Login
Menu et informations
PYVET, Hervé (1697 av.-1748)
État civil
NOM : PYVET     Prénom(s) : Hervé     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : PIVET
Date(s) : 1697 av.  / 1748-8-23
Notes biographiques

 Les sources capitulaires de Coutances ne nous fournissent aucune donnée sur la formation d'Hervé PYVET et de son frère Toussaint. Comme Gilles et Léonor PYVET, enfants de chœur de la cathédrale de Coutances, et peut-être parents, ils sont sans doute originaires d'une paroisse de cette ville. Le 3 novembre 1697, les deux frères sont reçus comme organistes de la cathédrale. Après 1700, la suite des documents comptables et délibératifs ne fait apparaître qu'Hervé qui, outre sa fonction d'organiste, intervient aussi en tant que facteur d'orgue à Cherbourg et Carentan.

• 8 novembre 1697, Coutances [Manche] : Hervé et Toussaint PIVET sont recrutés comme organistes de la cathédrale. Ils ont aussi la charge d'entretenir l'instrument, "sans avoir à débourser aucune somme". Toussaint est qualifié de "prêtre" et Hervé de "clerc". Il se pourrait donc qu'Hervé soit le plus jeune des deux frères.

• Le 15 octobre 1700, les deux frères demandent et obtiennent le renouvellement de leur contrat.

• 20 août 1701, Coutances : Une maison est adjugée à Me PIVET (sans mention de prénom) "organiste de cette église pendant et si longtemps qu’il fera la dite fonction au prix de 50 livres à charge de nettoyer, entretenir et raccomoder l’orgue...”.

• Entre 1718 et 1724, plusieurs congés d'un mois sont accordés à Me Hervé PIVET "organiste de cette église" pour qu'il "puisse vaquer à ses affaires". Il s'agit sans doute de l'entretien d'autres orgues du diocèse comme le confirme le congé donné en 1728 se rendre à Carentan.

• 30 mai 1721 : Le chapitre verse une somme de 100 livres "à Me Hervé Pyvet, prêtre, organiste de cette église pour raisons connues à la compagnie”. Son ordination est donc intervenue antérieurement.

• 8 février 1728 : “Lecture faite de la requête ce jour présentée au chapitre par Me Hervé PIVET, organiste de cette église tendant à ce qu’il plaise à la compagnie lui accorder congé de ce Caresme pour aller à Carentan achever un ouvrage qu’il y a commencé et que sa maladie ne lui a pas permis d’achever. Le chapitre lui a accordé les fins de la dite requête.” 

• 6 juin 1736 : Un congé de deux mois et huit jours est accordé par le chapitre de Coutances à PIVET, organiste, pour aller à Cherbourg (où il restaure l'orgue de l'église paroissiale de La Trinité)

• 23 août 1748, Coutances : Le registre capitulaire enregistre le décès d'Hervé PIVET "prêtre organiste de cette église". Dès le 28 août, les commissaires de l’orgue en font la visite “avec l’héritier de feu M.Pivet pour voir si elle est en bon état et afin de pourvoir à sa réparation”. Un mois plus tard, le 25 septembre, le chapitre évoque ”la requête du sieur PIVET, organiste à Grandville”. Qui est cet héritier ? Pourrait-il s'agir de Toussaint qui serait devenu organiste à Granville ?
L'ex-maître de musique de la cathédrale, Jean-Baptiste PATTE, assure l'intérim à l'orgue entre septembre et décembre 1748, puis il en rend les clés le 20 décembre.
En février 1749, les chanoines de Coutances écrivent à Bayeux "pour avoir un organiste". Il faut attendre le 7 février 1755 pour que les délibérations fassent apparaître le nom de LAFOSSE qui décède semble-t-il en juillet 1762.

Mise à jour : 13 septembre 2019

Sources
F-Ad50/ 301 J 205 ; F/Ad50 301J 205-210

<<<< retour <<<<