Login
Menu et informations
LINARD, Maurice Michel (1747-1810)
État civil
NOM : LINARD     Prénom(s) : Maurice Michel     Sexe : M
Date(s) : 1747-8-30   / 1810-8-21 
Notes biographiques

• 30 août 1747, Vermenton [Yonne] : Michel Maurice LINARD naît dans cette petite ville du diocèse d'Auxerre, située à flanc de coteau et dominant la Cure. Le lendemain, il est baptisé dans l'église paroissiale Notre-Dame, édifice roman caractérisé par ses deux hauts clochers inégaux. Son père est taillandier. Sa mère, Anne Rétif, semble appartenir à la famille de Restif de la Bretonne.

• 24 novembre 1773, Vermenton : Maurice Michel LINARD épouse Marie Jeanne Tripier, dont le père était marchand boulanger. Son tuteur, chez qui elle résidait jusqu'à sept mois plus tôt, est le curé de la paroisse de Voutenay, diocèse d'Autun. Aucun métier n'est indiqué pour le jeune marié.

De ce mariage naissent au moins six enfants, dont les actes de baptême montrent le père taillandier (comme son propre père), vigneron (comme de nombreux habitants du secteur) et épisodiquement chantre de la paroisse (au moins à partir de 1787).

• 13 janvier 1789, à Lucy-sur-Cure, village situé à un peu plus de 4 km au sud de Vermenton : Maurice Michel LINARD, veuf de Marie Jeanne Tripier, se remarie avec la fille d'un laboureur, Marguerite Rouzier. Il se déclare lui-même "marchand".

• Durant les années 1789-1790-1791, Maurice Michel LINARD signe fréquemment les actes de sépulture de la paroisse de Vermenton, toujours avec la formule « l’un de nos chantres ». Les registres paroissiaux des mêmes années révèlent en effet au moins trois autres chantres : François BOUDARD, Louis Simon BELIN et, plus rarement, Charles CANTIN. La paroisse salarie par ailleurs 2 sonneurs, Michel et Edme Laurent qui ne savent pas signer. Quant au recteur des écoles, il se nomme Michel Monnot.

• 4 avril 1791, Vermenton : Maurice Michel LINARD, « l’un de nos chantres », assiste à la sépulture de sa fille Marie Jeanne, en compagnie de Louis Simon BELIN, qui est lui aussi chantre de l'église paroissiale Notre-Dame. C'est l'un des rares actes où deux chantres sont mentionnés ensemble en tant que tels.

• 21 août 1810, à 7 heures du soir, Maurice Michel LINARD décède à son domicile à Vermenton. L'acte de décès, dressé le lendemain, ne délivre aucune information sur son ou ses métier.s...

Sources
F-Ad89/ état civil en ligne
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1787-4 av.  / 1791 ap.
Lieux :  Église paroissiale Notre-Dame (VERMENTON)  
Fonction :  chantre (plain-chant)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

<<<< retour <<<<