Login
Menu et informations
GAUTIER, Joseph Marie (1751-1827)
État civil
NOM : GAUTIER     Prénom(s) : Joseph Marie     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : GAUTHIER
Date(s) : 1751-4-11   / 1827-6-8 
Notes biographiques

La carrière musicale de Joseph Marie GAUTIER semble toute tracée : fils de l'organiste René GAUTIER, il sera organiste comme son père chez les dominicains de Guérande [Loire-Atlantique] puis à la collégiale Saint-Aubin en la même ville. 1790 marque l'arrêt de cette carrière musicale.

• 11 avril 1751, Guérande [Loire-Atlantique] : Joseph Marie naît du mariage d'entre noble homme René GAUTIER et Catherine Guillaume. L'enfant, baptisé le lendemain, a pour parrain Maître Jacques Le Paludier, diacre et marraine Marie Anne Jutard qui, tout comme le père, savent signer.

•••

• 6 août 1786, Guérande : Lors du baptême de Marie Françoise fille de Pierre SALIO serpent de la collégiale Saint-Aubin, Joseph GAUTIER signe parmi les témoins.

•28 novembre 1787, Guérande : Lors du baptême de la seconde fille de son confrère Pierre SALIO, Joseph GAUTIER signe parmi les témoins avec son confrère René Marie LE FORESTIER qui est maître de psallette de la collégiale Saint-Aubin.

• 24 ami 1789, Guérande : Joseph GAUTIER est le parrain de la troisième fille de son confrère Pierre SALIO. L'enfant a pour marraine Céleste Remillet qui dviendra en 1794 l'épouse de Joseph GAUTIER. Parmi les témoins signant également, on rencontre également René Marie LE FORESTIER.

1790, Guérande : Joseph GAUTIER est organiste de la collégiale Saint-Aubin où il côtoie René Marie LE FORESTIER - maître de musique - en charge de 4 enfants de choeur : Donatien Rogatien MONTFORT, Guillaume SEVÊTRE ou SEVESTRE, Pierre LE BRETON et la quatrième place étant vaccante. Le serpent et la partie de sous-chantre sont tenus par Pierre SALIO tandis que le sieur CHARITÉ occupe celle de sous-chantre.

• 1790 ou 1791, Le croisic : Joseph GAUTIER et Louis Hébuterne DOUGLAS participent à la réception de l'orgue de l'église Notre-Dame de Pitié à la suite des travaux effectués par le facteur angevin NYSSEN. Ils perçoivent à ce titre 24 livres de la part de la fabrique de cette paroisse.

• 22 août 1792, Guérande : Joseph GAUTIER adresse une supplique au directoire du district de Guérande pour obtenir, conformément à la loi du 1er juillet 1792, le paiement de sa pension de retraite comme organiste des Dominicains de Guérande, poste qu'il dit avoir occupé durant plus de 25 ans. Cette pension qui lui est due depuis le 1er janvier 1791, s'élève à 100 livres soit la moitié de ses gages d'organiste au dit couvent.

• 20 septembre 1792, Guérande : Le directoire du district est d'avis, d'après la loi du 1er juillet 1792, qu'une pension annuelle de 100 livres correspondant à la moitié du salaire annuel de Joseph GAUTIER comme organiste des dominicains de Guérande, lui soit accordée et qu'il soit porté sur l'état des employés laïcs qui sera adressé au ministre de l'intérieur.

• 1794, Guérande : D'après un tableau présentant l'état des ex-employés de la collégiale Saint-Aubin, Joseph GAUTIER - ancien organiste - perçoit une pension de 100 livres.

• 19 janvier 1794, Guérande : Joseph Marie GAUTIER, âgé de 42 ans et officier municipal de Guérande, épouse Céleste Remillet originaire de cette même ville et âgée de 27 ans. Parmi les témoins figure Pierre SALIO, ancien serpent de la collégiale Saint-Aubin de Guérande, devenu également officier municipal de Guérande. Les autres témoins, outre le père de la mariée qui est boulanger, sont un maréchal des logis de la gendarmerie de Guérande, la sœur de l'épousée dont le mari est agent national du district de Guérande. De ce mariage, six enfants naissent dont des jumeaux.

• 4 avril 1794, Guérande : Quelques 3 mois et demi après leur mariage, la famille Gautier accueille la naissance d'un premier garçon. Joseph Marie GAUTIER est toujours qualifié d'officier municipal tout comme l'année suivante, en 1795, qui voit l'arrivée d'un second enfant mâle.

• 28 avril 1795, Le Croisic et Batz [Loire-Atlantique] : Nommés commissaire experts par le directoire du District de Guérande, Joseph GAUTIER et Louis Hébuterne DOUGLAS - dit Douglas Père - estiment les orgues de l'église Notre-Dame de Pitié au Croisic et de l'église Saint-Guénolé de Batz. D'après leur description, l'orgue du Croisic comprend 3 claviers et un pédalier sur lesquels sont répartis 20 jeux. L'instrument est estimé à 800 livres. A Batz, ils y trouvent un instrument "en très mauvais état" de "près de 15 jeux" répartis sur 3 claviers et un pédalier. Ils estiment le tout (tribune comprise) à 750 livres.

• 3 mai 1795, Guérande : Joseph GAUTIER et Louis Hébuterne DOUGLAS terminent leur mission de commissaires experts par l'estimation de l'orgue de la collégiale Saint-Aubin. Ils y trouvent un orgue de 34 jeux répartis sur 4 clavier et un pédalier qu'ils estiment à 1000 livres.

• 24 novembre 1795, Guérande : Devenu marchand en la ville de Guérande, Joseph GAUTIER signe comme témoin du côté de la mariée lors du mariage entre son ancien confrère au bas choeur de la collégiale de Guérande Pierre SALIO, devenu débitant, et Jeanne Victoire Nicolas domiciliée depuis un an en la ville de Guérande et originaire du village voisin de Mesquer.

• 17 août 1797, Guérande : Joseph GAUTIER déclare la naissance de filles jumelles. Notre homme a quitté ses fonctions municipales pour devenir, d'après les actes de naissances, marchand en la ville de Guérande. Parmi les témoins, on relève la signature du citoyen Moÿsen, maire de Guérande.

• 1799 et 1804, Guérande : Joseph GAUTIER déclare la naissance de deux autres enfants. Ces actes nous apprennent qu'il est devenu directeur des postes aux lettres de Guérande. On peut supposer que notre homme a pu profiter d'appuis pour cette nouvelle fonction puisque Jacques Marie Chottard, maire de Guérande, signe comme premier témoin lors de la seconde naissance. Ce même Chottard, alors "commissaire du directoire éxécutif près l'administration municipale et canton de Guerrande" signait déjà en 1797 comme premier témoin.

•••

• 2 mars 1819, Guérande : Jean Bataille et Jean Rodier déclarent le décès survenu la veille de Céleste Remillet épouse du sieur Joseph Marie GAUTIER qui, dans l'acte, est qualifié sans plus de précisions de maître de musique.

• 8 juin 1827, Guérande : Julien Mercier - jardinier - et François Pantonnier - boulanger - déclarent le décès de Joseph GAUTIER, ex directeur des postes, décès survenu à l'âge de 76 ans. Il semble que le passé de notre homme soit mal connu des déclarants puisqu'ils se trompent sur le prénom de son père et sur le nom de famille de sa mère.

Mise à jour : 22 septembre 2021

Sources
F-Ad44/ 114 J 4 - 16 ; F-Ad44/ BMS Guérande, St-Aubin ; F-Ad44/ G 307 ; F-Ad44/ G 383 ; F-Ad44/ L 1022 ; F-Ad44/ NMD Guérande ; F-Ad44/ Q 508 ; F-Ad44/ Q 555 ; F-Ad44/ Q 556 ; F-An/ F19/1128 ; La musique dans la presqu'île guérandaise... 1989 ; Les Affiches de Nantes

<<<< retour <<<<