Login
Menu et informations
LE QUÉMENT, Yves (1750-1813)
État civil
NOM : LE QUÉMENT     Prénom(s) : Yves     Sexe : M
Date(s) : 1750-12-10   / 1813-11-4 
Notes biographiques

Yves LE QUÉMENT est chantre jusqu'à la fermeture du chapitre cathédral de Tréguier. Il se reconvertit alors en boulanger (négoce familial) mais redevient chantre dans les dernières années de sa vie à l'église Saint-Jean du Bally de Lannion.

• 10 décembre 1750, La Roche-Derrien : Yves LE QUÉMENT naît dans une famille où le père, le parrain et la marraine signent.

• 25 juillet 1776, Tréguier : Il est reçu chantre à la cathédrale Saint-Tugdual de Tréguier.

• [1778-1779-1780], Tréguier : Pour ces trois années de service, le sieur LE QUEMENT obtient 543 livres soit 180 livres par an et un reste ("prorata") de 6 jours. Il obtient également, au terme de ces trois années, 108 livres de gratification. Ses services semblent donc satisfaire le chapitre qui l'emploie.

• 1er décembre 1787 : "Chantre de la cathédrale", Yves LE QUÉMENT épouse Marie Michelle Deremond en présence du "sieur Guillaume LE CUN chappier de la cathédralle", son collègue.
De cette union naissent 10 enfants dont François LE QUÉMENT en 1791. La mortalité infantile est importante puisque seuls 4 enfants parviennent à l'âge adulte.

1790, Tréguier : Le chantre Yves Le QUÉMENT est toujours en exercice en 1790 à la cathédrale Saint-Tugdual de Tréguier. Son dernier traitement était de 500 livres. Il a 40 ans.
Le corps de musique de Saint-Tugdual comprend alors, outre Pierre Charles BOULLAY, maître de musique et organiste, deux serpents, François Ignace LE GORREC et son fils François Isaac LE GORREC, trois "musiciens", lui-même Yves Le QUÉMENT, François LE CORRE et Guy LE GUILLOU (celui-ci chantant la haute-contre), ainsi que le "premier chantre" Yves LE GOFF et le "second chantre" Guillaume LE CUN.

• 1791 : À la suppression du chapitre cathédral, après "14 ans de services", il obtient une gratification de 800 livres puis une pension viagère de 100 livres qui lui sera payée par quartiers tous les trois mois.
• 11 février 1791, Tréguier : Marie Michelle Deremond, l'épouse d'Yves LE QUÉMENT, donne naissance à François LE QUÉMENT futur chantre.

• 6 octobre 1796, Tréguier : En perdant son emploi de chantre, Yves LE QUÉMENT se reconvertit en tant que boulanger. Sa sœur Marie-Jeanne et son neveu Jacob le sont également. Après la perte de leur structure employeuse, certains musiciens d'Église se rapprochent des affaires familiales, quand cela est possible.

• 12 avril 1797 : L'ancien chantre est considéré comme marchand à cette date. Il est déjà boulanger ainsi, "marchand" est-il ici employé en tant que synonyme de sa profession ? En effet, il fait le commerce du pain.

• 12 janvier 1799 : Le couple de boulangers Le Quément-Deremond vit rue Saint-François à Tréguier, relativement proche de l'ancienne cathédrale.

• 7 février 1807, Tréguier : Yves LE QUÉMENT est toujours boulanger.

• 13 mars 1809 : Le couple vit toujours à Tréguier.

Lannion : À partir de quelle date le couple de boulangers décide de déménager à 20 km de Tréguier ? Et pour quelle raison ? Est-ce pour permettre aux deux chanteurs du foyer d'exercer leur profession musicale ?

• 28 janvier 1813 Lannion : À 66 ans, Yves LE QUÉMENT est de nouveau considéré comme chantre, dans l'église de Lannion, au mariage de son fils. À cette époque, trois Le Quément exercent en tant que chantres dans le même établissement religieux : son fils François, son neveu Jacob et lui-même. L'église de Lannion n'étant pas aussi conséquente qu'une cathédrale, il est possible qu'Yves LE QUÉMENT ait toujours été chantre à temps partiel ou peut-être seulement depuis son déménagement à Lannion tout en continuant l'exercice de la boulange.

• 4 novembre 1813 : Yves LE QUÉMENT décède à "66 ans", ou 63 ans en réalité, à Lannion où il est chantre.

Mise à jour : 2 février 2017

Sources
F-Ad22/ 2 G 447 ; F-Ad22/ BMS Tréguier ; F-Ad22/ D Lannion ; F-Ad22/ Tréguier ; F-Ad22/BMS La Roche Derrien ; F-Ad22/D Lannion ; F-Ad22/D Tréguier ; F-Ad22/N 1793-1810, Tréguier ; F-An/ DXIX/091/762/10 ; F-An/ DXIX/091/762/2,8,9
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1776-7-25   / 1791 ca
Lieux :  Cathédrale Saint-Tugdual (TRÉGUIER)  
Fonction :  chantre (plain-chant)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

<<<< retour <<<<