Login
Menu et informations
COMBES, Alexis (1769-1833)
État civil
NOM : COMBES     Prénom(s) : Alexis     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : COMBE Alexi
Date(s) : 1769-1-14   / 1833-12-27 
Notes biographiques

Originaire de Favars, petite paroisse proche de Tulle, en bas Limousin, Alexis COMBES entre au chapitre de la cathédrale de Tulle dès l'age de six ans. Enfant de chœur, porte-croix et chantre, tel est son parcours jusqu'en 1790. Il devient ensuite cordonnier puis cultivateur. C'est ainsi qu'Alexis COMBES continue de vivre dans son petit village natal avant d'y mourir en 1833.
 

• 14 janvier 1769, Favars : L'acte de baptême du nouveau né (signé uniquement par le curé), ne précise pas les fonctions de son père. L'on peut imaginer qu'il était cultivateur, comme la plupart des habitants de ce village situé à environ 1 heure de marche à l'ouest de Tulle.

• 1er juin 1775, Tulle : C'est comme enfant de chœur qu'Alexis COMBES fait ses débuts au chapitre de la cathédrale Notre-Dame de Tulle, où il  retrouve Bernard et Antoine GUILHEMY, de quelques années ses aînés. Alors que Joseph DUPUY dirige le chœur de musique, Simon GUILHEMY tient l'orgue et François-Christophe HAMO le serpent. 

• 1786 Tulle : Sur les comptes du bas chœur, conservés cette année là, il est noté que le jeune Alexis a reçu 50 livres en tant que porte-croix. C'est probablement au cours de cette année que le jeune homme devient chantre.

• Décembre 1788, Tulle : Joseph DUPUY, maître de musique de la cathédrale Notre-Dame, décède.
En février 1789, il est remplacé par Dieudonné GAUBERT
 
1790, Tulle : Alexis COMBES est toujours chantre au service du chapitre de la cathédrale Notre-Dame de Tulle. Il officie auprès des fils GUILHEMY et sous l'autorité du nouveau maître de musique Dieudonné GAUBERT. Les choristes sont également accompagnés de Simon GUILHEMY à l'orgue et de Marin BARON (arrivé depuis 4 ans au chapitre) et Christophe HAMO au serpent
• [novembre 1790], Tulle : Alexis COMBES adresse une supplique aux "Administrateurs du Directoire de la Corrèze" dans laquelle il précise que ses appointements s'élèvent à 144 livres. Il est âgé de 21 ans.
• 13 novembre 1790, Tulle : Le chanoine sindic Meynard confirme la qualité de chantre et le montant de ses gages, tout en donnant un satisfecit sur la conduite d'Alexis COMBES.
• 19 novembre 1790, Tulle : Avant de statuer, le directoire du district de Tulle demande l'avis de la municipalité. 
• 25 novembre 1790, Tulle : La municipalité de Tulle propose de payer à Alexis COMBES son "entier traitement jusqu'au premier janvier prochain" et lui est accordée " une gratification de 50 livres".
27 novembre 1790, Tulle : Le directoire du district de Tulle " est d'avis qu'il doit être accordé à Alexis COMBES  une gratification de 60 livres une fois payée et qu'au surplus son traitement luy sera payé pour la présente année".

• 8 février 1791 Tulle : Alexis COMBES se marie avec Toinette Cueille en l'église St-Julien. Aucune profession n'est relevée sur l'acte de mariage. S'il ne s'agit pas d'une omission de la part du prêtre, peut-être pouvons-nous penser que le jeune homme, ayant renoncé à son état de clerc tonsuré et à un cursus au sein du bas chœur de Tulle, était en période d'apprentissage d'un nouveau métier?
• 11 février 1791, Tulle : Le directoire du département de la Corrèze lui accorde une gratification de 120 livres "une fois payée pour apprendre un métier quoique le chapitre ne donnat que 60 lt attendu qu'il a resté plus longtemps que les autres". Cette phrase laisse penser que les administrateurs ont traité le cas du jeune homme comme s'il était encore enfant de chœur, ce qui, quinze ans après sa réception comme tel, est un peu surprenant.
 5 octobre 1791, Tulle : À la suite d'une demande de gratification de 144 livres au Directoire de la Corrèze, Alexis COMBES a vu sa requête exaucée. 

• 1792, Tulle : Dans une pétition adressée au Directoire de la Corrèze, il fait état de ses services au chapitre de Tulle du 1 juin 1775 au 12 novembre 1790, et réclame "une gratification d'une année de ses gages qui s'élevaient à la somme de 195 livres.... 
30 août 1792, Tulle : Le directoire du département délibère sur sa demande. Ayant déjà reçu 144 livres, "il lui sera payé la somme de 51 livres".
• 9 septembre 1792, Tulle : Une fille Antoinette, née la veille au foyer des Combes/Cueille, est baptisée à l'église St-Julien. Alexis est qualifié de cordonnier.

• 8 mars 1795, Favars : La famille Combes qui est revenu s'installer au village natal d'Alexis COMBES s'agrandit avec la naissance de Toinette [il est possible qu'il y ait ici une erreur de prénom et que l'enfant se nomme plutôt Marguerite, il s'agirait alors de la même personne, décédée en 1818].
L'acte de naissance précise l'activité du père de famille, qui est toujours cordonnier

• Janvier/mars 1801, Favars  : Alexis Combes est témoin à deux mariages, il est précisé sur les deux actes que notre homme est cultivateur. Ainsi peut-on supposer qu'il a quitté son métier de cordonnier ou qu'il l'exerce en complément de sa mise en valeur des terres familiales.

• 17 avril 1817 : Le décès de Toinette Cueille "cultivatrice" , âgée de 60 ans, est enregistré dans les registres d'état civil de la commune de Favars.  La déclaration est faite par des voisins de la défunte. L'acte ne fait à aucun moment mention de son époux Alexis COMBES. 

• 26 février 1818 : Leur fille Marguerite, âgée de 23 ans décède à Favars, les raisons de sa mort sont inconnues. 

• 8 janvier 1819, Favars : La famille Combes se réunit pour assister à un double événement, le mariage d'Antoinette avec un cultivateur, et le remariage d'Alexis COMBES, veuf de Toinette Cueille, avec Marguerite Valade, appelée aussi Marie. Celle-ci est aussi parente de l'époux d'Antoinette. 
Les deux registres sont signés uniquement par Alexis et le maire de la commune. L'on peut également noter  que les témoins sont tous dits cultivateurs. 
• 26 décembre 1819, Favars : La naissance d'un petit Jean est le fruit du remariage du sieur COMBES avec Marie Valade. 

Sur différents actes civils de ses enfants, ceux-ci déclarent ne savoir signer. L'on peut en déduire que leur père, Alexis COMBES n'a pu ou voulu leur donner une instruction scolaire, alors qu'il avait pourtant lui-même acquis des bases solides à la maîtrise de Tulle.

• 27 décembre 1833, Favars: Alexis COMBES décède à l'âge de 64 ans. Son acte de décès ne fait pas référence à sa dernière  profession. L'on peut toutefois penser qu'il était encore cultivateur. 

Mise à jour : 25 février 2017

Sources
F -Ad19/ 2E 82/2 ; F -Ad19/ 2E 82/3 ; F -Ad19/ 2E 82/4 ; F -Ad19/ 2E 82/5 ; F -Ad19/ BMS St-julien de Tulle ; F -Ad19/ D 2E 82/5 ; F-Ad19/ BMS Favars ; F-Ad19/ BMS St-Julien de Tulle ; F-Ad19/ G 17 ; F-Ad19/ L 376 ; F-Ad19/ L 60 ; F-Ad19/ L 64 ; F-An/ DXIX/091/779/05,42-43
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1786 ca  / 1790-11 
Lieux :  Cathédrale Notre-Dame (TULLE)  
Fonction :  chantre (plain-chant)  ;  choriste (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : oui    
Ecclesiastique ? : clerc    
Situation maritale : célibataire    

<<<< retour <<<<