Login
Menu et informations
REY, Antoine (1740-1807)
État civil
NOM : REY     Prénom(s) : Antoine     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : RAY
Date(s) : 1740-12-9   / 1807-12-29 
Notes biographiques

Antoine REY, originaire de la Basse-Auvergne, se forme probablement à Riom puis exerce en tant que musicien tout d'abord à Tours puis à la Cathédrale de Luçon qu'il ne quitte pas jusqu'à sa mort. Il semble continuer son métier de musicien dans cette cathédrale après 1790.

• 9 décembre 1740, Riom [Puy-de-Dôme] : Antoine REY, fils de Pierre Rey, cordonnier, et d'Antoinette Maison, naît en la paroisse Saint-Jean de Riom.

• date?, ? : Fait-il sa formation comme enfant de chœur à Riom ? L'absence de registres capitulaires pour la collégiale Saint-Amable entre 1730 et 1774, période durant laquelle il y serait éventuellement enfant de chœur, ne permet pas de déterminer avec certitude le lieu et la période de sa formation.

• À partir de 1763 environ, lieux à préciser : Il semble commencer sa carrière de musicien. En 1790 Antoine REY déclare avoir servi comme haute taille durant 27 ans dans "diverses églises".

• 5 octobre 1768, Tours : Antoine REY, musicien de l'église de Tours, épouse Anne Deschamps, veuve d'Augustin Laurent, en la paroisse Saint-Pierre-de-Boile de Tours.

• 4 mai 1772, Tours : Il est cité parmi les douze musiciens gagistes mentionnés lors de l'évocation du chapitre général dans le "Registre de délibérations capitulaires du chapitre de l’Église métropolitaine de Tours, année 1772".

• 1769 et 1773, Tours : Antoine REY et son épouse ont 5 enfants, 3 filles et 2 garçons. Pour chaque baptême, paroisse Saint-Pierre-de-Boile, il est dit musicien de la cathédrale ou de l'Église de Tours. Les parrains et marraines sont de métiers et milieux variés, on retrouve notamment Jean-Baptiste Aubry, officier de monseigneur l'archevêque, ou bien la femme d'un bourgeois, un marchand bonnetier, un passementier...

• 6 juin 1774, Tours : "Sur la requête de M. de Jaucourt, et rapport fait de la mauvaise conduite du nommé REY, musicien haute taille de cette Eglise, Messieurs ont commis Mr Lacordaize pour le prévenir de se retirer de lui meme pour toujours, faute de quoy, le chapitre le citera pour l'y contraindre juridiquement".

• 8 juin 1774, Tours : "M. REY a pris le party de se retirer et a remis le titre qui lui avoit été accordé".

• 28 juin 1776, Luçon : Antoine REY est reçu par le Chapitre de la cathédrale comme musicien haute taille "aux gages et appointemens de 600 livres par an y compris les petits rôles le tout sujet à la pointe".

• 18 avril 1777, Luçon : Il lui est accordé 500 livres en titre ad vitam grâce à sa bonne conduite. Cela signifie que même s'il devient, avec l'âge, incapable de servir le chapitre, il recevra toujours a minima cette somme de 500 livres chaque année. Il touche par ailleurs 100 livres qui ne sont pas "en titre". C'est une garantie d'avenir importante, destinée à stabiliser le musicien dans un poste.

• 19 mai 1779, Tours : L'épouse d'Antoine Rey demeurée seule avec une fille en la paroisse de Saint-Pierre-des-Corps dépose une demande d'exemption d'impôts et de logement des gens de guerre car son mari, "musicien en titre à Luçon", est absent depuis 3 ans. Elle évoque "le peu de secours que son mari lui fait passer pour sa subsistance et celle de sa fille".

• 20 juin 1785, Luçon : Antoine REY assiste au décès de Marie Jeanne Poulet, femme de Jean Louis Michel MOREAU "ordinaire de la musique de l'église cathédrale", de même que les officiers de la musique de la cathédrale HILARIOT, CORNEAU, VILNET et SIROL.

• 26 décembre 1788, Fondettes [Indre-et-Loire] : Anne Deschamps est inhumée dans ce village situé à quelque kilomètres au nord-ouest de Tours et à quelque 200 km de Luçon.

• 27 novembre 1789, Luçon : Antoine REY "musicien de la cathédrale", veuf d'Anne Deschamps, se remarie avec Rose Catherine Villeneuve, native de Fontenay-le-Comte. Parmi les présents on compte des maîtres artisans, cordonnier, serrurier, perruquier et tailleur.

1790, Luçon : Antoine REY est toujours haute taille à la cathédrale Notre-Dame de Luçon. Il déclare y exercer depuis 14 ans et bénéficie d'un traitement annuel de 600 livres dont un viager de 500 livres. Il côtoie notamment Pierre ROSSIGNOL, Michel Claude SIROL, Claude VILNET, Jean-Baptiste HERBULOT, Jacques René CORNEAU, Louis HILARIOT, Louis-Emmanuel HUET et Pierre DELESTRE. Il a 50 ans et s'est remarié une deuxième fois, ils n'ont pas d'enfants. Il fait une demande de pension au Comité ecclésiastique.
Le directoire du département lui accorde 400 livres de pension.

• 1795, Luçon : Antoine REY est dit "chantre de la ci-devant cathédrale de Luçon", demeurant à Luçon et recevant une pension de 600 livres dans un tableau des pensionnés.

• 8 décembre 1797, Luçon : Antoine REY perd sa seconde femme Catherine Villeneuve, 41 ans, native de Fontenay. L'acte n'apporte aucune précision sur son activité professionnelle à cette date.

• 13 juillet 1798, Luçon : Antoine REY "musicien", sans plus de précisions, veuf en premières noces de Marie-Anne Deschamps, puis en secondes de Catherine Villeneuve, se remarie une troisième fois avec Marie-Agathe-Émilie Drouault, âgée de 36 ans, veuve sans enfant. Il semble qu'il y ait une confusion sur sa date de naissance, il aurait 58 ans au lieu de 51 ans.

• 29 décembre 1807, Luçon : Antoine REY meurt à son domicile. Il est dit musicien de la ci-devant cathédrale de cette ville, pensionnaire de l'Etat, âgé de 64 ans (il semblerait qu'il ait plutôt 67-68 ans), époux en troisièmes noces de "Marie Druaud".

Mise à jour : 16 août 2017

Sources
F-AM Tours/ CC20 ; F-Ad37/ 6NUM6/ 233/ 036 ; F-Ad37/ 6NUM6/ 261/ 412 ; F-Ad37/ 6NUM6/ 261/ 413 ; F-Ad37/ 6NUM6/ 261/ 414 ; F-Ad37/ 6NUM6/ 261/ 415 ; F-Ad63/ 6E 298/ 3 ; F-Ad85/ 2E 128/ 10 ; F-Ad85/ EDépôt 128 ; F-Ad85/ Edépôt 128 ; F-Ad85/ L 506 ; F-Ad85/ État civil ; F-AdioTours/ 3D1/ 1380 ; F-AdioTours/ 3D1/ 1381 ; F-AdioTours/ 3D1/ 1383 ; F-AdioTours/ 3D1/ 1385 ; F-An/ DXIX/091/783/01-02 ; F-An/ DXIX/096/871/15
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1776-6-28  / 1790 ap.
Lieux :  Cathédrale Notre-Dame (LUÇON)  
Fonction :  haute-taille (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

Sa formation maîtrisienne n'est pas attestée, bien que probable.


<<<< retour <<<<