Login
Menu et informations
CHARBONNIER, Louis Gabriel (1765-1846)
État civil
NOM : CHARBONNIER     Prénom(s) : Louis Gabriel     Sexe : M
Date(s) : 1765-8-19  / 1846-8-25 
Notes biographiques

Louis-Gabriel CHARBONNIER, né à Nevers, a exercé durant toute sa carrière dans cette ville. Enfant de chœur de la cathédrale, il y fut ensuite musicien, et "touchait l'orgue" à l'église Saint-Étienne en 1793. Il obtient alors un poste dans l'administration. Suivant les documents, il donne plusieurs dates de réception différentes à la cathédrale Saint-Cyr.

• 19 août 1765, Nevers : Né le 19, Louis-Gabriel CHARBONNIER est baptisé le lendemain, paroisse Saint-Jean. La profession de son père n'est pas indiquée, son parrain ajoute "gendarme" dans son paraphe.

• Avril 1775, Nevers : Louis-Gabriel CHARBONNIER est enfant de chœur à la cathédrale Saint-Cyr à partir de cette date, d'après ses dires. Le détail du personnel de la maîtrise est inconnu à l'époque de son entrée comme enfant de chœur.

• 1er juillet 1781, Nevers : Louis-Gabriel CHARBONNIER devient musicien de la cathédrale Saint Cyr, aux gages de 3 livres par semaine.

• 28 juin 1785 - décembre 1790, Nevers : Louis-Gabriel CHARBONNIER est musicien gagiste à la cathédrale Saint Cyr. L'état des paiements pour la Noël 1790 lui octroie 168 livres 18 sols [mais on ne sait pas s'il s'agit de la totalité de son salaire annuel, ou un simple complément]. Le chœur est alors dirigé par François ROBELIN, maître de musique.

• Janvier 1791 ? - octobre 1793, Nevers : Louis-Gabriel CHARBONNIER est organiste de la paroisse Saint-Étienne, moyennant 200 livres par an. Sa date de prise de fonction est incertaine.

• 3 mai 1791, Nevers, paroisse Saint-Jean : Louis-Gabriel CHARBONNIER épouse Louise Brugeard, fille d'un tailleur d'habits. Nous ignorons s'il était clerc auparavant.

• 11 octobre 1791, Nevers : "Louis-Gabriel CHARBONNIER, attaché au ci-devant chapitre de l'église de Nevers, en qualité de musicien gagiste, reçu le 28 juin 1785 [...] a l'honneur de vous représenter que [...] il a d'après sa réception et ses services constatés, droit à la somme de deux cent livres ; il n'a pu obtenir depuis la suppression de son emploi, ni n'a refusé aucune place ny emploi public".
• 18 octobre 1791, Nevers : Une décision est prise en réponse à la pétition de Louis-Gabriel CHARBONNIER, "attaché au ci-devant chapitre de Nevers en qualité de musicien".

• Avril 1793- ?, Nevers : Louis-Gabriel CHARBONNIER occupe une place "dans les bureaux de cette administration".
• 11 octobre 1793, Nevers : À la suite de la pétition de CHARBONNIER, musicien, le district de Nevers lui accorde 300 livres d'indemnité. Il a au total 18 ans de service, y compris ses années comme enfant de chœur dans cette ville. Il touchait aussi l'orgue dans l'ex-paroisse Saint-Étienne, depuis une date inconnue, pour la somme de 200 livres par an.

• Après la Révolution, Louis-Gabriel CHARBONNIER est professeur de musique à Nevers. Il exerce jusque à la fin des années 1830 semble-t-il.

• 28 brumaire an XIII (19 novembre 1804), Nevers : Le bureau d'administration de l'École secondaire communale nomme maître de musique M. CHARBONNIER.

• 25 août 1846, Nevers : À son décès, Louis-Gabriel CHARBONNIER est dit ancien professeur de musique.

Mise à jour : 15 octobre 2016

Sources
F-Ad58/ 1 Q 480 ; F-Ad58/ BMS St-Laurent de Nevers ; F-Ad58/état-civil en ligne ; F-Am Nevers/ 1 P 2 ; F-BnF/Gallica
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1785-7-1  / 1791-1-1
Lieux :  Cathédrale Saint-Cyr et Sainte-Julitte (NEVERS)  
Fonction :  musicien (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : oui    
Ecclesiastique ? : non renseigné    
Situation maritale : célibataire    

<<<< retour <<<<