Login
Menu et informations
RÉGIS, Guillaume (1751-1813)
État civil
NOM : RÉGIS     Prénom(s) : Guillaume     Sexe : M
Date(s) : 1751-5-31   / 1813-6-4 
Notes biographiques

• 31 mai 1751, Narbonne : Guillaume RÉGIS fils d'Antoine Régis et d'Antoinette Dupont naît.

• 1770, Toulouse : Guillaume REGIS est sous-maître de musique de la collégiale Saint-Sernin.
• 1780, Toulouse : Guillaume REGIS figure dans L’Almanach de Toulouse comme sous-maître de musique de Saint-Sernin.
• 1er novembre 1781 au 31 octobre 1782, Toulouse : Guillaume REGIS est appointé comme sous-maître de musique à Saint-Sernin. En particulier il reçoit une gratification de 40 livres en 1782
• 15 mars 1783, Toulouse : Guillaume REGIS est remplacé par Paul JALABERT et THORETTE au poste de sous-maître de musique à Saint-Sernin,.
• 3 juin 1783, Toulouse : Guillaume REGIS épouse Pétronille Burc dans la collégiale Saint-Sernin. Sur l’acte le marié est dit sous-maître de musique de Saint-Sernin. La mère de Guillaume REGIS est décédée. Le contrat de mariage a été passé le 26 mai 1783 chez Me Vidal, notaire à Toulouse. La mère de Guillaume REGIS est décédée ; le père de Jeanne Pétronille Burc est maitre ouvrier à la fabrique royale de tabac. La dot de Jeanne Pétronille Burc est de 1 500 livres, (1 200 livres de la part de son père et 300 livres de la part de sa mère). Il est effectivement payé immédiatement aux fiancés la somme de 800 livres en espèces et du mobilier pour une valeur de 300 livres. Les 400 livres restantes seront payée après le décès du Sieur Burc père. Par ailleurs le père du futur époux cède à son fils tous ses biens (dont il jouira après son décès) et le charge de répartir sa succession avec ses frères et sœurs. Enfin Guillaume REGIS fait donation à sa future épouse d'une somme de 500 livres "qu'il la prie d'accepter comme une bien faible marque de son estime et de son amitié." Le père du futur époux promet également de loger chez lui et "de nourrir et entretenir à son pot et feu les futurs époux". C'est ainsi que la famille va bientôt quitter Toulouse pour Narbonne. Parmi les témoins qui signent au bas de ce contrat se trouvent les noms de Bernard Aymable DUPUY, maître de musique de Saint-Sernin et de Jean Pierre BESSE.
• 1784, Narbonne : La famille s'agrandit avec la naissance de d’Antoine Guilhaume Marie (22 mars 1784-?) d'Anne Barbe Antoine (4 juillet 1785-?) Marie Vital (19 avril 1787-?) Marie Jeanne François (7 juin 1788-?) Sur l'acte de baptême de cette dernière le père Guillaume REGIS est dit sous-maître de musique du chapitre de Saint-Just, et Jean Charles Guillaume (21 avril 1791-?).

• Jusqu'en 1790, Narbonne : Le sieur Régis est violoncelle, ou joueur de basse, au service de la cathédrale Saint-Just de Narbonne. En tant que sous-maître des enfants de choeur il s'occupe de leur fournir du papier et de l'encre, remboursés ensuite par le chapitre et plus tard par le directoire.
 
• [1790-1791] : Il adresse une demande de pension au directoire du district qui transmet sa demande au département.
• 7 août 1791 : Le directoire décide de lui accorder une pension de 300 livres.
• 22 octobre 1791 : Le directoire du district délibère sur sa demande et décide de lui accorder 10 livres 4 sols pour les fournitures.
• 6 décembre 1791 : Il a continué ses services dans la cathédrale comme violoncelle et maître des enfants de choeur. Il se dit "musicien de profession, maître des enfants de choeur et joueur de basse". Il est payé 300 livres pour son traitement et 200 livres de gratification. 

• An II [1793-1794] : Il a droit à un secours annuel de 800 livres, 200 livres lui sont versées pour le trimestre de vendémiaire.

• An IV [1795-1796] : RÉGIS est mentionné parmi les pensionnaires ecclésiastiques comme ayant reçu seulement 133 livres 6 sols 8 deniers pour le premier quartier de l'an II [1793-1794] et les 800 livres comme secours géré par la loi du deuxième jour des sans-culottides et lois antérieures.

• 5 juillet 1809, Narbonne : Jeanne Pétronille fille de Guillaume REGIS et Pétronille Burc épouse le musicien Gabriel Marie Anne GROS.

• 4 juin 1813, Narbonne : Guillaume REGIS, musicien, âgé de 62 ans décède dans sa maison située dans le quartier de Saint-Paul.

Mise à jour : 1er mai 2018

Sources
B. Michel, Le noël à grand chœur…, 2012 ; F-Ad11/ 1 L 1236 ; F-Ad11/ 1 L 228 ; F-Ad11/ 100 NUM/ 5 E 262/ 98 ; F-Ad11/ 3 L 13 ; F-Ad11/ 6 L 223 ; F-Ad11/ 8 L 341 ; F-Ad31/ 2 E IM 8773 ; F-Ad31/ 3 E 10990 ; F-Ad31/2 C 3044
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1788 av.  / 1791-12 ap.
Lieux :  Cathédrale Saint-Just et Saint-Pasteur (NARBONNE)  
Fonction :  violoncelle (Église)  ;  enseignant (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : non renseigné    
Situation maritale : non renseigné    

<<<< retour <<<<