Login
Menu et informations
PERRIN, Jean Nicolas (1762-1797 ap.)
État civil
NOM : PERRIN     Prénom(s) : Jean Nicolas     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : PERIN

Date(s) : 1762-7-6   / 1797-3 ap.
Notes biographiques

Jean Nicolas PERRIN, arrivé dans l'ouest comme musicien militaire sur l'Île de Ré, fait un court séjour à La Rochelle avant de revenir habiter sur l'Île où il est alors marchand. Il est fermement attesté comme musicien et chantre à la cathédrale Saint-Louis de La Rochelle en 1790.

• 6 juillet 1762, Chalandry-Élaire [Ardennes] : Né le jour même, Jean Nicolas PERRIN est baptisé à l'église paroissiale Saint-Gonthier de Chalandry (diocèse de Reims). Son père est bourrelier (fabriquant d'articles de cuir pour le harnachement des chevaux). Son parrain quant à lui est meunier. Jean Nicolas PERRIN est donc issu d'un petit village où se côtoient artisanat et monde rural. Néanmoins, à peu de distance immédiatement au nord se trouvent Charleville et Mézières dont les églises forment des enfants de chœur.

• Le lieu et les modalités de son apprentissage de la musique restent à éclairer.

• 13 mai 1788, Saint-Martin de Ré [Île de Ré] : Jean Nicolas PERRIN épouse Reine Guillaume, native de l'Île de Ré. Âgé de 26 ans, le jeune marié est alors musicien au régiment de Berwick. Ce régiment est stationné depuis octobre 1784 à La Rochelle, mais a dû séjourner sur l'île antérieurement puisque lors de la cérémonie de mariage le régiment de Berwick est dit "ci devant en garnison dans cette ville" [de Saint-Martin]. PERRIN a reçu l'accord du major de son régiment pour épouser sa promise.

• [entre mai 1788 et avril 1790], La Rochelle : Jean Nicolas PERRIN revient à la vie civile et se fait engager comme musicien à la cathédrale Saint-Louis de La Rochelle.

• 13 avril 1790, La Rochelle : Jean Nicolas PERRIN et son épouse Reine Guillaume deviennent parents de Charles Joseph. Leur fils est baptisé à l'église paroissiale Saint-Sauveur. L'acte de baptême qualifie Jean Nicolas PERRIN de "musicien attaché à l'église cathédrale".
• 14 mai 1790La Rochelle : Jean Nicolas PERRIN est musicien à la cathédrale Saint-Louis. Lui et ses collègues musiciens, CROUZET (maître de musique), VATTIERMAUGÉBURDELOT,AUBRYMAUROY, BOUYERVINCHONGAUDRIONDE CHARMOY, et PAUVERT, de la cathédrale Saint-Louis, adressent une pétition collective au Comité ecclésiastique afin d'obtenir des secours.
 
• En 1791, le directoire du district établit le traitement de Jean Nicolas PERRIN à 300 livres pour l'année, dont 150 livres pour les deux premiers trimestres. Le 14 mars, il reçoit 37 livres 10 sols, il reste alors 112 livres 10 sols à lui payer. Jean Nicolas PERRIN effectue alors une demande d’acompte sur son traitement qui lui est accordée en juin, le montant de cet acompte n'est pas précisé. Le 29 octobre, le district lui accorde le paiement de son troisième trimestre.

• Le 3 mars 1797, Saint-Martin de Ré [Île de Ré] : On retrouve la trace de Jean Nicolas PERRIN à Saint-Martin, sur l'Île de Ré où il demeure et où son épouse donne à nouveau naissance à un fils, prénommé "Juste". Jean Nicolas PERRIN est alors âgé de 34 ans et est qualifié de "marchand". On découvre qu'il s'est reconverti professionnellement. 

Après 1797, on perd sa trace sur l'Île de Ré...

Dernière mise à jour : 28 avril 2016

Sources
F-Ad08 / BMS Chalandry-Élaire / 5Mi 9R12 ; F-Ad17 / 2 E381/12 ; F-Ad17/ 2 E 381/71* ; F-Ad17/ GG 688 ; F-Ad17/ L 319 ; F-Ad17/ L 398 ; F-An/ DXIX/056/196/02 ; F-An/ DXIX/091/778/01
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1790-4 av.  / 1791 
Lieux :  Cathédrale Saint-Louis (LA ROCHELLE)  
Fonction :  musicien (Église)  ;  chanteur (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

Jean Nicolas PERRIN est musicien attaché à la cathédrale Saint-Louis de La Rochelle.


<<<< retour <<<<