAN épouse Marie Joseph Dugimont, d'origine cambrésienne.

• 30 mars 1764, Cambrai : Baptême paroisse Saint-Gengulphe de leur fils Jean-Philippe. Gilles Bridan est qualifié de petit vicaire de la Métropole.

• 23 avril 1766, Cambrai : Baptême paroisse Saint-Gengulphe de leur fils Alexandre Joseph Parfait, qui meurt le 2 juillet suivant.

• 14 août 1767, Cambrai : Baptême paroisse Saint-Gengulphe de leur fille Marie Joseph Désirée.

• 11 février 1769, Cambrai : Baptême paroisse Saint-Gengulphe de leur fils Bernard dont le parrain est le maître de musique de la cathédrale Jean-Pierre VIELLARD.

• 3 novembre 1772, Cambrai : Baptême paroisse Saint-Gengulphe de leur fils Hubert François, qui meurt le 3 mars 1775.

• 22 août 1774, Cambrai : Il obtient du chapitre une avance sur ses gages de 57 florins 12 patards et il remboursera 48 patards par semaines.

• 20 juin 1788, Cambrai : Alors petit vicaire et chantre de Notre-Dame, Gilles BRIDAN demande et obtient une pension viagère fixée à 20 sols par jour soit 365 livres annuellement. Il semble avoir chanté dans les deux autres collégiales de la ville.
 
• 5 novembre 1790, Cambrai : Gilles BRIDAN rédige une supplique au district afin de conserver sa retraite évoquant une famille à nourrir.
 
• 26 juillet 1791, Cambrai : Le district baisse sa pension de retraite à 180 livres par an, mais il semble avoir reçu une gratification de 200 livres.
 
• 20 avril 1792, Cambrai : Ce montant est confirmé par le directoire du département.

• 18 avril 1803, Cambrai : Gilles BRIDAN, "chantre" déclare le décès de son épouse Marie Joseph Dugimont, 78 ans, fileuse, à leur domicile de la rue de la Vierge.
• 1er décembre 1803, Cambrai: toujours chantre, il épouse une lingère âgée de 34 ans, lingère, fille d'aubergiste, Adélaïde Hélène Joseph Rousseau.

• 10 février 1818, Cambrai : Décès de Gilles BRIDAN à l'hôpital Saint-Julien, n°535, rue Sainte-Élisabeth. Il est déclaré "ex chantre" jouissant d'une pension ecclésiastique de 122 francs par an, veuf de Marie Joseph Dugimont [sic].

Dernière mise à jour : 16 juillet 2016

Sources
F-Ad ; F-Ad59/ 4G 1146 ; F-Ad59/ 5MI12R077 ; F-Ad59/ L 5126 ; F-Ad59/ L 5129 ; F-Ad59/ L 5142 ; F-Ad59/5MI012R063 ; F-Ad59/5MI012R074 ; F-Ad60/ G 2473 ; F-Ad60/ G 2474 ; F-Ad60/ G 2475

<<<< retour <<<<