Login
Menu et informations
PAPIN, Mathurin (1737-1820)
État civil
NOM : PAPIN     Prénom(s) : Mathurin     Sexe : M
Date(s) : 1737-1-8   / 1820-1-12 
Notes biographiques

Fils d'un jardinier manceau, Mathurin PAPIN, est reçu en 1758 comme musicien basse-taille à la collégiale Saint-Martin de Tours, sans doute à la sortie de la psallette qui l'a formé. Il fait le choix d'entrer dans la carrière ecclésiastique, ce qui lui permet d'obtenir une semi-prébende et une chapelle. Devenu prêtre, il meurt sous la Restauration sans avoir retrouvé, semble-t-il, quelque fonction musicale que ce soit.

• 8 janvier 1737, Le Mans : Mathurin PAPIN, fils légitime de Mathurin, jardinier et de Marguerite Conier, vient au monde et il est baptisé le jour même paroisse Saint-Vincent.

• Quelle formation? Le jeune PAPIN a-t-il été formé à la cathédrale du Mans, dont les registres n'existent plus, à la collégiale Saint-Pierre-la-Cour ou à l'abbaye Saint-Vincent?

• 4 août 1758, Tours : Les chanoines de la collégiale Saint-Martin réunis en "galerie" après la grand-messe retiennent à leur service ce musicien "graviroris tenoris" [basse-taille] aux gages de 700 livres par an; il remplace AVANTURIER, "tenoris musicum" qui est renvoyé. On ne mentionne pas son diocèse d'origine ni des frais de voyage octroyés.
• 4 novembre 1758, Tours : On lui accorde une gratification de 24 livres

• 16 novembre 1759, Tours : Le chapitre lui octroie la collation d'un canonicat et semi-prébende annexée à la chapelle Saint-Nicolas. Il est présenté comme clerc tonsuré du diocèse du Mans. il percevra le même montant d'appointements que lors de sa réception.
• 19 novembre 1759, Tours : Il est autorisé à se rendre à Loches pour y chanter avec ses confrères DESCOURTIS et THUILLIER le jour de la fête de Saint-Hermeland [fondateur d'une abbaye près de Nantes, mort en 720 dont les reliques ont été transférées lors des invasions normandes dans la collégiale Saint-Ours].

• 10 juillet 1765, Tours : Le chapitre augmente ses revenus de 50 livres par an.
• 10 août 1765, Tours : Mathurin PAPIN obtient la permission de se rendre à Paris entre la fête de l'Assomption et celle de la Toussaint mais devra être présent pour ces deux fêtes.

• 15 décembre 1767, Tours : Il est cité au cinquième rang des six chanoines semi-prébendés dont les noms figurent sur la table des Gros [distribution d'une partie es revenus] qui est examinée et validée par le chapitre.

• 23 janvier 1770 : Il signe comme témoin au mariage de l'organiste Jean-Baptiste ALLAIN-DUPRÉ et de Généreuse-Louise Chevrier en l'église paroissiale de Saint-Saturnin. Sa présence n'est pas surprenante puisque les deux hommes ont vécu au Mans dans les années 50 et qu'ils n'ont que deux ans d'écart. Cela soulève l'hypothèse d'un lien tissé dans une psallette mancelle...Peut-être Mathurin PAPIN a-t-il contribué, en l'informant des conditions de la place, à la venue de l'organiste à Tours en décembre 1761?

• 18 mai 1776, Tours : Il est mulcté de 6 livres, ainsi que DESSOMMES, pour avoir chanté avec négligence et s'être appuyé ou assis lors de la fête de la Subvention de Saint Martin.

• [1777], Tours : Le registre manque pour cette année-là mais c'est très probablement à cette date que se situe sa deuxième augmentation de ses gages, d'un montant de 50 livres.

• 7 septembre 1780, Tours : Le secrétaire le mentionne comme "contra tenoris"; il obtient un mois de congé avec maintien des gages.

• 30 mars 1781, Tours : Satisfait de ses services et des témoignages portés sur sa bonne vie et mœurs, le chapitre décide d'augmenter à nouveau ses gages de 50 livres par an. Il semble être l'un des rares semi-prébendés à donner alors toute satisfaction à la compagnie qui édicte le même jour une ordonnance rappelant l'ensemble de ses musiciens à accomplir plus exactement leur devoir.

• 3 décembre 1782, Tours : Après la démission du maître de musique Adrien Quentin BUÉE, il est chargé par le chapitre d'instruire musicalement les enfants de chœur et de diriger le chant au chœur.

• 11 février 1783, Tours : Il reçoit du chapitre la somme de 72 livres pour prix des leçons qu'il a données aux enfants de chœur pendant l'intérim.

• 28 février 1784, Tours : Au lendemain de la fuite de Jean François LESUEUR, le chapitre le désigne à nouveau afin d'assurer l'intérim de la direction de la psallette.
• 24 avril 1784, Tours : On lui verse 72 livres pour ses leçons aux enfants de chœur pour avoir exercé ces responsabilités.

• 6 novembre 1790, Tours : Au moment de la suppression du chapitre, il est toujours en poste comme chanoine semi-prébendé et musicien basse-taille à la collégiale Saint-Martin avec des revenus s'élevant à 850 livres  dont 700 livres. Avec Jean-Baptiste Simon THUILLIER et Mathurin PAPIN, il est l'un des trois chanoines semi-prébendés encore en fonction, les huit ayant été progressivement mises en extinction. Nous ne disposons pas de données ultérieures concernant ce musicien; son cas a été traité différemment, avec les chanoines prébendés. Par conséquent, nous ne disposons pas de requêtes ou d'arrêtés des administrations de district ou de département. Au cours de sa carrière à Saint-Martin, il aura chanté successivement sous la direction de Louis MAÎTRE, Nicolas SAVART, Adrien Quentin BUÉE, Jean François LESUEUR et Julien Élie LEROY.

• 1791, Tours : Il fait une demande de pension au Comité ecclésiastique. Le district de Tours propose de lui accorder un traitement de 850 livres, confirmé par le département.

• 12 janvier 1820, Tours : Mathurin PAPIN, prêtre, meurt à son domicile du 17, place du marché.Deux voisins déclarent son décès, ils ne connaissent même pas le nom de ses parents.

Mise à jour : 16 juillet 2017

Sources
F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°17 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°18 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°19 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°20 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°21 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°22 ; F-Ad37/ 3E1/ 980 ; F-Ad37/ 6NUM8/ 261/ 097 ; F-Ad37/ BMS St-Saturnin de Tours ; F-Ad37/ G 590 ; F-Ad72/ 1MI 485 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°12 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°13 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°14 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°15 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°16 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°23 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°24 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°25 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°26 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°27 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°29 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°30 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°31 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°32 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°33 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°35 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°36 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°37 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°8 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°9 ; F-An/ DXIX/090/756/03
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1759-11-16  / 1790-11-6
Lieux :  Collégiale Saint-Martin (TOURS)  
Fonction :  basse-taille (Église)  ;  chanoine semi-prébendé  ;  chapelain (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : clerc    
Situation maritale : célibataire    

<<<< retour <<<<