Login
Menu et informations
DRÉAN, André Louis (1734-1805)
État civil
NOM : DRÉAN     Prénom(s) : André Louis     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : DRÉAU
DREAULT
DRAULT
DROUAULT
Date(s) : 1734-10-17   / 1805-6-18 
Notes biographiques

André Louis DRÉAN, dont le patronyme est affecté de multiples variations orthographiques (DRÉAN, DREAULT, DROUAULT, DRAULT…) naît à Châtellerault. Il est le dernier maître de musique de Notre-Dame de Châtellerault avant la Révolution. On ne sait pas s'il y a été formé et s'il y a débuté sa carrière, mais cela semble très probable. Il termine sa vie comme instituteur dans sa ville natale où il meurt en 1805.

• 17 octobre 1734, Châtellerault : André Louis DRÉAN, naît et reçoit le baptême. Il est le fils de Pierre Dréan, marinier et de Marguerite Varigault.

• 1775, Châtellerault : André Louis DRÉAN, clerc tonsuré, est reçu Maître de psallette de la collégiale Notre-Dame. Il semble remplacer le sieur ARONDEAU, qui désormais reçoit du chapitre une pension de retraite de 400 livres, somme qui est soustraite aux 1200 livres qui forment normalement les revenus affectés à la psallette. En conséquence et jusqu'au décès de son prédécesseur, DRÉAN ne touchera que 800 livres pour entretenir les 6 enfants de choeur.

• 9 mai 1782, Châtellerault : Il est présent à l'inhumation de sa mère, ainsi que ses trois sœurs  Claire, Louise et Marie. La profession de son père, déjà mort, est mentionnée : "marinier".

1790, Châtellerault : André Louis DRÉAN déclare être maître de psallette depuis environ 15 ans dans cette église.
Il s'occupe des six enfants de choeur qui sont en 1790 : Louis BUSSEREAU, François BUSSEREAU, Louis Jean POPINEAU, Jacques FIOUXCharles Urbain PASQUIER, Pierre PASQUIER.
André Louis DRÉAN côtoie à la collégiale les vicaires qui y sont chargés du chant : Louis Michel BODINAlexis GALLOISJean TURPINEAU et Pierre CHARANDEAU, mais aussi le chantre Jacques PASQUIER, le musicien (instrumentiste ?) François GUIGNARD, l'organiste Marie François DAGUILLON dit FAVIER et le bedeau musicien Laurent LAMBERT.
• Septembre 1790, Châtellerault : André Louis DRÉAN clerc tonsuré, maître de psallette du chapitre Notre-Dame, s'adresse au district de Châtellerault pour faire état de son embarras. «Le chapitre lui ayant annoncé qu’il ne toucherait plus ses appointements en la ditte qualité [de maître de psallette], qu’il navait qu’à mettre les enfants de chœur dehors», le pauvre homme un peu déconcerté sans doute demande l’autorisation de congédier les enfants de chœur, «étant hors d’état de pouvoir frayer à leur dépense». De renvoi au district en renvoi au département, il ne semble pas qu’une réponse claire lui soit apportée : «il n’y a lieu à délibérer, sauf aux enfants de chœur et au maître de psallette à réclamer un traitement s’il y a lieu»... Les lacunes des sources empêchent de suivre le détail de la suite.

• 1796-1797, Châtellerault : André Louis DRÉAN est toujours pensionnaire de la république et réside à Châtellerault.

• 29 prairial an XIII [18 juin 1805], Châtellerault : André Louis DRÉAN (dit Louis André sur l'acte) décède à son domicile rue de Montmorillon. Il était instituteur. Il était manifestement resté célibataire.

Mise à jour : 29 mars 2017

Sources
F-Ad86/ 5MI 0173 ; F-Ad86/ BMS St-Jean-L'Évangéliste ; F-Ad86/ L 241 ; F-Ad86/ L 277 ; F-Ad86/ L 287 ; F-Ad86/ NMD Châtellerault ; P. Rambaud, Notes et documents sur les artistes en Poitou..., 1920.
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1775 ca  / 1790 ca
Lieux :  Collégiale Notre-Dame (CHÂTELLERAULT)  
Fonction :  maître de chapelle / maître de musique (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : clerc    
Situation maritale : célibataire    

Sa formation maîtrisienne n'est pas attestée, mais très probable.


<<<< retour <<<<