Login
Menu et informations
HANSER, Wilhelm (1738-ca 1792)
État civil
NOM : HANSER     Prénom(s) : Wilhelm     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : Guillaume
Date(s) : 1738-9-12  / 1792 ca
Notes biographiques

Wilhelm (Guillaume) HANSER, musicien allemand réputé, chanoine de l'ordre des prémontrés, a exercé pendant une quinzaine d'années comme organiste à l'abbaye de Laval-Dieu (Ardennes) sous le règne de Louis XVI. Il est connu pour avoir été le professeur d'Étienne Nicolas MÉHUL.

• 12 septembre 1738, Unterzell (Souabe) : Naissance de Wilhelm HANSER.

• 1754, Bad Schussenreid (Haute-Souabe) : Wilhelm HANSER fait profession à l’abbaye de Schussenried (aussi nommée Soreth). Chanoine de l’ordre des prémontrés, il aime à cultiver les lettres et la musique.

• 1754-1773, Bad Schussenreid : Il étudie le violon, le violoncelle, la basse, l'orgue. On finit par lui confier, à l'âge de 27 ans (donc vers 1765) la fonction de directeur du chœur de la maison. Sa réputation grandit ; il est considéré comme "versé dans l’art du contre-point".

• 1767, Augsbourg (Bavière) : Wilhelm HANSER publie l'ouvrage Psalmodia Verpertina.

• 1773, Bad Schussenreid : De passage à l'abbaye de Schussenried, Remacle Lissoir, abbé de Laval-Dieu, remarque ce musicien de talent et le convainc de le suivre en France. L'abbé de Schussenried y consent.

• [vers 1773], Paris : Accompagnant Lissoir dans la capitale, Wilhelm HANSER y rencontre Gluck, Piccinni et COUPERIN.

• 1773-fin 1788, Monthermé [Ardennes] : Wilhelm HANSER est organiste de l'abbaye de Laval-Dieu. Il ouvre une école de musique pour huit élèves. Il forme à partir de 1775 le musicien Étienne Nicolas MÉHUL (1763-1817), originaire de Givet, et l'organiste Georges SCHEYERMANN.

• Vers 1780, Paris : Il fait graver Trois sonates pour le piano.

• 1784 : Il est chargé par le chapitre général de l’ordre des prémontrés de corriger tout le plain-chant du graduel et de l’antiphonaire à l’usage de cet ordre.

• 1786, Monthermé : Sa messe avec accompagnement d’orgue et d’instruments à vent est chantée à l’abbaye de Laval-Dieu lors de la sainte Cécile, avec le concours des musiciens du régiment de Diesbach cantonné à Mézières.

• 1786-1787, Nancy : Wilhelm HANSER publie Le Plain-Chant du Graduel, de l’Antiphonaire et du Processionnel de l’ordre de Prémontré, 2 volumes in-folio et 1 volume in-8°. D'après Fétis, l'ouvrage, encore sous presse lorsque la Révolution éclate en 1789, est resté inachevé. 

• Fin 1788-vers 1792, Bad Schussenreid : Wilhelm HANSER quitte la France et regagne son abbaye d'origine, où il décède.

Mise à jour : 5 novembre 2016

Sources
Boulliot, Biographie ardennaise ; G. Bourligueux, "Autour de Franck, Benoist et Scheyermann…", 1993.

<<<< retour <<<<