Login
Menu et informations
CHÉZEAU, Jean Louis (1757-1833)
État civil
NOM : CHÉZEAU     Prénom(s) : Jean Louis     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : CHEZAU
CHEZAULT
Date(s) : 1757-10-13   / 1833-8-27
Notes biographiques

Originaire de Chalon-sur-Saône en Bourgogne, Jean Louis CHÉZEAU travaille comme organiste de paroisse à Château-Thierry [Aisne], puis à Pontoise [Val-d'Oise], où la Révolution le surprend. Il fait ensuite son retour dans sa ville natale, où il continue d'exercer son métier jusqu'à un âge avancé.

• 13 octobre 1757 : Jean Louis CHÉZEAU naît à Chalon-sur-Saône [Saône-et-Loire]. Il est le fils de Claude Chézeau, marchand, et de Jeanne Vallon.

• 13 janvier 1784, Château-Thierry [Aisne] : Louis CHÉZEAU, organiste de la paroisse Saint-Crépin, est témoin au mariage de Jean Basset.
• 19 octobre 1784, Chalon-sur-Saône : Louis CHÉZEAU, organiste domicilié à Château-Thierry, majeur, épouse Marie d'Englessent, résidant sur la paroisse Saint-Georges de Chalon (où a lieu le mariage), fille majeure des défunts Louis d'Englessent, pensionné du roi, et Anne Lallemand. L'organiste a donc parcouru 300 km pour venir se marier. Il est accompagné de plusieurs parents et amis, parmi lesquels on reconnaît l'organiste de la cathédrale de Chalon, Charles KOLB. Sont aussi mentionnés René et Laurent Chezeau, Jacques Pascal, Georges Bellanger, qui restent à identifier.

• 23 avril 1786, Pontoise [Val-d'Oise] : Louis CHÉZEAU succède à CARTON DE MINCOURT à l'orgue de la paroisse Notre-Dame, sur certificat du 17 mars de Claude BALBASTRE, organiste de Monsieur, frère du roi. Il obtient 600 livres de gages par an à partir du 1er mars, à charge d'enseigner la musique à deux enfants de chœur. 

• 5 avril 1789, Pontoise : Pour réduire le déficit de la fabrique, le salaire de l'organiste est ramené à 400 livres par an, le blé donné aux enfants de chœur supprimé (les quatre premiers touchent toujours 15 livres cependant), de même que les 24 livres données au maître des enfants de chœur pour le bois de chauffage.

• 8 décembre 1790, Pontoise : Louis CHÉZEAU, organiste, perçoit à nouveau 600 livres par an.
• 1790, Pontoise : Il vit dans une maison appartenant à Jean Le Guay, fils d'Étienne, composée d'une cuisine et une salle au rez-de-chaussée, un petit cellier, une petite cour, au premier une chambre et un cabinet, au second étage un cabinet ; il loge une pensionnaire, nommée Mme Dallègre. Il est qualifié d'organiste de Notre-Dame.

• 6 septembre 1792, Pontoise : Un passeport est délivré à Marie Joséphine d'Anglezan [sic], épouse de Louis CHÉZEAU, organiste en cette ville, âgée de 36 ans, taille de 5 pieds, cheveux et sourcils châtains, bouche moyenne, menton rond, front haut, visage ovale marqué de petite vérole.

• 1793, Pontoise : Toujours employé de Notre-Dame, Louis CHÉZEAU, organiste, touche 50 livres par mois, mais parfois 100 livres pour deux mois ou 150 pour trois, suivant plusieurs quittances.
• 4 avril 1793, Pontoise : Louis CHÉZEAU, organiste et marchand de vins, demeurant en cette ville, âgé de 34 ans, obtient à son tour un passeport. Il mesure 5 pieds 6 pouces, a les cheveux et sourcils châtains clairs, les yeux gris, "dont un affecté", la bouche moyenne, le menton rond, le front moyen, le visage ovale également marqué de petite vérole.
• 7 octobre 1793, Pontoise : Un autre passeport est remis à Marie Danglezan [sic], épouse de l'organiste, âgée de 37 ans. Sa description a légèrement changé : ses yeux sont bruns, son nez est ordinaire, son visage n'est plus ovale mais rond et plein, toujours marqué de petite vérole. Elle signe "femme Chézeau".

• 9 janvier 1794, Pontoise : Louis CHÉZEAU, "organiste de Notre-Dame", prête serment d'être fidèle à la Nation et de maintenir la liberté et l'égalité ou de mourir en les défendant, entre les mains du maire.

• • •

• 19 août 1823, Chalon-sur-Saône : Marie-Josèphe Danglessant, épouse de Louis CHÉZEAU, organiste de la paroisse Saint-Vincent, décède au domicile du couple, rue des Minimes, à l'âge de 72 ans.

• 3 avril 1826, Chalon-sur-Saône : Jean Louis CHÉZEAU, propriétaire et organiste de l'église paroissiale Saint-Vincent, veuf de Marie Josèphe Danglessant, domicilié à Chalon-sur-Saône, âgé de 68 ans révolus, se remarie à Marie Oudette Grémelin, âgée de 50 ans révolus, fille d'un ancien confiseur.

• 27 août 1833, Chalon-sur-Saône : Jean Louis CHÉZEAU, propriétaire, ancien organiste, veuf en secondes noces de Marie Odette Gremelin et en premières de Marie d'Englessent, meurt à son domicile, rue des Minimes, à l'âge de 76 ans.

Mise à jour : 15 juillet 2017

Sources
F-A dioc Pontoise/ doct non coté ; F-Ad02/ 5Mi1062 ; F-Ad71/ 5 E 76/126 ; F-Ad71/ 5 E 76/86 ; F-Ad71/ 5 E 76/96-97 ; F-Ad71/ BMS Chalon, St-Georges ; F-Ad95/ 5 Mi 294 ; F-AmPontoise/ 1F2 ; F-AmPontoise/ 1F4 ; F-AmPontoise/ 2G7 ; F-AmPontoise/ 2J11 ; F-AmPontoise/ 2J12 ; F-AmPontoise/ 2J2 ; F-AmPontoise/ GG 47 ; F-AmPontoise/ GG47 ; F-Pontoise A dioc/ document non coté ; J-M. Baffert, Les orgues de Pontoise..., 2005

<<<< retour <<<<