Login
Menu et informations
MAFILLE, Jean Pierre (1766-1838)
État civil
NOM : MAFILLE     Prénom(s) : Jean Pierre     Sexe : M
Date(s) : 1766-2-8   / 1838-10-26 
Notes biographiques

Jean Pierre MAFILLE, filleul du maître de musique de la cathédrale de Cambrai, est formé à la psallette de celle d'Arras avant d'entamer une carrière de musicien d'église dans plusieurs établissements du nord de la France entre 1783 et 1790, date à laquelle il est en fonction à la cathédrale d'Arras. La Révolution lui fait perdre son poste mais il se marie et conserve des liens avec le milieu musical. Après le rétablissement du culte, il reprend du service à Arras mais semble avoir également donné des cours à l'académie de musique de Cambrai.

• 8 février 1766, Rumilly-en-Cambrésis (au sud de Cambrai): Naissance de Jean Pierre MAFILLE dans une famille modeste, le père ne peut signer l'acte de baptême le lendemain. Il est le fils d'Adrien et de Marie Joseph Moriaux. Le parrain est toutefois Jean-Pierre VIELLARD, maître des enfants de chœur de l’Église métropolitaine de Cambrai.

• 1773-1783, Arras : Jean Pierre MAFILLE est enfant de chœur à la cathédrale Notre-Dame-en-Cité.

• [vers octobre 1783], Cambrai : Il entame sa carrière comme musicien à la collégiale Saint-Géry.

• [vers octobre 1785], Douai : Il entre comme musicien au service de la collégiale Saint-Pierre.

• [vers février 1787], Condé-sur-Escaut : MAFILLE est reçu comme musicien en la collégiale Notre-Dame.

• 1er février 1788 au 19 août 1789, Boulogne-sur-Mer : Il est en poste comme musicien en la cathédrale Notre-Dame; il perçoit alors 600 livres par mois.

• Août 1789-1790, Arras : Jean Pierre MAFILLE est en poste à la cathédrale Saint-Vaast. Il perçoit comme musicien 40 sols par jour et 20 livres de casuels soit 750 livres par an.

• 1790, Arras : Toujours en poste comme musicien, clerc tonsuré, il attend une chapelle, grâce au "tour aux bénéfices" en usage dans la cathédrale. Il semble s'occuper de sa mère.

• 18 février 1791, Arras : Le directoire du département lui accorde une gratification de 850 livres.

• 1791-1792, Cambrai : Jean Pierre MAFILLE est de retour dans la ville et entre au service à Notre-Dame.

• 20 décembre 1791, Douai : Un arrêté du directoire du département lui octroie 200 livres de gratification.

• [Date inconnue, après mars 1792], Cambrai : Jean Pierre MAFILLE épouse Henriette Nathalie Joseph Fliniaux, veuve de Joseph CARRIÈRE, musicien mort le 15 mars 1792 paroisse Notre-Dame. Elle aurait seize ans de plus que lui.

• 9 mai 1812, Cambrai : Jean Pierre MAFILLE signe au mariage de sa belle-fille Henriette Carrière avec Alexandre-Joseph Dumont, clerc laïc de la paroisse Saint-Géry.

• 1er mars 1820, Cambrai : Décès de son épouse.

• 14 novembre 1821, Aubencheul-au-Bac [au nord-ouest de Cambrai, Nord] : Mariage avec Aubertine Sophie Dupriez, ménagère. Jean Pierre MAFILLE est qualifié de maître de musique. Ses deux beaux-fils par alliance, domiciliés à Cambrai, sont présents, l'un est marchand, l'autre clerc paroissial.

• 5 décembre 1825, Arras : Lors du décès de sa seconde épouse en leur domicile de la rue Heronverle, section F, Jean-Pierre MAFILLE est "musicien attaché à la cathédrale d'Arras".

• 10 octobre 1826, Aubencheul-au-Bac : Il se marie pour la troisième fois, avec Augustine Rosalie Joseph Laine, jeune couturière de 21 ans, fille d'un cultivateur de la commune. Toujours en activité, il est maître de musique, il est qualifié aussi de propriétaire et domicilié dans la commune.

• 6 juillet 1828, Aubencheul-au-Bac : À la naissance de leur fille Augustine Florine, il est seulement qualifié de propriétaire.

• 2 avril 1831, Aubencheul-au-Bac : À la naissance de leur fille Hélène Séraphine, il est qualifié de rentier.

• 26 octobre 1838, Aubencheul-au-Bac : Jean Pierre MAFILLE décède à son domicile de la rue de Fressies. Son beau-père Laine déclare que Mafille était "ancien professeur de musique à l'académie de Cambrai et membre du conseil municipal" d'Aubencheul-au-Bac.

• 4 août 1847, Aubencheul-au-Bac : Sa fille Augustine se marie à un charron de la commune; elle y exerce la profession de cabaretière et sa mère celle d'épicière.

 Dernière mise à jour : 22 juillet 2016

Sources
F-Ad59/ L 5129 ; F-Ad59/013R003 ; F-Ad59/5MI012R073 ; F-Ad59/5MI013R003 ; F-Ad59/5MI017032 ; F-Ad59/5MI12R064 ; F-Ad59/5MI12R077 ; F-Ad62/ 1L1/ 27  ; F-Ad62/5MIR041/54 ; F-An/ DXIX/091/759/41-46 ; F-An/ DXIX/091/759/46  ; Villes et villages du Pas-de-Calais en 1790..., 1990
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1789-8  / 1790-11
Lieux :  Cathédrale Notre-Dame-en-Cité (ARRAS)  
Fonction :  musicien (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : oui    
Ecclesiastique ? : clerc    
Situation maritale : célibataire    

<<<< retour <<<<