Login
Menu et informations
DELAGE, François (1742-1796 fl.)
État civil
NOM : DELAGE     Prénom(s) : François     Sexe : M
Date(s) : 1742-5-14  / 1796
Notes biographiques

Natif de Bazas [Gironde], à une soixantaine de kilomètres au sud-est de Bordeaux, François DELAGE y effectue l'intégralité de sa carrière de musicien, en devant le dernier serpent de la cathédrale Saint-Jean-Baptiste.

• 14 mai 1742, Bazas : François DELAGE, fils d'un maître chaudronnier, naît. Il est baptisé le jour-même. Ses parents habitent dans la paroisse Saint-Jean.

• 1762, Bazas : Il entre au service de la cathédrale Saint-Jean-Baptiste en tant que bedeau. Il y exerce aussi comme serpent.

• 3 novembre 1774, Bazas : Il épouse Claire Ducau en présence du maître de musique et organiste Jean-Baptiste DESBLANCS.

• 1775 - 1777, Bazas : Deux enfants naissent de cette union. Leur acte de baptême mentionnent seulement que François DELAGE est bedeau du chapitre.

1790, Bazas : François DELAGE est toujours actif à la cathédrale Saint-Jean Baptiste et perçoit un salaire de 295 livres pour ses fonctions de serpent et de bedeau.
• 17 mai 1790, Bazas : Il formule une demande de secours adressée à l'Assemblée Nationale en signant avec ses collègues musiciens Jean-Baptiste DESBLANCS, Pierre HEUDE, Pierre BARNECHE, Raymond SAINT-ESPÈS et Jacques CANNY une pétition collective.

• 26 avril 1792, Bazas : Son nom apparaît une dernière fois dans les registres de la paroisse Saint-Jean-Baptiste. Il est témoin lors de la célébration d'une sépulture. Mais l'acte ne précis pas la fonction qu'il occupe.
• 24 août 1792, Bazas : Une pension de 187 livres et 10 sols lui est attribuée.
• 17 décembre 1792, Bazas : Les administrateurs du district de Bazas s'adressent au comité ecclésiastique afin de réclamer pour lui le paiement du quartier de sa pension. Ils sollicitent une ordonnance de 46 livres 17 sols 6 deniers à envoyer de toute urgence et le présentent comme un "citoyen dans la misère".

• 8 brumaire an II, Bazas : Il obtient un certificat de civisme.

• 5 brumaire an V, Bazas : Il continue toujours à percevoir la même pension.

• 5 janvier 1809, Bazas : Sa veuve Anne Ducau s'éteint. Elle résidait rue Bragoux. L'acte de décès présente François DELAGE comme un ancien chantre.

Dernière mise à jour : 20 juillet 2016

Sources
F-Am Bazas/ BMS Saint-Jean de Bazas  ; F-Ad33 / BMS Saint-Jean de Bazas ; F-Ad33/ 1 Q 1383 ; F-Ad33/ 1 Q 1391 ; F-Ad33/ 1 Q 1412 ; F-Ad33/ BMS St-Jean de Bazas ; F-Am Bazas/ BMS Bazas ; F-Am Bazas/ Registres des délibérations ; F-An/ DXIX/055/178/02
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1762 ca  / 1790
Lieux :  Cathédrale Saint-Jean-Baptiste (BAZAS)  
Fonction :  bedeau (Église)  ;  serpent (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

<<<< retour <<<<