Login
Menu et informations
HOUDOT, Pierre Paul (1745-1816)
État civil
NOM : HOUDOT     Prénom(s) : Pierre Paul     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : OUDOT
OUDO
Date(s) : 1745-2-6  / 1816-12-27
Notes biographiques

Né le 6 février 1746 dans le village viticole de Lucy-sur-Cure, où il est baptisé le lendemain, Pierre Paul HOUDOT est fils et filleul de vignerons. Son frère Étienne naît deux ans après lui. Tous deux seront chantres de la paroisse Saint-Amâtre de Lucy-sur-Cure, située dans le diocèse d'Auxerre, à 25 km au sud-est d'Auxerre, à 4 km au sud de la petite ville de Vermenton.

• 21 janvier 1766, Lucy-sur-Cure : En présence de son frère Étienne, Pierre Paul HOUDOT épouse Marie Grégoire, dont le père semble appartenir aux micro-notabilités villageoises. En effet, les trois fonctions qui lui sont attribuées ("laboureur, notaire et greffier") lui conférent sans doute un statut quelque peu supérieur à celui du fils du vigneron décédé.

• 23 avril 1771 : Pierre Paul HOUDOT assiste au mariage de son frère Étienne, avec Laurence Grégoire, soeur de son épouse.

• À partir du début des années 1780, ensemble ou séparément, Pierre Paul HOUDOT, Étienne HOUDOT et François JACQUOT signent ponctuellement et parfois fréquemment le registre paroissial, sans pour autant être cités dans les actes. On peut penser qu'ils sont déjà chantres de la paroisse, mais sans que le célébrant ait pris l'habitude de mentionner officiellement leur rôle.
• Le 16 décembre 1787, pour la première fois, ils sont mentionnés tous les trois en tant que chantres. Durant les années qui suivent, et jusqu'en 1792, ils sont ensuite très régulièrement donnés comme chantres, en général seuls ou par deux, ou encore accompagnés d'un sonneur, d'un porte-croix, voire d'un "acholite" [sic]. La paroisse Saint-Amâtre de Lucy-sur-Cure ne compte pourtant que 255 habitants en 1793 [Wikipédia] mais, comme une grande, elle se targue de toute une structure d'encadrement du culte paroissial.

Comme les autres chantres de Lucy, Pierre Paul HOUDOT exerce un ou plusieurs autres métiers, notamment celui de tonnelier.

• Le 27 décembre 1816, à midi, Pierre Paul HOUDOT décède dans sa maison. Veuf, il est qualifié de "propriétaire". Son gendre et un ami, tous deux vignerons, s'occupent de la déclaration, reçue par le maire, Gabriel Louvrier, qui avait été porte-croix dans les cérémonies où les frères Houdot chantaient.

Sources
F-Ad89/ BMS Lucy-sur-Cure
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1781 ca  / 1792 ca
Lieux :  LUCY-SUR-CURE (YONNE)  
Fonction :  chantre (plain-chant)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

<<<< retour <<<<