Login
Menu et informations
MERCIER, Pierre Louis (1739-1822)
État civil
NOM : MERCIER     Prénom(s) : Pierre Louis     Sexe : M
Date(s) : 1739-3-28  / 1822-12-25 
Notes biographiques

Pierre Louis MERCIER, musicien basse-contre originaire du Beauvaisis, vient faire carrière dans le centre de la France, à Bourges, puis à Nevers, où il se trouve en 1790. Ensuite, il réside en divers lieux du département (Château-Chinon, Crux-la-ville), mais nous ignorons pour quel motif professionnel. Il décède à l'hospice de Nevers, le jour de Noël 1822.

• Pierre Louis MERCIER est né le 28 mars 1739 à Notre-Dame-du-Thil [Oise]. Il est fils d'un maître tailleur.

a-t-il été formé à la musique ??? Cela reste à découvrir...

• [À partir de 1761 environ] jusqu'en juillet 1767, Bourges : Il passe 6 ans à la cathédrale Saint-Étienne de Bourges.

• Juillet 1767, Nevers : Pierre Louis MERCIER est reçu musicien basse-contre à la cathédrale Saint-Cyr de Nevers.

• 26 janvier 1768, Nevers, paroisse Saint-Jean : Pierre-Louis MERCIER se marie avec Perrette Aubry. On apprend qu'il est musicien, et originaire de la paroisse Notre-Dame-du-Thil, aujourd'hui rattachée à Beauvais.

• 11 novembre 1769, 13 avril 1772, 29 août 1774, Nevers : Trois enfants Mercier/Aubry naissent et sont baptisés paroisse Saint-Jean. Le parrain du premier est un chanoine, ancien théologal de la cathédrale.

• 9 septembre 1777, Nevers : "Pierre Louis MERCIER musicien de la cathédrale de cette ville" assiste au mariage de Nicolas Augustin BOUCHER lui aussi musicien de la cathédrale.
• 8 décembre 1777, Nevers : Dans le registre de la paroisse Saint-Laurent, ROBELIN, ROUEN, ROBERT et MERCIER signent l'acte d'inhumation de Marie-Anne Borderieux, "femme de maître Pierre Nicolas ROSÉ musicien de l’église cathédrale", décédée à l'âge d’environ 32 ans.

1790, Nevers : Pierre-Louis MERCIER est toujours en poste à la cathédrale. Son traitement est alors de 600 livres. Après la fermeture du chapitre, il adresse 3 pétitions successives au district de Nevers.
• 8 septembre 1790, Nevers : Pierrette Aubry épouse de Pierre Louis MERCIER musicien de la cathédrale, morte la veille, est inhumée paroisse Saint-Jean.

• 22 mars 1791, Nevers : À la suite de la pétition de Louis MERCIER, chantre basse-contre de la cathédrale, faisant état de son "grand âge" et de ses trois enfants, il est proposé de lui accorder une pension à vie de 50 livres.
• 26 juin 1791 : Pierre Louis MERCIER signe une pétition collective des musiciens de la cathédrale de Nevers.
• 19 et 24 octobre 1791 : Pierre-Louis MERCIER, père de famille, obtient une pension de 200 livres par an sa vie durant.

• 22 juin 1793, Château-Chinon : Pierre-Louis MERCIER, ci-devant musicien à la cathédrale de Nevers, résidant à Château-Chinon, dépose une nouvelle pétition. Il a deux enfants au service de la Patrie dans les bataillons de volontaires de la Nièvre. On lui accorde un traitement de 400 livres par an.

• 20 messidor an VIII (9 juillet 1800), Nevers : Lors du mariage de son fils, instituteur à Nevers, Pierre-Louis MERCIER est veuf et réside à Crux-la-ville (Nièvre). Il n'y figure plus au recensement de 1820.

• 25 décembre 1822, Nevers : Pierre-Louis MERCIER, 83 ans, veuf de Pierrette Aubry, meurt à l'hospice de Nevers.

Mise à jour : 2 avril 2017

Sources
F-Ad58 / 4 E 194-19 ; F-Ad58/ 1 Q 480 ; F-Ad58/ état civil en ligne ; F-Ad58/état-civil en ligne ; F-Ad60/ état civil en ligne ; F-Am Nevers/ 1 P 2
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1767-7  / 1790-12 ca
Lieux :  Cathédrale Saint-Cyr et Sainte-Julitte (NEVERS)  
Fonction :  basse-contre (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

Il devient veuf le 8 septembre 1790.


<<<< retour <<<<