Login
Menu et informations
HADINGUE, Baptiste Martin (1755-1812)
État civil
NOM : HADINGUE     Prénom(s) : Baptiste Martin     Sexe : M
Date(s) : 1755-7-4   / 1812-1-16 
Notes biographiques

Baptiste Martin HADINGUE, fils d'un manouvrier picard, sert environ deux ans comme basse-contre à la cathédrale d'Arras avant de se fixer à celle de Cambrai entre 1780 et 1790. Après la Révolution, il quitte l'univers musical pour devenir prêteur sur gages. Devenu bonnetier, il meurt à Troyes à la fin de l'Empire.

• 4 juillet 1755, Parvillers-le-Quesnoy [près de Roye, Somme] : Naissance et baptême de Baptiste Martin HADINGUE, fils de Jacques, manouvrier puis marchand épicier [mentionné ainsi dans l'acte de décès de son fils] et de Véronique Séret.

• 24 janvier 1778 au 3 février 1780, Arras : Reçu chantre en la cathédrale Notre-Dame-en-Cité à 40 sols par jour.

• 7 février 1780, Cambrai : Basse-contre offrant ses services pour la psalmodie; il est reçu comme petit vicaire avec 24 patards par jour en la cathédrale Notre-Dame. Le 11 février, il obtient un congé de huit jours pour vaquer à ses affaires)

• 8 juillet 1790, Cambrai : Baptiste Martin HADINGUE est toujours en poste comme basse-contre à la cathédrale Notre-Dame et chante aussi dans les autres chapitres de la cité. Il perçoit annuellement 815 livres 14 sols 6 deniers.

• 1791, Cambrai : Baptiste Martin reçoit une gratification du district s'élevant à 1 400 livres.

• 26 juillet 1802, Cambrai : Devenu prêteur sur gages et veuf de Marie Claire Buissy [ou Brissy], il épouse Marie Thérèse Trigaut, âgée de 28 ans.

• 16 janvier 1812, Troyes : A nouveau veuf, Baptiste Martin HADINGUE, devenu bonnetier, s'éteint à l'hospice civil de la ville à 11 heures du soir.

Mise à jour : 1er octobre 2018

Sources
F-Ad59/ 5MI012R063 ; F-Ad59/ L 5126 ; F-Ad59/ L 5129 ; F-Ad59/ L 5142 ; F-Ad80/ BMS St-Martin de Parvillers-Le-Quesnoy ; F-AmTroyes/ 4E387_394

<<<< retour <<<<