Login
Menu et informations
LANDRY, Louis Denis André (1751-1812)
État civil
NOM : LANDRY     Prénom(s) : Louis Denis André     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : LANDRI
Date(s) : 1751-1-5   / 1812-9-18 
Notes biographiques

Louis Denis André LANDRY est un bon représentant de l'idéal-type du chantre de cathédrale sédentaire : il n'occupe toute sa carrière qu'un seul poste, celui de basse contre à la cathédrale d'Évreux, ce qui fait de lui un pilier du chœur et lui permet de développer une importante sociabilité au sein du monde des musiciens d'église ébroïciens.

• 5 janvier 1751, Chartres : Louis Denis André LANDRY naît en la paroisse St Martin-le-Viandier. Son père est maître maçon, son parrain, un oncle maternel, maître tailleur, sa marraine est fille d'un maître parcheminier, tous signent. Il est le deuxième enfant d'une nombreuse fratrie : ses parents accueillent douze enfants entre 1749 et 1764 ; un tiers décèdent avant l'âge de quatre ans. Rien ne laisse pourtant penser que la carrière de musicien aurait été choisie par défaut pour donner une situation à l'un des fils : Louis Denis André est l'aîné des trois garçons. Tout au long de sa carrière ébroïcienne, il semble conserver des liens assez étroits avec sa ville de naissance : en 1778, par exemple, il obtient une semaine de congé "pour aller à Chartres sa patrie".

• [vers 1770] : Louis Denis André LANDRY doit commencer son service [à Évreux ? ailleurs ?]. On ne sait quelle fut sa formation, on peut simplement affirmer qu'il n'a pas été enfant de chœur à la cathédrale de Chartres.

• 10 mars 1772 - 1790, Évreux : Louis Denis André LANDRY est basse contre à la cathédrale Notre-Dame. Les registres capitulaires de la cathédrale antérieurs à 1774 étant perdus, le sieur LANDRY, basse contre apparait pour la première fois le 12 août 1774 — il obtient huit jours de congé — mais la date de son arrivée en 1772 nous est donnée par une supplique de 1790. Dans cette supplique, il déclare 864 livres de revenu par an, décomposées en 582 livres pour sa charge de musicien, 120 livres comme pointeur, 102 livres comme sous-sacristain. Comme il reloue une partie de la maison que le chapitre lui octroie pour une somme raisonnable, il ajoute pour cela à ses revenus déclarés 60 livres supplémentaires.

• 3 septembre 1776, Évreux : Louis Denis André LANDRY, musicien de la cathédrale, se marie avec Marie Barbe Morel en la paroisse St-Denis. Parmi les témoins, on trouve son père, un frère (clerc tonsuré) mais aussi Pierre Thomas RENOULT, autre musicien de la cathédrale qui quinze ans plus tard se présente comme "son ami". À la mi-avril 1777, Louis Denis André LANDRY est « réintégré […] dans les mêmes gages de 9 livres par semaine avec la même gratification annuelle de 52 livres qu’il percevait avant son mariage » (son renvoi n'était pas apparu dans les registres capitulaires). Le couple accueille au moins deux enfants : un fils en 1778, une fille en 1787. Le parrain est à chaque fois le frère clerc tonsuré, devenu en 1787 agrégé de l'université de Paris. En juin 1778 Louis Denis André LANDRY est témoin du mariage de son collègue Louis LALOUETTE, en compagnie de Louis Jacques THIAU, le maître de la musique, et Louis TOUPILLET.

• 10 février 1783, Évreux : Indiqué comme basse contre, Louis Denis André LANDRY bénéficie avec l'ensemble des autres chantres d'une revalorisation salariale (ses gages sont portés à 11 livres par semaine), en compensation de leur nouvel assujettissement à la pointe.

• 21 nov 1785, Évreux : Me LANDRY basse contre reçoit 24 livres « pour la fête de Ste Cécile », à partager entre les musiciens. Pour la Sainte-Cécile 1785, la cathédrale d'Évreux n'a plus de maître de musique, du fait du départ de Pierre Louis Augustin DESVIGNES, non encore remplacé. C'est donc LANDRY qui a pris le relais : il joue déjà le rôle qu’on lui voit plus tard, de coordonnateur du groupe des musiciens.

• 14 mars 1789, Évreux : Le chapitre octroie à Me LANDRY, musicien, le bail à vie d'une maison près du cimetière Saint-Nicolas, pour la somme annuelle de 72 livres.

• 21 juin 1791, Paris : Le comité ecclésiastique reçoit une supplique collective des musiciens de la cathédrale d'Évreux : "La sagesse de vos décrets ne nous a jamais permis de douter un instant que votre bienfaisance ne s'étendit sur tous les musiciens attachés, dans les églises cathédrales, d'une manière si particulière et si utile au culte divin". En plus de Louis Denis André LANDRY, signent aussi Pierre BERTIN, maître de musique, Charles Louis MONNIER, Jean-Baptiste MACÉ, Jean-Baptiste VESCHE, Jean-Baptiste Justin ANCQUETIN, François GÉRIN, François Marie LEMOINE, Julien André Louis CHAUMIER, Pierre Thomas RENOULT et Marie-Adélaïde DULONG, organiste.

• mi-août 1792, Évreux : Louis Denis André LANDRY prête en temps et en heure le serment Liberté-Égalité prescrit par la loi du 14 août 1792.

• 25 janvier 1796, Évreux : Louis Denis André LANDRY déclare le décès de son ancien confère Jean-Baptiste MACÉ (devenu artisan dans le textile), mais aucune profession ne lui est attribuée.

• 1801, Évreux : Un acte administratif indique que Louis Denis André LANDRY résidant à Évreux, touche une pension de 133F "d'après 20 ans de service".

• 18 septembre 1812, Évreux : Louis Denis André LANDRY résidant à Évreux rue de l'Évêché, sacristain de l'église cathédrale d'Évreux, décède à son domicile.

Mise à jour : 11 octobre 2017

Sources
F-AD27/ G 1911 ; F-AD27/ G 1912 ; F-AD27/ G 1913 ; F-AD27/ G 1914 ; F-AD27/ G 1915 ; F-Ad27/ 57 L 51/1 ; F-Ad27/ 57 L 51/3 ; F-Ad27/ 57 L 52 ; F-Ad27/ 8 Mi 1574 ; F-Ad27/ 8 Mi 1594 ; F-Ad27/ 8 Mi 1623 ; F-Ad27/ 8 Mi 1627 ; F-Ad27/ G 1911 ; F-Ad27/ G 1913 ; F-Ad27/ G 1914 ; F-Ad28/ E 3/28 ; F-Am Evreux/ 5P1 ; F-An/ DXIX/091/764/05
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1774 av.  / 1791
Lieux :  Cathédrale Notre-Dame (ÉVREUX)  
Fonction :  basse-contre (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée :     
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

<<<< retour <<<<