Login
Menu et informations
MOULINEUF, René Louis (1729-1802)
État civil
NOM : MOULINEUF     Prénom(s) : René Louis     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : MOULINNEUF
MOLINEUF
MOLINNEUF
Date(s) : 1729-12-3  / 1802-10-5
Notes biographiques

Originaire du Maine, René MOULINEUF (1729-1802), fils de marchand, tient pendant quarante ans les orgues de l'abbaye mauriste de la Trinité de Vendôme, ville ans laquelle il se marie et où il se reconvertit dans l'enseignement après la perte de son emploi. 

• René-Louis MOULINEUF est né le 3 décembre 1729 à La Ferté-Bernard [Sarthe]. Il est le fils de René Moulineuf, marchand lamier [= artisan textile] et de Jeanne Simon.

• 13 novembre 1748, La Ferté-Bernard : Il signe "L.R. Moulinneuf organiste" l'acte de mariage d'un maître menuisier, sans qu'on puisse savoir où il exerce. Il débute tout juste sa carrière puisqu’il annoncera ultérieurement avoir 41 ans de service dans sa requête de mars 1791. Il est possible qu'il touche alors les orgues de l'église paroissiale de la Ferté-Bernard, après le départ de René PAINGAULT et avant l'arrivée de François JARDIN, organiste en poste en 1749.

• 1750, Vendôme [Loir-et-Cher] : René-Louis MOULINEUF est reçu organiste à l'abbaye de la Très-Sainte Trinité de Vendôme, à 300 livres d'appointements.

• 19 mai 1760, Vendôme, paroisse Saint-Martin : Louis-René MOULINEUF, organiste, épouse Marguerite Gorron, fille d'un orfèvre de la ville. Le couple s'installe dans la maison dite Caze-Barbière, louée 40 livres par an.

• 26 février 1774, Vendôme : Morte la veille, son épouse est inhumée en l'église paroissiale Saint-Martin.

• [date et lieu à trouver] : René-Louis MOULINEUF se remarie en secondes noces  à Élisabeth Leroy.

• 29 mars 1790Vendôme : Toujours organiste de l'abbaye de La Trinité, il déclare toucher 300 livres par an.

• 29 mars 1791, Vendôme : Il demande une pension de 300 livres au District de Vendôme, qu'il obtient à condition de continuer à toucher l'orgue soit dans l'église de l'abbaye si elle est érigée en paroisse, soit dans toute autre église paroissiale.
• 3 août 1791 : Le District lui accorde le remboursement d'une somme de 1 800 livres par lui laissée en dépôt entre les mains des religieux de l'abbaye, correspondant à six années de ses appointements dus en 1787. Cela laisse supposer qu'il avait d'autres sources de revenus à côté (commerce ?).
• 5 août 1791 : Il dresse l'état de l'orgue de l'abbaye conjointement avec le sieur HÉROLD, maître de musique vocale au collège de Vendôme.
• Pendant la Révolution : Il exerce ses talents au Temple décadaire, où il aurait joué des airs patriotiques de Gossec, Le Sueur, Méhul, Chérubini et Catel.

• 11 juin 1793, Vendôme : « Moulinneuf », organiste, est reconnu créancier de 900 livres "sur le ci-devant clergé", pour "honoraires à lui dus en sa qualité d’organiste de la ci-devant abbaye de la Sainte-Trinité de Vendôme".

• L'orgue ayant finalement été vendu (fin 1795 ?), il se reconvertit en maître d'écriture au collège de la ville.

• 5 octobre 1802 : Il meurt à Vendôme, maître d'écriture, mari d'Élisabeth Leroy, âgé de 73 ans.

Mise à jour : 19 janvier 2021

Sources
Archives parlementaires…, 1904 ; F-Ad41/ 4E 269/ 14 ; F-Ad41/ 4E 269/ 28 ; F-Ad41/ 5MI269/ R44 ; F-Ad41/ BMS St-Martin de Vendôme ; F-Ad41/ L 114  ; F-Ad41/ L 884 ; F-Ad72/ 1 MI 1137 R9 ; F-Ad72/ BMS La Ferté-Bernard ; Inventaire national des orgues, 1999 ; J.Brosset, René Molineuf, organiste..., 1907 ; Les orgues de Loir-et-Cher... ; S.Granger, Les Métiers de la musique…, thèse, 1997.

<<<< retour <<<<