Login
Menu et informations
LABORDE (1789 av.-1791 ap. fl.)
État civil
NOM : LABORDE     Sexe : M
Date(s) : 1789-4 av.  / 1791-2-11 ap.
Notes biographiques

La carrière de ce choriste, dont on ne connaît que le nom,  est encore mal documentée. Il est cependant actif à la collégiale Saint-Seurin de Bordeaux en 1790.

• 30 septembre 1789, Bordeaux : Le receveur du chapitre de la collégiale Saint-Seurin enregistre dans ses comptes une dépense de 400 livres, versée au sieur LABORDE pour six mois de service en qualité de choriste. Ce dernier a donc sans doute été recruté à partir du mois d'avril de la même année. Il est en outre probablement basse-contre, le terme de "choristes" semblant qualifier dans cette église les musiciens à la tessiture la plus grave.

1790, Bordeaux : Un état des dépenses de la collégiale Saint-Seurin mentionne que quatre choristes y sont employés. Ils "doivent chanter chaque jour à tous les offices et dans la musique" et leurs gages s'élèvent à 800 livres chacun. Leur nom n'est pas précisé, mais LABORDE en fait très certainement toujours partie, aux côté de Jacques Maurice CHABAUD, Antoine DELIQUE et LAFORGUE.

• 11 février 1791, Bordeaux : Suite à sa requête, le sieur LABORDE "choriste de St-Seurin" se voit accorder par le Directoire du District la somme de 66 livres, 13 sols et 4 deniers pour son traitement du mois de janvier. Il est invité à se rapprocher de la nouvelle fabrique de l'église, pour convenir avec elle si ses services lui sont encore nécessaires.

• A-t-il ensuite continué à exercer à Bordeaux ?

Dernière mise à jour : 14 août 2016

Sources
F-Ad33/ 1 Q 1392 ; F-Ad33/ G 1519
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1789-4 ca  / 1791-2-11 ?
Lieux :  Collégiale Saint-Seurin (BORDEAUX)  
Fonction :  choriste (Église)  ;  basse-contre (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : non renseigné    
Situation maritale : non renseigné    

Il est encore en poste à St-Seurin en janvier 1791.


<<<< retour <<<<