Login
Menu et informations
LANGE, Jean (ca 1751-1797 ap.)
État civil
NOM : LANGE     Prénom(s) : Jean     Sexe : M
Date(s) : 1751 ca  / 1797-10-16 ap.
Notes biographiques

La carrière de Jean LANGE, musicien cadurce, se déroule principalement à la cathédrale Saint-Étienne de Cahors. À l'époque révolutionnaire, il devient musicien de l'église épiscopale, et après sa fermeture en 1794 on le retrouve à la municipalité de Cahors, avant qu'il soit nommé chef de musique de la garde nationale. Son devenir après 1797 n'est pas connu.

• Jean LANGE est né vers 1751, à Cahors.

• Vers 1756, lieu inconnu, vraisemblablement Cahors : Jean LANGE entre au service de l'Église comme enfant de chœur à l'âge de 5 ans.

• 2 février 1783, Cahors : Jean LANGE et Jean ARMAND, tous deux musiciens de la cathédrale Saint-Étienne sont reçus frères maçons de la Respectable Loge de Cahors.

• Vers 1790, Cahors : Jean LANGE, alors âgé de 39 ans, chargé de famille se déclare sous-maître de musique et musicien de la cathédrale St-Étienne. Il compte 34 ans de service, et son salaire est de 400 livres annuelles. Il est mentionné comme musicien avec un salaire de 400 livres dans une liste des charges du chapitre cathédrale où son nom figure avec ceux de ALANIOU, LANCOU, ARMAN (aussi cantoral), CAPEL, DREUILLES, JOUGLA, TESTAS, VIDAL tous qualifiés de musiciens, de SAUVAGE organiste et CAVALLETI haute-contre.
• 3 février 1790 : Jean LANGE signe un mémoire de la congrégation des artisans, au coté de Louis Charles FIÉVÉ, maître musique de la cathédrale St-Étienne.

• 1791 : LANGE continue son service comme musicien de la paroisse épiscopale ; en réponse à sa demande de traitement, il reçoit une somme de 125 livres pour le 1er trimestre 1791, traitement qu'il recevra à l'identique pour le 2e trimestre.

• 25 mars 1793 Cahors : sur réquisition du procureur, au vu des dépositions des citoyens Pierre Carriol tailleur […] et Jean LANGES musicien, il est décidé de relaxer les citoyens Joseph Fournier […] ; le conseil décerne des mandats d’amener contre […] Baptiste MARCONNIÉ, musicien […] demeurant à Cahors.
• 4 octobre 1793, Cahors : Jean LANGE, aux cotés de Pierre COUDERC, Carlo CAVALLETI, Jean ARMAND, JOUGLA, Joseph TESTAS et Raymond SAUVAGE, demande une avance sur son traitement de musicien de la paroisse épiscopale. Cette avance leur sera payée "pour cette fois seulement et néanmoins sans tirer à conséquence".

• Après le 21 mars 1794, Cahors : Après la fermeture de la cathédrale, LANGE obtient une pension annuelle de 133 livres 33 centimes.

• 2 juin 1795 (14 prairial an III), Cahors : Décès de Jean-Baptiste LANGE, fils de Jean LANGE musicien et Marie Desplats à l'âge de 3 ans ; l'un des témoins déclarants est Pierre COUDERC, qualifié de "commis" et âgé de 25 ans. Le couple habite dans la section du Pont Vieux. La signature de Jean LANGE se retrouve sur plusieurs actes d'état civil : il est principalement qualifié de musicien, mais aussi de "secrétaire de mairie".
• 28 novembre 1795 (27 brumaire an IV), Cahors : "L’administration municipale considérant que la garde nationale est en ce moment inactive et non ré-organisée ; que les tambours et instruments de musique à son usage ont été remis en dépôt aux commandants des bataillons, arrête que le citoyen Delpech chef de légion […] le citoyen LANGE chef de musique feront remettre à l’administration les tambours et les clarinettes dont ils sont détenteurs".

• Entre le 30 avril 1796 (11 floréal an IV) et le 23 juin 1796 (5 messidor an IV), Cahors : Le citoyen LANGE apparaît à plusieurs reprises dans les registres municipaux, pour des réceptions de quittances.

• 16 octobre 1797, Cahors : Jean LANGE déclare le décès de sa sœur, Thérèse.

Après quoi, on perd sa trace...

Sources
A. COMBES ; F-Ad46/ 1 Q 34 ; F-Ad46/ 4 E 62 k 6 ; F-Ad46/ 4 E 62 k 8 ; F-Ad46/ L SUPP 41 2 ; F-Ad46/ L SUPP 41 5 ; F-Ad46/ L SUPP 41 8 ; F-Ad46/ L SUPP 41 9 ; F-An/ DXIX/048/046/08-09 ; F-An/ DXIX/092/788/03 ; Guy Chassagnard, La franc-maçonnerie en Quercy
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1783-2 av.  / 1791 ca
Lieux :  Cathédrale Saint-Étienne (CAHORS)  
Fonction :  sous-maître de musique (Église)  ;  musicien (Église)  
Formation ? :  Non
Période :  1791 ca  / 1794-3-21
Lieux :  Cathédrale Saint-Étienne (CAHORS)  
Fonction :  musicien (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : oui    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

<<<< retour <<<<