Login
Menu et informations
CAILLOT, Jean (1753-1826)
État civil
NOM : CAILLOT     Prénom(s) : Jean     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : CAILLEAU
CAILLAUT
CAILLAULT
Date(s) : 1753-1-14  / 1826-10-1 
Notes biographiques

Nous avons longtemps cru, sur la foi d'un acte administratif de 1793, que Jean CAILLOT avait fait toute sa carrière à la cathédrale de Chartres. C'est probablement une "simplification" de sa part, puisque nous avons retrouvé sa trace à la cathédrale St-Gatien de Tours. Il est vrai que sa parenthèse tourangelle tombe dans une lacune des registres capitulaires chartrains. Une belle leçon d'humilité pour le chercheur ...

• 14 janv 1753, Guyancourt (auj. dans les Yvelines) : Jean CAILLOT naît de l'union de Jean Caillot, laboureur, et de Marie-Françoise Droussaut.

• 13 mars 1773 - novembre 1775, Chartres : Jean CAILLOT est reçu comme heurier matinier, c'est-à-dire musicien de la cathédrale. Il chante la basse taille. En 1793, il indique qu'il a passé là toute sa carrière … mais il déclare aussi 20 ans de service (en l'an VIII il n'en justifie plus que 18).

• 13 novembre 1775, Tours : "Ayant entendu chanter le sr Jean CAILLOT basse taille, MM. ne l'ont reçu qu'autant qu'après la vacance il conviendroit au chapitre, et sous condition qu'il sera tenu a la psalmodie comme les basse contre". Il est reçu aux gages de 800 livres par an et sera payé à partir de ce jour; on lui versera deux louis de frais de voyage (48 livres versées le 1er décembre suivant).
• 19 décembre 1775, Tours : Il est cité parmi les treize musiciens gagistes mentionnés lors de l'évocation du chapitre général mais semble ne pas être resté très longtemps en poste. il n'est plus mentionné le 3 mai 1776. Les liens avec Tours se poursuivent cependant : le 6 juillet 1785, l e fabricier de la collégiale Saint-Martin verse 120 livres de frais de voyage à [CAILLAULT], musicien de Chartres qui est venu chanter à la fête de la Saint Martin d'été.

• Début 1776 ? - 1790, Chartres : Jean CAILLOT redevient musicien de la cathédrale Notre-Dame. C'est là qu'on le retrouve sous la Révolution. Il y demeure jusqu'à la disparition de la musique en 1793.

• 21 sept 1780, Dammarie : Jean CAILLOT accompagne son collègue André Laurent GAILLOURDET qui épouse la fille du notaire du village.
• 19 octobre 1785, Chartres : Jean CAILLOT est témoin d'Alexandre Antoine HARDY, un ancien collègue de la cathédrale, à cette date en poste à la cathédrale St-Gatien de Tours, revenu à Chartres se marier. Signent également l'acte de mariage, Pierre André COURTOIS, Lucien GAILLARD et Louis DELAFOY.

*     *     *

• 9 octobre 1791, Chartres : Le chapitre de la cathédrale de Chartres exigeait que ses heuriers-matiniers soient célibataires. Celui-ci ayant disparu fin octobre 1790, Jean CAILLOT, musicien, épouse devant l'évêque constitutionnel Marie-Marthe-Geneviève Duchesnay, veuve, de cinq ans son aînée. Sa femme est la fille d'un "ancien marchand épicier et ancien juge consul", ce qui laisse deviner une relative aisance. Il prend pour témoin un officier municipal mais aussi Edme DUPONT, musicien de la cathédrale, tous deux "ses amis". Signent également l'acte, Pierre Louis Augustin DESVIGNES, maître de musique, et Pierre Marie BOUCHER, autre heurier de la cathédrale.

• 5 juillet 1792, Chartres : Jean CAILLOT fait partie des douze chantres et musiciens de la cathédrale qui demandent leur traitement au district du département et sont renvoyés à la fabrique.
• 8 janvier 1793 : Un avis du directoire du district de Chartres, suivi par le département, estime qu'il doit toucher une pension de 133 livres 6 sols 8 deniers. Le tableau récapitulatif des pensions établi en l'an VIII indique qu'il touche 133,33 F.

• 22 juin 1793, Chartres : Jean CAILLOT signe l'acte de mariage de Louis DELAFOY, un des heuriers de la cathédrale.

• 9 novembre 1798 [15 brumaire an VII], Chartres : Jean CAILLOT participe avec 21 autres musiciens à la fête donnée pour l'ouverture des écoles centrales.

• 1er octobre 1826, Chartres : Jean CAILLOT, musicien, âgé de 73 ans, veuf de Marie Marthe Geneviève Duchesnay, décède en sa demeure de la rue du soleil d'or.

Mise à jour : 25 juillet 2020

Sources
F-Ad28/ 3 E 085/065  ; F-Ad28/ 3 E 085/067 ; F-Ad28/ 3 E 085/123  ; F-Ad28/ BMS Dammarie ; F-Ad28/ E6/ 45 ; F-Ad28/ G 331 ; F-Ad28/ G 336 ; F-Ad28/ G 337 ; F-Ad28/ L 377/ g ; F-Ad28/ L 427 ; F-Ad28/ L 441/ B3 ; F-Ad28/ L 554 ; F-Ad28/ L 564 ; F-Ad28/ L438/ A2 ; F-Ad28/ V 139 ; F-Ad28/ V 140 ; F-Ad28/ V 141 ; F-Ad37/ G 590 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°32 ; F-AdioTours/ 3D1/ 1384

<<<< retour <<<<