Login
Menu et informations
NOLAND, Pierre (ca 1720-1786)
État civil
NOM : NOLAND     Prénom(s) : Pierre     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : NOLLAND
Date(s) : 1720 ca  / 1786-1-25
Notes biographiques

Hors génération 1790, Pierre Noland est originaire de Picardie et a exercé dans le nord-est avant d'arriver dans la capitale du Poitou où il fit une majeure partie de sa carrière.

• [1720], Séraucourt (diocèse de Noyon) : Pierre NOLAND serait né vers 1720, si l'on en croit l'âge indiqué à son décès. Il meurt à 66 ans en 1786 [les registres paroissiaux de 1718 à 1725 manquent : il est donc impossible de retrouver le baptême].

• 1749, Toul [Meurthe-et-Moselle] :"NOLANTS" est reçu comme basse-contre à la cathédrale, à 10 livres par semaine et 3 résaux de blé. C'est son unique apparition dans les registres capitulaires toulois dépouillés par G. Clanché.

• 12 janvier 1750, Toul [Meuse] : Après la célébration des fiancailles le 10, Pierre NOLAND épouse Barbe Pitoy. Son métier n'est pas indiqué, mais il est assisté lors des fiancailles par Charles François HENRY et lors du mariage par Antoine LEMAIRE et Pierre LE GRAIN, tous trois "musiciens de l'église cathédralle" de la ville, ce qui ne laisse guère de doute sur l'activité exercée par le jeune marié. Par ailleurs, la sœur de la jeune mariée a épousé en 1747 Jacques CARILLON, musicien de la cathédrale.

• 1751-1753, Verdun [Meuse] : Pierre NOLAND exerce à la cathédrale Notre-Dame lors des baptêmes de trois enfants. Il est dit une fois "Musicien de l’église cathédrale de Verdun" (25 octobre 1751), une fois chantre (25 octobre 1752) et la troisième fois "bourgeois de Verdun" (29 septembre 1753). Des liens se nouent avec les musiciens d'autres églises : le parrain du premier enfant est Étienne JONGET chantre de l’église collégiale Sainte Marie Magdelaine. Après 1753, la famille Noland disparaît des registres paroissiaux et semble quitter la ville.

• 1754-1756 : Se place ici une étape qui reste à éclairer.

• 1758-1763, Poitiers : Pierre NOLAND est régulièrement attesté comme musicien à la collégiale Saint-Hilaire-le-Grand. Trois baptêmes d'enfants Noland / Pitoy ont été retrouvés à Poitiers (29 avril 1758, 20 novembre 1759 et 17 février 1763).

• 27 mars 1770, Poitiers : Pierre NOLAND reçoit 12 livres pour ses services de musicien à Saint-Hilaire-le-Grand.
• Novembre  1770, Poitiers : Il remplace Philibert GAUDRION comme porte chape à Saint-Hilaire.

• Avril 1771, Poitiers : Pierre NOLAND est autorisé à aller "à la succession de son frère chanoine à Beauvoir".
• Décembre 1771, Poitiers : Il est taxé de 10 sols "faute de résidence". Ce qui signifie qu'il n'était pas totalement assidu à sa fonction. Le même comportement avait déjà été noté dans le registre capitulaire en 1763.

• 3 février 1778 : Sa fille Louise épouse Martin AVET, musicien de la collégiale Sainte-Radegonde, originaire de Paris. Pierre NOLAND est toujours musicien à Saint-Hilaire-le-Grand.

• Novembre 1779, Poitiers : Il est nommé bâtonnier de la collégiale Saint-Hilaire-le-Grand.

• 25 janvier 1786, Poitiers : À sa mort, Pierre NOLAND est dit musicien basse contre et bâtonnier du chapitre Saint-Hilaire-le-Grand. Il avait environ 66 ans. C'est le sieur VENON qui est nommé par le chapitre pour le remplacer à la place de bâtonnier.

Mise à jour : 19 juin 2017

Sources
F-Ad54/ BMS Ste-Geneviève de Toul ; F-Ad55/ BMS St-Médard de Verdun ; F-Ad86/ 9 E 229/ 70 ; F-Ad86/ BMS Sainte-Triaize ; F-Ad86/ G 567 ; F-Ad86/ G 570 ; F-Ad86/ G568 ; F-Ad89/ BMS St-Hilaire-le-Grand

<<<< retour <<<<