Login
Menu et informations
COURTIN, Joseph, [fils] (1757-1826)
État civil
NOM : COURTIN     Prénom(s) : Joseph     Sexe : M
Complément de nom : [fils]
Date(s) : 1757-1-17   / 1826-3-8 
Notes biographiques

Joseph COURTIN est le fils de Pierre COURTIN, organiste de Brélévenez, Lannion et Bégard en Bretagne. Son père lui transmet son enseignement musical et ses postes de Lannion. Il semble continuer ses fonctions d'organiste après la période révolutionnaire en déménageant à Plestin où il succède à Jean-François Deslisle et obtient un poste d'instituteur. Il "transmet" à son tour son poste d'organiste à ses deux fils à son décès, successivement.

•  17 janvier 1757, Brélévenez [actuelles Côtes d'Armor] : Joseph COURTIN naît dans une famille d'organistes. Il est le fils de Pierre COURTIN et le petit-fils de Jean COURTIN, et donc aussi le frère de Marie-Jacquette COURTIN tous les trois organistes.

• A-t-il été formé à la musique dans une psallette (celle de Lannion) ou par son père ? La question reste ouverte.

• 24 septembre 1782, Lannion : Joseph COURTIN se marie avec Jacquette Pauline Mahé, en présence de son père et de son beau-frère Joseph-Marie-Simon BONVILLE, lui aussi organiste, qui signent l'acte avec lui. Les curés bretons indiquent très rarement les métiers de leurs paroissiens. Le jeune homme est-il déjà organiste ou non ?
Les Courtin-Mahé auront 4 enfants de 1783 à 1794.

• 24 février 1789, Lannion : Joseph COURTIN signe "Courtin greffier" au mariage de sa sœur Marie-Jeanne. L'est-il depuis longtemps ? En tout cas, il fréquente les juges de paix, les huissiers, ce que nous déduisons de sa présence dans leurs actes BMS.

1790 : On ignore où exactement il exerce en 1790. Il semble qu'il ait été l'organiste de l'église des Augustins de Lannion. Ce poste avait été tenu par son grand-père Jean COURTIN et peut-être par son père Pierre COURTIN. On peut faire l'hypothèse qu'il a aussi en charge l'orgue de l'église de Saint-Jean-du-Baly de Lannion, paroisse où il habite à cette date. Aucune profession n'est mentionnée avant 1789 dans les actes BMS où il figure. En revanche, il est avéré qu'il est organiste et greffier "avant et après la Révolution" à Lannion : c'est ce qui ressort d'une "Liste des membres de sociétés populaires et de citoyens susceptibles d'exercer des fonctions publiques" dressée en l'an III.

• 31 juillet 1794 [3 thermidor an 3], Loguivy-les-Lannion : Joseph COURTIN, greffier du juge de paix, épouse Marie Hyacinthe Le Rumeur en secondes noces quelque temps après le décès de sa première épouse (il a quatre jeunes enfants dont il faut s'occuper).
Ils auront ensuite 7 enfants de 1796 à 1812 dont les deux futurs organistes de Plestin : Pierre-Jean COURTIN et François-Marie COURTIN.

• 28 septembre 1796 [6 vendémiaire an 8] : Joseph COURTIN est désormais qualifié d'huissier dans l'état civil à partir de cet acte jusqu'en 1802 au moins.

• 28 avril 1804 [8 floréal an 12], Loguivy-les-Lannion : Joseph COURTIN est qualifié d'écrivain jusqu'en septembre 1804, avant son départ pour Plestin.

• 24 avril 1805 [4 floréal an 13], Plestin : Joseph COURTIN est attesté comme organiste de Plestin dans les actes d'état civil. Il succède dans ce poste à Jean François DELISLE décédé le 9 décembre 1804.

• 31 mars 1812, Plestin : À partir de cette date, il est également dit instituteur. Ainsi, selon les actes, nous le retrouvons soit organiste soit instituteur. 

• 18 octobre 1817 : A "59 ans" [inexactitude de l'acte car il est né le 17 janvier 1757], il est qualifié pour la dernière fois d'instituteur.
• 21 octobre 1817 : Trois jours plus tard et acte suivant, à "60 ans", il est qualifié d'organiste. À partir de là, il n'est plus jamais qualifié d'instituteur comme s'il avait décidé de prendre sa retraite d'enseignant pour se consacrer à sa passion : la musique.

• 8 juin 1818, Plestin : Joseph COURTIN n'est plus du tout l'instituteur de Plestin puisque François Marie Le Vot, 28 ans, l'a remplacé dans les actes de mariage en tant qu'instituteur.

• 8 mars 1826, Plestin : Joseph COURTIN décède dans la commune où il touchait l'orgue. Il est qualifié d'organiste à sa mort.

Mise à jour : 2 février 2017

Sources
F-Ad22/ 6 L 25 ; F-Ad22/ BMS & N Lannion ; F-Ad22/ BMS Brélévenez ; F-Ad22/ BMS Lannion ; F-Ad22/ D Plestin-les-Grèves ; F-Ad22/ Lannion ; F-Ad22/ Lannion & Plestin-les-Grèves ; F-Ad22/ Lannion et Brélévenez ; F-Ad22/ Loguivy-les-Lannion ; F-Ad22/ M Plestin-les-Grèves ; F-Ad22/ NMD Brélévenez ; F-Ad22/ NMD Plestin-les-Grèves ; F-Ad22/ Plouguiel M 1831-1842 ; F-Ad22/ état civil Lannion ; F-Ad22/ Plestin-les-Grèves, D 1831-1836 ; F-Ad22/ Plestin-les-Grèves, M 1822-1834 ; F-Ad22/BMS Brélévenez
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :   ?  / 1794 ap.
Lieux :  Couvent des Augustins (LANNION)  
Fonction :  organiste (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

Dans les actes administratifs de la décennie révolutionnaire, il est dit avoir été organiste et greffier "avant et après Révolution".


<<<< retour <<<<