Login
Menu et informations
JOSSET, Jean, dit DESJARDINS (1714-1790)
État civil
NOM : JOSSET     Prénom(s) : Jean     Sexe : M
Complément de nom : dit DESJARDINS
Autre(s) forme(s) du nom : DES JARDINS
Jean-Baptiste
Date(s) : 1714-5-17   / 1790-12-23
Notes biographiques

Le lavallois Jean JOSSET est un pur produit de la collégiale Saint-Tugal : entré comme enfant de chœur, il y est resté sa vie durant comme "musicien habitué", "officier de cette église" ou psalteur. La Révolution le trouve toujours mentionné parmi les effectifs rémunérés par le chapitre, mais il s'éteint à la Noël 1790, sans avoir eu le temps de remplir les dossiers et d’effectuer les démarches qui permettent de mieux connaître ses confrères.

• 17 mai 1714, Laval (diocèse du Mans) : Jean JOSSET naît paroisse Saint-Vénérand, sur la rive gauche de la Mayenne. Il est fils de Pierre Josset et de Jeanne Hoyau dont l'acte de baptême ne livre pas l'état social. Ils sont l'un et l'autre capables de signer leur nom, avec maladresse ("P.iosset", "ianne hoiau"). La paroisse Saint-Vénérand est très largement peuplée de travailleurs du textile qui transforment le lin.

• 23 novembre 1724, Laval : Jean JOSSET est reçu enfant de chœur du chapitre de la collégiale Saint-Tugal. Il a déjà dix ans et demi.

• 26 juin 1733 : Dans le récapitulatif établi par le chapitre de St-Tugal en juillet 1790, cette date a été indiquée comme date de début de carrière pour Jean JOSSET, puis barrée. On peut penser qu'elle correspond au moment où il est sorti de la psallette pour devenir "habitué" de la collégiale.

• 10 février 1741, Laval : Jean JOSSET, âgé de 26 ans, épouse Françoise Charlotte Ramard, 24 ans, paroisse de la Trinité. Les métiers des protagonistes ne sont pas précisés dans l'acte de mariage. Le jeune ménage s'installe paroisse Saint-Tugal.

• De 1742 à 1757, les époux Josset-Ramard donnent le jour à 13 enfants, tous baptisés à Saint-Tugal, puis probablement mis en nourrice au vu de la fécondité de la mère et de l'absence de leurs décès dans le registre de leur paroisse de naissance. Seul le 12ème accouchement, le 4 septembre 1756, se solde par un décès immédiat de l'enfant, après ondoiement par la sage-femme, Marie Graffard ou Grassard. Il est inhumé en présence de deux autres psalteurs de Saint-Tugal, René TONNELIER et Louis René GIRAULT.
Les parrains et marraines sont essentiellement choisis dans le cercle familial proche : grands-parents, grands-oncles et grandes-tantes, puis oncles et tantes. Trois fois sont utilisés des soeurs et frères ainés, la première fois dès 1747 (la marraine, fille aînée du couple, n'a alors que 5 ans et 3 mois). À chaque baptême, le cercle familial est présent et signe, ainsi que, parfois, la sage-femme (toujours 7 à 10 signatures).
À noter : ses enfants sont très tôt alphabétisés et signent en ajoutant "Desjardins" à leur patronyme, ce que leur père ne fait jamais.
Jean JOSSET, curieusement de temps à autre prénommé Jean-Baptiste, est selon les actes qualifié de "musicien habitué", "habitué en cette église" ou "psalteur de cette église".

• Juillet 1746, Laval : Le serpent de Vincent BRASSARD est saisi chez "Jean JOSSET DES JARDINS, musicien", où Brassard l'avait peut-être déposé pour le soustraire à une saisie judiciaire destinée à payer ses dettes..

•  21 aout 1756 : Jean JOSSET et René LE TONNELIER "psalteurs de cette église" assistent et signent à l’inhumation d’un garçon de 14 ans, fils d’un faux saunier, qui a été apporté mort dans les prisons de cette ville.

• 2 juin 1771 : Jeanne, fille de Jean JOSSET, "officier de cette église", meurt et est inhumée le lendemain dans le cimetière de la paroisse Saint-Tugal. La seule fille référencée portant ce prénom est l'aînée, Jeanne Françoise Charlotte, née et baptisée le 16 août 1742. Elle n'a donc pas "environ 27 ans" comme l'indique le registre, mais bientôt 29 ans.

• 12 juin 1777 : Le mariage de son fils Jean-Baptiste Charles est célébré à la collégiale Saint-Tugal, béni par son autre fils François,  vicaire de la paroisse de Cossé-le-Vivien. Le jeune marié est, quant à lui, devenu notaire et greffier de la baronnie d’Entrammes, et il épouse "demoiselle Julienne Aubry", fille d'un marchand de draps et soie.

• Années 1770-1780 : Jean[-Baptiste] JOSSET est toujours psalteur de la collégiale Saint-Tugal. Qualifié d'"officier de cette église", il signe de temps en temps des actes de sépulture, en particulier ceux qui concernent des défunts sans famille présente dans la ville (prisonniers…).

• Le 20 mai 1786, Françoise Charlotte Ramard son épouse, décède à l'âge de 69 ans environ et le lendemain "après un service solennel" à Saint-Tugal, elle est inhumée au cimetière de la paroisse. Jean JOSSET est dit "psalteur habitué de cette église".

• Juillet 1790, Laval : Dans un mémoire dressant l'état des lieux précis de Saint-Tugal au moment de la fermeture du chapitre, Jean JOSSET est donné comme âgé de 76 ans, étant depuis 66 ans au service du chapitre (donc depuis 1724). Mais il est aussi dit "musicien depuis 37 ans", ce qui ferait remonter à 1753 (qui est peut-être l'année où il a reçu un titre à vie). Il reçoit du chapitre une pension viagère de 300 livres / an, en raison "de son long service et de ses infirmités". Est-il encore en activité ? Il a peut-être été remplacé dans les faits par l'un des deux jeunes chantres tout récemment recrutés, Julien Grégoire TURMEAU ou Mathurin GRIVEAU.
La santé du vieux chantre était en effet déficiente, puisqu'il ne termine pas l'année 1790 : il s'éteint l'avant-veille de Noël.

• 23 décembre 1790, Laval : Décédé le 23, Jean JOSSET est inhumé le jour de Noël, à Saint-Tugal, en présence d'au moins 25 personnes qui signent son acte de sépulture, et de son petit-fils Jean-Baptiste Josset. Le défunt est dit “ancien officier de cette église”.

Mise à jour : 27 novembre 2015

Sources
F-Ad53/ B 428 ; F-Ad53/ BMS La Trinité ; F-Ad53/ BMS St-Tugal ; F-Ad53/ BMS St-Vénérand ; F-BM Laval/ ms 347
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1733-6-26  / 1790-7
Lieux :  Collégiale Saint-Tugal (LAVAL)  
Fonction :  musicien (Église)  ;  habitué  ;  chantre (plain-chant)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : oui    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : veuf    

Pas d'avenir professionnel après 1790 : il meurt à la fin de l'année 1790.


<<<< retour <<<<