Login
Menu et informations
GUILHEMY, Bernard (1765-1828)
État civil
NOM : GUILHEMY     Prénom(s) : Bernard     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : GUILLEMY
GUILLEMI
Date(s) : 1765-5-8   / 1828-1-20 
Notes biographiques

Bernard GUILHEMY assure avec son frère Antoine la deuxième génération familiale de musiciens exerçant à la cathédrale Notre-Dame de Tulle. Ils suivent le même parcours, ils sont tous deux chantres alors que leur père est organiste. C'est aussi ensemble qu'ils revendiqueront leur droit à différentes pensions ou gratifications à partir de 1790. L'on apprend la reconversion de Bernard comme boulanger dans une déclaration de naissance d'un de ses enfants, toutefois sur son acte de décès il est mentionné seulement comme "ancien chantre".

• 8 mai 1765 : Bernard GUILHEMY est baptisé à l'église paroissiale Saint-Julien de Tulle [Corrèze]. Il est le fils de Simon GUILHEMY et de Jeanne Lapeyre. Les fonctions musicales de son père ne sont pas précisées sur l'acte de baptême de l'enfant. 

• 1er juin 1770, Tulle : Bernard retrouve son frère Antoine, qui l'a précédé un an plus tôt au chapitre de Tulle, et devient à son tour enfant de chœur. Et comme lui, à 5 ans, âge plutôt précoce, Bernard revêtira "une soutane rouge avec aube, ceinture, calotte et bonnet carré rouge, avec une petite dalmatique sur l'aube aux grandes cérémonies". Son père Simon, est, quant à lui, organiste et chantre

• 1er juin 1774 : D'après un certificat émanant des ex chanoines le 25 juillet 1792, c'est à cette date que Bernard GUILHEMY serait  "entré corriste et musicien" au service de la cathédrale Notre-Dame de Tulle. Il a 9 ans ! Ses années d'enfant de chœur sont manifestement comptabilisées dans son temps de service. Il est peu probable qu'il ait quitté la robe d'enfant de chœur pour devenir musicien du chapitre à un âge aussi précoce... Le certificat produit est donc partiellement mensonger : ce n'est pas réellement en tant que choriste et musicien qu'il a été reçu en 1774. Peut-être cette date correspond-elle au moment où, toujours enfant de chœur, il a été tonsuré ? Ce qui serait très précoce également... 

• 14 mai 1777, Tulle : Le cadet GUILHEMY est parrain de son frère Joseph Bernard, dernier enfant de ses parents. Il signe le registre avec la marraine et le père de l'enfant, aucune indication n'est donnée sur son activité à la cathédrale. 

• [1780] : C'est certainement aux alentours de ces années-là que Bernard revêt la chape de choriste. Il est généralement admis que l'apprentissage d'un enfant de chœur pour devenir chantre dure une dizaine d'années.

• 31 janvier 1786, Tulle : Dans l'église paroissiale de St-Julien, son frère Antoine épouse Louise Espinat, fille d'un teinturier. L'on ne sait si Bernard assiste au mariage.
• Février- mars 1789, Tulle : Alors qu'arrive un nouveau maître de musique, Dieudonné GAUBERT, le chapitre de Tulle voit la disparition du chantre Jean-Antoine GUILHEMY – oncle de Bernard et Antoine. Il demeure néanmoins trois chantres jusqu'en 1790 : Antoine et Bernard GUILHEMY ainsi qu'Alexis COMBESSimon GUILHEMY tient l'orgue, tandis que  François-Christophe HAMO et Marin BARON accompagnent les choristes au serpent.

• [1790], Tulle : Bernard est toujours au service de la cathédrale Notre-Dame de Tulle. Qualifié selon les documents de "musicien""chantre", ou "choriste"… il reçoit des gages de 300 livres/an.  
• 21 Juin 1790, Tulle : Bernard GUILHEMY épouse Marie Reigner à l'église paroissiale St-Julien. Il est qualifié de chantre.
• [fin 1790] : Il fait une demande de pension au Comité ecclésiastique. Il déclare "20 ans et 3 mois de service".
• 25 novembre 1790, Tulle  : Une délibération du procureur de la commune propose de lui accorder une pension de 40 livres.
• 27 novembre 1790 : Le directoire du district de Tulle propose de lui accorder une pension annuelle et viagère de 40 livres, payable de six mois en six mois.

• 11 février 1791, Tulle : Le directoire du département propose de lui accorder 60 livres. Le directoire observe que "c'est un père de famille maladif". Sa femme est enceinte.
• 5 octobre 1791 : À la suite d'une pétition délivrée par les frères GUILHEMY le mois précédent pour obtenir une gratification de 200 livres chacun, le directoire du district de Tulle approuve leur demande. Il est mentionné que les deux protagonistes ont servi le chapitre de la cathédrale pendant plus de 20 ans. 

• [1791-1792] : Bernard GUILHEMY adresse une demande de pension au directoire du département de la Corrèze qui lui accorde une pension de 118 livres 33 sols par an, ce qui est relativement faible.     

• 14 août 1792 : Il prête serment sur la Constitution Civile du Clergé, et renouvelle ce serment le 19 fructidor an V (5 septembre 1797). 
• 28 août 1792 : Le directoire du département lui accorde à compter du 1er janvier 1792, un traitement annuel de 118 livres, 6 sols, 8 deniers. 

• [1792-1793] : Les offices religieux cessent d’être célébrés à la cathédrale Notre Dame de Tulle. L’édifice sacré est témoin de pillages et dévastations, et sera ensuite réquisitionné pour l'installation d'une fabrique de canon. Il est probable qu'à partir de cette année mouvementée Bernard GUILHEMY a laissé ses activités cantorales de côté.

• 29 octobre 1793, Tulle : Simon, Antoine et Bernard GUILHEMY reçoivent un certificat de civisme délivré par le Comité de salut public, ainsi ont-ils prêté serment sur la constitution républicaine. 

 • 2 janvier 1797, Tulle ou 13 nivôse an V : Nous retrouvons l'ancien chantre comme garde d'un seul prisonnier :"Par convention spéciale, le citoyen Bernard GUILHEMY , ci-devant garde, se chargea de répondre du reclus, sans demander aucune espèce de salaire."

14 mai 1798, Tulle ou 25 floréal an VI : Toinette Guilhemy, sa fille, voit le jour. Son père signe le registre avec deux témoins.

6 avril 1810, Tulle : La famille Guilhemy accueille une nouvelle naissance : Jean. La déclaration d'état civil indique que Bernard GUILHEMY serait devenu boulanger

• 2 février 1826, Tulle : Son père Simon GUILHEMY décède. Aucun de ses enfants encore vivants n'est mentionné dans l'acte.

• Le 20 janvier 1828, Tulle : L’officier d’état-civil de la ville enregistre le décès de Bernard GUILHEMY, "ancien chantre de la cathédrale", âgé de 63 ans, veuf de Marie Reigner, qui demeurait rue de la Barrière à Tulle. Il n'est pas fait mention de la profession de boulanger qu'a exercé Bernard après sa carrière de chantre. Seul l'acte de naissance de 1810 fait part de cette nouvelle activité. Toutefois, cela ne nous permet pas de tirer des conclusions sur la durée de cette reconversion.

Mise à jour : 7 février 2017

Sources
F -Ad19/ 2E 275/10 ; F-Ad19/ 2 E 272/08 ; F-Ad19/ 2 E 272/11 ; F-Ad19/ 272/E 4  ; F-Ad19/ G 17 ; F-Ad19/ L 151 ; F-Ad19/ L 278 ; F-Ad19/ L 376 ; F-Ad19/ L 60 ; F-Ad19/ L 64 ; F-An/ DXIX/091/779/33
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1774 ca  / 1792 ca
Lieux :  Cathédrale Notre-Dame (TULLE)  
Fonction :  [ chantre (plain-chant)  ;  musicien (Église) ]
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : oui    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

<<<< retour <<<<