Login
Menu et informations
CHAPUY, Jacques (ca 1740-1808)
État civil
NOM : CHAPUY     Prénom(s) : Jacques     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : CHAPPUY
CHAPUIS
CHAPPUIS
Date(s) : 1740 ca  / 1808-12-9 
Notes biographiques

Selon l'âge indiqué à son décès en 1808, Jacques CHAPUY serait né vers 1740. Un peu périphérique à l'enquête Muséfrem puisqu'il n'est pas à proprement parler musicien d'Église mais marchand horloger, il est pourtant très lié au milieu de l'orgue, fréquentant de près organistes et facteurs, à Châtillon-sur-Seine d'abord puis à Auxerre. Il pratique un peu de facture, ou du moins d'entretien d'orgue et a eu un certain rôle dans ce domaine en Bourgogne avant et après la Révolution. Deux de ses enfants – au moins – deviendront organistes à leur tour.

• 22 juin 1767, Châtillon-sur-Seine [Côte d'Or] : Dans l'église paroissiale St-Vorle a lieu le mariage de Jacques CHAPUY, maître horloger demeurant en cette ville, et de Françoise Georgin, fille d'un marchand fabriquant. Le marié est fils majeur de feu Jacques Chapuy, laboureur à Bouan, diocèse de Dijon, et de défunte Barbe Content. On remarque parmi ses témoins son frère Jean-Baptiste Chapuy et surtout "le sieur MIEL organiste à la dite ville".

• Deux premiers enfants naissent à Châtillon-sur-Seine et sont baptisés à Saint-Vorle : Alexandre, le 21 juin 1768, un an presque jour pour jour après le mariage de ses parents, puis Anne le 24 juillet 1769. Les parrains et marraines sont les grands-parents maternels, la femme d'un marchand épicier et Edme Perrier, aubergiste maître pâtissier (voir ci-après).

• 2 juin 1769, Châtillon-sur-Seine : Jacques CHAPUY "maître horloger à la dite ville" est choisi comme parrain pour son fils par l'aubergiste pâtissier Edme Perrier qui est, comme par hasard, lié au monde de l'orgue. La mère de l'enfant est en effet belle-sœur de Joseph PARIN, organiste à Dijon, et la marraine choisie est justement la tante maternelle de l'enfant, Reine Jomain, l'épouse de l'organiste dijonnais, laquelle a donc parcouru les 80 km qui séparent les deux villes à l'occasion de l'accouchement de sa sœur.

• À une date située entre fin juillet 1769 et septembre 1770, le couple Chapuy/Georgin quitte Châtillon pour s'installer à Auxerre, à quelque 80 km à l'ouest.

• À Auxerre, Jacques Chapuy et Françoise Georgin, auront au moins douze enfants. La première née retrouvée à Auxerre est Marie-[Anne]-Françoise née le 3 octobre 1770 et baptisée le même jour dans l'église paroissiale Saint-Eusèbe. C'est la future organiste de la cathédrale d'Auxerre en 1791-1793. Plusieurs des enfants Chapuy sont portés sur les fonts baptismaux par des musiciens : Joseph PALLAIS organiste de la cathédrale et la femme de Jean Jacques MÉRAL (octobre1771), René COCHU facteur d’orgue (mars 1774), le fils de Pierre GUILLAUME organiste de la paroisse Notre Dame de Villeneuve-le-Roi (mai 1782) ou encore "François de Paul SENHAL musicien allemand" en mai 1786.

• 1er février 1774, Auxerre : Les Affiches d'Auxerre publient une annonce de sieur "Chapui" [sic] "Horloger à Auxerre près les Fontaines"… au sujet d’une pendule de sa fabrication jouant 13 ariettes d’opéra, où il se qualifie de “jeune artiste”. S'agit-il de Jacques CHAPUY ? L'adresse correspond bien à celle qu'on lui connaît ensuite. Le “jeune artiste” aurait alors environ 34 ans.

• Mars-avril 1777, Auxerre : Le sieur "Chapuy le jeune", marchand horloger, puis le sieur Chapuy-Venevault, horloger, passent chacun une annonce dans Les Affiches d’Auxerre. Le 1er habite rue du Marché aux poules près la Halle aux Poissons, le second rue de l’Horloge, près l’Hôtel de Ville. Le journal conclue : “Ce qui fait trois frères qui exercent le même Art dans cette Ville et avec distinction”.
Le sieur Chapuy-Venevault, horloger, est Jean-Claude Chapuy, alias "Chapuy laîné", qui est marié à Élisabeth Venevault. Le 30 mai 1783, ce sieur Jean-Claude CHAPUY "aîné" est parrain d'une fille de Jacques Romain CHERTIER chantre-musicien de la cathédrale.
• Janvier 1778, Auxerre : Un sieur Chapuy horloger habite toujours "vis-à-vis les grandes Fontaines". Il s'agit de Jacques CHAPUY et sa famille.

• Du 27 octobre 1783 au 26 avril 1784, Auxerre : Jacques CHAPUY accorde l'orgue de la cathédrale.
• 27 mars 1784 : Le chapitre approuve le marché fait par un chanoine avec "le sieur CHAPUIS horloger", en compagnie duquel il a examiné l'orgue. Il est convenu de lui donner 45 livres pour le raccommoder, "non compris le salaire du souffleur".
Cela correspond à une période où le facteur habituel, COCHU, est critiqué par une partie du chapitre : en octobre 1783, il est fait état de "plaintes portées contre lui par l’organiste" c'est-à-dire PALLAIS. Les 40 livres qu'on donne chaque année à COCHU "pour accorder l’orgue étoient beaucoup trop, attendu qu’il n’y emploioit guère plus de deux heures dans l’année", note le secrétaire le 26 avril 1784.

• 5 avril 1786, Auxerre : Le chapitre de la cathédrale qui, entre temps, a renoué avec COCHU, examine une requête "du sieur Jacques CHAPUY qui a travaillé à l’entretien de l’orgue" et demande une enquête complémentaire pour éclaircir exactement ce qui lui est dû. Les avis sont partagés : "il paroit n’être dû au sieur Chapuy que 7 mois et non pas 13 et demi comme il le suppose".
• 26 mai 1786 : Finalement, l'enquête réduit les prétentions de l'horloger. Le chapitre délivre au sieur CHAPUY "un mandement de 20 livres pour avoir accordé l’orgue depuis le 27 octobre 1783 jusqu’au 26 avril 1784".

• 2 juin 1791, Auxerre : Ce jour-là est baptisé le dernier enfant actuellement retrouvé du couple Jacques Chapuy / Françoise Georgin. Jean-Baptiste a pour parrain "monsieur Jean-Baptiste Perrreau, agent du Roy de Prusse", et le père signe "Chapuy horloger de la Ville". Ce fils, lui aussi, deviendra organiste.
• Le mois suivant, le 13 juillet 1791, sa fille Marie-Anne-Françoise est désignée pour tenir l'orgue de la cathédrale Saint-Étienne. La veille, le conseil municipal avait reconnu que "les orgues de l'église S.Étienne, qui n'ont pas été touchées depuis plus de six mois, [avaient] besoin d'être réparées et accordées", ce qui laisse penser que l'orgue n'a pas été utilisé depuis le retrait de Joseph PALLAIS. C'est Jacques CHAPUY qui exécute ces réglages, pour la somme de 38 livres.

• 7 germinal II (27 mars 1794), Auxerre : Le citoyen CHAPUY horloger à Auxerre, dont la fille Marie-Anne-Françoise a touché l'orgue de la ci-devant cathédrale pendant deux ans et demi, est reconnu comme créancier de la Nation pour la somme de 1 000 livres.
Il est en revanche débouté de sa demande de remboursement de “la musique relative à l’orgue” par lui achetée pour 300 livres “qui lui devient inutile aujourd’hui” . En revanche, il est payé de petites réparations "extraordinaires" à l’orgue qu'il a effectuées à la suite de dégâts causés par "des malveillants". On peut penser que si ces réparations sont qualifiées d'extraordinaires c'est parce qu'il était par ailleurs chargé de l'entretien ordinaire de l'instrument.

• 10 avril 1802, Saint-Florentin [Yonne] : Le Sr CHAPUY reçoit 60 livres de la fabrique "pour le raccommodage de l’orgue".

• 10 juin 1808, Saint-Florentin : Le sieur CHAPUY reçoit 36 livres pour la même opération. L'organiste est alors Marie Charlotte NOËL-BARAT. Pour des travaux plus ambitieux, la fabrique fait appel à René COCHU.
• 9 décembre 1808, Auxerre : À 9h du matin, place des Fontaines, décède Jacques CHAPUY, âgé de 68 ans, horloger à Auxerre, époux de Marie-Françoise Georgin. Le décès est déclaré par son fils Guillaume-Joseph Chapuy, 29 ans, horloger à Auxerre.

L'année 1810 est marquée dans la famille CHAPUY par deux décès successifs dans le maison de la  place des Fontaines : celui de l'éphémère organiste de la cathédrale, Marie Françoise CHAPUY, âgée de 39 ans seulement, le 18 février 1810. Puis le 25 novembre 1810 celui de Marie-Françoise Georgin, âgée de 61 ans, "veuve de Jacques CHAPUY, horloger".

Mise à jour : 5 août 2017

Sources
F-Ad21/ BMS Châtillon-sur-Seine ; F-Ad21/ BMS St-Vorles de Châtillon-sur-Seine ; F-Ad36/ NM Issoudun ; F-Ad89/ 5 V 691 ; F-Ad89/ BMS St-Eusèbe d'Auxerre ; F-Ad89/ G 1808 ; F-Ad89/ L 58 ; F-Ad89/ NMD Auxerre

<<<< retour <<<<