Login
Menu et informations
DESÉGRAVE, Louis Antoine Henri (1781-1826)

DESÉGRAVE, Louis Antoine Henri (1781-1826)

État civil
NOM : DESÉGRAVE     Prénom(s) : Louis Antoine Henri     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : DE SÉGRAVE
Date(s) : 1781-11-15   / 1826-10-5 
Notes biographiques

Fils d'un colonel d'origine irlandaise qui meurt quelques années après sa naissance à Dole, Louis Antoine Henri de SEGRAVE, enfant de chœur à la cathédrale Notre-Dame de Paris en 1789-1790, présente la particularité d'être d'ascendance noble. On retrouve sa trace lorsqu'il se marie en 1811 à Fontainebleau, il est devenu avocat et se trouve en poste comme avoué au tribunal civil de la ville. Il semble avoir abandonné sa particule. Il meurt une quinzaine d'années plus tard.

• 15 novembre 1781, Dole [Jura] : Louis Antoine Henri DE SÉGRAVE voit le jour et il est baptisé le lendemain. Il est le fils d'Henri, écuyer, chevalier de Saint-Louis, colonel d'infanterie et d'Anne Constantin Dugas. Son parrain est prêtre et sa marraine la marquise de Marignane.

• 14 janvier 1784, Dole : Il perd son père. On précise dans son acte d'inhumation qu"il était d'origine irlandaise et était âgé de 45 ans.

• 9 septembre 1789, Paris : Louis Antoine Henri de SEGRAVE est reçu enfant de chœur à la cathédrale Notre-Dame. On précise qu'il est natif du diocèse de Besançon ("Vesuntinensis") et qu'il est âgé de sept ans et neuf mois.

1790, Paris : Il est toujours en fonction comme dixième et dernier enfant de chœur dans l'ordre d'âge à la cathédrale Notre-Dame. Sa mère vit rue des Marmousets d'une pension sur l’État d'un montant de 600 livres.

• 25 février 1811, Fontainebleau [Seine-et-Marne] : Devenu avocat, domicilié en cette ville, rue de France, n°714, ci-devant demeurant à Paris, au 13, rue Neuve Notre-Dame, il épouse Anne Victoire Adrienne Rochereau, fille d'un avoué près le tribunal de première instance de cette ville, en présence de deux frères de la mariée, André Gervais, avocat en la cour impériale de Paris et Alexis, avocat demeurant à Fontainebleau. Il signe clairement "Deségrave".

• 1812-1819, Fontainebleau : Le couple, qui réside rue de France a quatre enfants : Gervais Marie Henry (déclaré le 16 février 1812); Antoinette Victoire Andrée (déclarée le 19 novembre 1813); Armand François Henry (déclaré le 12 mai 1816) et Anne Henriette Julie (déclarée le 9 février 1819). Louis Antoine Henri DESÉGRAVE est présenté comme avocat et avoué au tribunal civil de cette ville. Les témoins sont d'ailleurs toujours des avoués au même tribunal. Il signe systématiquement "Deségrave" et a clairement abandonné la particule. Pourtant, lorsque son fils Armand François Henry meurt à Nemours le 25 janvier 1886, il est bien mentionné comme de Ségrave. Ce fils meurt curé-doyen de Nemours, chanoine du diocèses de Meaux et Sens.

• 5 octobre 1826, Fontainebleau : Victor André Rochereau, juge au tribunal civil d’Épernay [Marne] et Antoine Adrien Rochereau, avocat domicilié à Paris, ses beaux-frères, déclarent son décès survenu le jour même à huit heures du matin, à son domicile du 66, rue de France. L'acte précise qu"il est "ancien avoué".

 

Dernière mise à jour : 22 juillet 2018

Sources
F-Ad39/ 3E/ 339 ; F-Ad39/ 3E/ 341 ; F-Ad77/ 5MI 3942 ; F-Ad77/ 5MI 3943-3946-3947 ; F-Ad77/ 5MI 3951 ; F-An/ F19/612/3 ; F-An/ LL 232/41/2
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1789-9-9  / 1790-11-19 
Lieux :  Cathédrale Notre-Dame (PARIS [ville])  
Fonction :  enfant de choeur  
Formation ? :  Oui
Formation maîtrisienne attestée : oui    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : célibataire    

<<<< retour <<<<