Login
Menu et informations
DUCHESNE, Jacques Nicolas (1718-1799 av.)

DUCHESNE, Jacques Nicolas (1718-1799 av.)

État civil
NOM : DUCHESNE     Prénom(s) : Jacques Nicolas     Sexe : M
Date(s) : 1718-8-13  / 1799-5-28 av.
Notes biographiques

D'origine parisienne, Jacques Nicolas DUCHESNE entre en 1738, à l'âge de vingt ans, comme haute-taille à la cathédrale Notre-Dame de Paris. Il est toujours en place au moment de la suppression du chapitre, ayant franchi toutes les étapes de la carrière bénéficiale offerte aux musiciens. Depuis 1789, il est chanoine semi-prébendé de Saint-Aignan et trône, avec son collègue Jean CHEVALIER, au sommet de la hiérarchie interne. Il perçoit annuellement plus de 6 000 livres et vit dans sa maison canoniale. C'est là qu'il s'éteint en 1799.

• 13 août 1718, Paris : Naissance en la paroisse Saint-Étienne-du-Mont de Jacques Nicolas DUCHESNE.

• 21 novembre 1738, Paris : Laïc, il est reçu parmi les machicots [musiciens] de la cathédrale Notre-Dame.

• 11 décembre : Le chapitre l'autorise à prendre la première tonsure.

• 4 février 1746, Paris : Clerc du diocèse de Paris, il succède à Pierre GRUMEAU comme chanoine sous-diacre de Saint-Jean-le-Rond.
• 18 avril 1746, Paris : Dans la marge du registre capitulaire, on peut lire "injonction au sr DUCHESNE de travailler et de se mettre en etat d'aller au seminaire". Il sera examiné au sujet de ses "humanités" afin d'être en état d'aller suivre les exercices spirituels au séminaire pendant neuf mois afin d'y recevoir le sous-diaconat. 

• 19 juillet 1747, Paris : Le receveur du chapitre lui verse une gratification de 75 livres à la sortie de ses neuf mois de séminaire.
• 13 septembre 1747, Paris : On lui permet de se présenter aux quatre ordres mineurs à la prochaine ordination. 

• 16 mars 1748, Paris : Il reçoit l'autorisation se de présenter à la prochaine ordination pour y recevoir le sous-diaconat.
• 11 octobre 1748, Paris : L'abbé DUCHESNE succède à Louis RAVIN, dans un canonicat diaconal de Saint-Jean-le-Rond. 

• 1er juin 1749, Paris : Il est ordonné diacre par Mgr de Beaumont dans la chapelle du palais épiscopal.Le lendemain, il reçoit une gratification de 18 livres qui correspondant à son séjour au séminaire.

• 2 mai 1756, Paris : Il est autorisé à se retirer trois mois au séminaire afin d'y suivre les exercices spirituels.

• 1er septembre 1756, Paris : Il sera examiné par le théologal Moreau afin d'être jugé apte à recevoir la prêtrise à la prochaine ordination.

• 20 novembre 1758, Paris : Prêtre du diocèse de Paris, il succède à GAILLARD comme l'un des vicaires de Saint-Aignan.Son canonicat passe à GRUMEAU.

• 9 avril 1761, Paris : Prêtre du diocèse de Paris, vicaire de Saint-Aignan, il succède à TENAILLE dans un canonicat sacerdotal de Saint-Denis-du-Pas.

• 1775, Paris : Il figure comme haute-contre à  la cathédrale Notre-Dame d'après l'Almanach Musical.

• 1785, Paris : Il est toujours haute-contre à Notre-Dame d'après les Tablettes de renommée.

• 26 janvier 1789, Paris : Chanoine prêtre de Saint-Denis-du-Pas depuis le 8 avril 1761, il succède à d'ENGUILLAUCOURT comme chanoine semi-prébendé de Saint-Aignan, bénéfice le plus élevé auquel peut aspirer un musicien à Notre-Dame de Paris.

• 2 décembre 1790, Paris : L'abbé DUCHESNE fait sa déclaration comme chanoine de Saint-Aignan en l'Église de Paris. Il déclare 4 253 livres 5 sols de revenus tirés de sa prébende (la moitié d'un canonicat de Notre-Dame), du produit de sa maison canoniale (située au n°24 du cloître, louée 2 040 livres au sieur Dorival, procureur), de sa part sur les lods et ventes (460 livres) et de la location d'un terrain (70 livres) ; en enlevant les charges, on obtient un total de 6 363 livres 5 sols.

• 12 avril 1791, Paris : L'abbé DUCHESNE occupe, moyennant un loyer de 400 livres, un logement dans la maison attachée au bénéfice canonial de Saint-Denis-du-Pas détenu par son collègue LE BAULT (n° 2 bis du cloître Notre-Dame, derrière le chevet de Saint-Denis-du-Pas).

• 1er juillet 1792, Paris : Le bureau de liquidation fixe son traitement à 4 318 livres 17 sols 6 deniers.

• Avant le 28 mai 1799, Paris : Décès de Jacques Nicolas DUCHESNE dans l'enclos de la Cité, n° 2. Un ancien confrère musicien de Notre-Dame, François Alexandre LEBAULT est présent.L'acte de partage entre ses héritiers est mentionné à cette date dans la table de succession.

Mise à jour : 17 mai 2017

Sources
Almanach musical de 1775 ; Almanach musical de 1779 ; Almanach musical, 1776 ; F-An/ ET/ XIX/ 853  ; F-An/ LL 232/ 22 ; F-An/ LL 232/ 23/ 1 ; F-An/ LL 232/ 23/ 2 ; F-An/ LL 232/ 27/ 1 ; F-An/ LL 232/ 28/ 1 ; F-An/ LL 232/ 29 [2] ; F-An/ LL 232/41/2 ; F-An/ LL 446 ; F-An/ LL/ 232/ 20  ; F-An/ S 7051 ; F-An/ S 86/B ; F-An/ Z/2/3133 ; Tables de successions ; Tablettes de renommée des musiciens
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1789-1-26  / 1790-11-19
Lieux :  Cathédrale Notre-Dame (PARIS [ville])  
Fonction :  chanoine semi-prébendé  ;  musicien (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : clerc    
Situation maritale : célibataire    

<<<< retour <<<<