Login
Menu et informations
POULAIN, François (1729-1799)
État civil
NOM : POULAIN     Prénom(s) : François     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : POULIN
POULLAIN
Date(s) : 1729-12-8   / 1799-12-23 
Notes biographiques

Originaire du diocèse d'Amiens, François POULAIN fait un bref passage à Notre-Dame de Paris avant de venir à Poitiers où il termine sa carrière. Il meurt sous le consulat dans cette même ville.

• 8 décembre 1729, Damery [diocèse d'Amiens] : D'après son dossier de pension constitué en 1790 François POULAIN est né dans ce village de Picardie, de François Poulain et Marie-Louise Leroy.

• D'environ 1737 à environ 1747 ou 1749, a-t-il été formé dans une psallette à Noyon ou à Amiens ?
 
• 3 septembre 1760, Paris : François POULAIN est reçu machicot [haute-contre] pendant 1 an à la cathédrale Notre-Dame. Il est toujours laïc.
 
• [Vers 1761], Poitiers : Il est reçu haute-contre à la collégiale Saint-Hilaire-le-Grand, où il exerce pendant 29 ans d'après ses déclarations de 1790. Il obtient un titre le 20 février 1762, puis un autre le 28 juin 1763, correspondant à la totalité de ses gages de 9 livres par semaine.

• 20 juillet 1763, Poitiers : Il est le parrain de François Alexandre Guérin, fils d'Alexandre GUÉRIN.

• 16 janvier 1764, Poitiers : François POULAIN épouse Marie-Magdeleine Berton, sœur de Thomas Claude Ferdinand BERTON, le maître de musique de Saint-Hilaire, en présence des musiciens VENON et VARENNE, ainsi que de plusieurs chanoines. La jeune mariée demeure "ainsi que Mme sa mère" paroisse Sainte-Triaize depuis environ 5 mois. Elle vivait auparavant paroisse des Saints-Innocents à Paris, où elle est née le 13 février 1734.

• 11 octobre 1764 et 12 décembre 1765, Poitiers : Deux enfants Poulain/Berton sont baptisés à Saint-Hilaire. Thomas Claude BERTON, le maître de musique, est parrain du second.

• 1er mai 1783, Poitiers : François POULAIN passe une annonce pour louer sa maison pour la Saint-Jean prochaine. Quoique ayant pris sa retraite de maître de musique, son beau-frère Thomas BERTON conserve la jouissance d'une maison canoniale dont le bail lui est renouvelé en mai 1784, conjointement avec François POULAIN. Les deux familles partagent manifestement la même maison.

• En 1790, les revenus de François POULAIN sont de 10 livres par semaine en titre depuis le 28 juin 1763 (certificat joint), à l'exception d'une livre par semaine, augmentation de ses appointements postérieurement au titre. Il participe aux fondations pieuses du haut et du bas-choeur (120 livres par an). Son titre est assorti d'une obligation d'assiduité soumise à la pointe.
• 1er juillet 1790, Poitiers : Il reçoit 8 boisseaux et demi de froment et 6 boisseaux 3/4 de seigle en paiement en nature.
• 4 août 1790, Poitiers : Le chapitre Saint-Hilaire-le-Grand de Poitiers lui délivre un certificat.
• 22 novembre 1790, Poitiers : François POULAIN co-signe une supplique avec les musiciens du chapitre de Saint-Hilaire : Jean-Baptiste DOLLÉClaude Marguerite LARDYJean-Baptiste BROCHETClaude Robert DUVALCharles PIERRONJean-Baptiste TORELLELouis Victor BABINJean HOURTICOLOUNicolas Joseph VENONJean ALEXANDRE et Pierre Louis DELAURIÈREPierre BEAUMONT ne fait pas partie des signataires mais était également en poste à Saint-Hilaire-le-Grand à ce moment-là.
• [1790], Poitiers : François POULAIN constitue son dossier pour demander une pension au directoire du département de la Vienne. Il est âgé de 61 ans. Il déclare "avoir essuyé des maladies qui l'ont mis sur le carreau, entre autre une sur son épouse qui à la connaissance d'une grande partie de Poitiers a duré pendant 18 ans". Il ajoute qu'il n'a "d'autre talent que celui de la musique"

• 28 juin 1791, Poitiers : Il reçoit environ 41 livres pour un mois de service à St-Hilaire-le-Grand qui joue maintenant un rôle d'église paroissiale.
• [1791], Poitiers : Le directoire du district de Poitiers estime qu'il y a lieu de lui accorder à une gratification de 60 livres.
• [1791], Poitiers : Le directoire du district de Poitiers lui demande de justifier de son âge par un extrait de baptême pour pouvoir toucher une pension de 200 livres.

• 19 décembre 1792, Neuville-de-Poitou : Sa fille Marie-Élisabeth décède à l'âge de 31 ans. Elle était mariée à un chirurgien du nom de Louis-Jacques Limousineau. François POULAIN, son père, est toujours dit musicien à Poitiers.

• 14 germinal an II [3 avril 1794], Poitiers : Sa femme décède à l'âge de 60 ans.
• 6 octobre 1794, Poitiers : François POULAIN reçoit 468 livres comme ancien chantre de Saint-Hilaire.

• An VIII [1798-1799], Poitiers : François POULAIN prête serment à la République. Il avait déjà prêté serment en 1792. Il réside toujours à Poitiers.
• 2 nivôse an VIII [24 décembre 1799], Poitiers : François POULAIN décède à l'âge de 70 ans, à l'hospice civil de Poitiers. 

Dernière mise à jour : 9 mai 2016

Sources
Ad86 / L 235 ; F-Ad 86/ L 257 ; F-Ad86 / BMS Saint-Hilaire ; F-Ad86/ BMS Saint-Hilaire ; F-Ad86/ BMS Sainte-Triaize ; F-Ad86/ G 567 ; F-Ad86/ G 569 ; F-Ad86/ L 226 ; F-Ad86/ L 235 ; F-Ad86/ L 278 ; F-Ad86/ NMD Poitiers ; F-Ad86/ Sépultures, Notre-Dame, Neuville-de-Poitou ; F-An/ LL 232/ 29 [1] ; F-Poitiers méd François-Mitterrand/ BP 403 Affiches du Poitou
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1761 ca  / 1790-11
Lieux :  Collégiale Saint-Hilaire-le-Grand (POITIERS)  
Fonction :  haute-contre (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

Deviendra veuf en 1794.


<<<< retour <<<<