Login
Menu et informations
ROBERT, Claude (1702-1753)
État civil
NOM : ROBERT     Prénom(s) : Claude     Sexe : M
Date(s) : 1702-12-15   / 1753-9-21
Notes biographiques

Fils d'un "serger" de Chartres, Claude ROBERT suit tout un cursus très classique au sein de sa cathédrale : d'enfant de chœur il devient "heurier matinier" puis chanoine de Saint-Piat et chapelain. Il meurt, jeune encore, en 1753.

•  15 décembre 1702, Chartres : Né sur la paroisse Saint-Hilaire, Claude ROBERT est baptisé le jour même. Ses parents, Claude Robert, peigneur de laine, et Charlotte Cornillon / Cornilleau s'étaient mariés jeunes (20 et 22 ans) six ans et demi plus tôt, dans la même paroisse. Claude est le jeune frère de Marie-Thérèse Robert, née presque quatre ans plus tôt (voir ci-après au 21 avril 1728). Il reçoit pour parrain un membre de la famille Robert, peigneur comme son père, et pour marraine une femme de la parentèle Cornilleau, tous deux savent signer.

• Du 10 avril 1709 à Pâques 1720, Chartres : Il est enfant de chœur à la cathédrale. Châtié pour insolence en 1717, il sort en 1720 avec la récompense traditionnelle de 200 livres et 15 livres de supplément.

• 17 décembre 1718, Chartres : Claude ROBERT devient clerc tonsuré.

• 1720, Chartres : À sa sortie de la maîtrise il devient heurier matinier à 4 livres 10 sols par semaine et reçoit un canonicat de Saint-Nicolas (chapelle attachée à la cathédrale offrant des prébendes aux chantres) pour poursuivre ses études.

• 8 juillet 1721, Chartres : Claude ROBERT est reçu chanoine de Saint-Piat (l'autre chapelle attachée à la cathédrale offrant des prébendes aux chantres). Il remplace Alexandre BAILLY (sorti).

• 3 janvier 1722, Chartres : Claude ROBERT "musicien de l'église Nostre-Dame Catédralle de Chartres" signe comme parrain au baptême d'Anne Dobet, une petite sœur de Maurice DOBET alors enfant de chœur à la cathédrale.

• septembre 1724, Chartres : Claude ROBERT et Jean Michel VEILLARD "[travaillent] avec le sieur HOMET qui s’est présenté pour la maîtrise de musique".

• 21 avril 1728, Chartres : Sa sœur Marie-Thérèse épouse un tailleur pour femmes qui est peut-être déjà musicien, Jean ROBERT. "Maitre Claude ROBERT, clerc tonsuré, chantre de Nostre-Dame, frère de l'épouse" est bien entendu présent et signe ("C Robert"). Il est accompagné du maître de musique de la cathédrale lui-même, Louis LEGRAS, et de deux autres musiciens, Michel VEILLARD et Henry-Louis MARTIN, qui sont dits "tous amis de l'épouse".

• 20 août 1742, Chartres : Claude ROBERT perd sa place d'heurier matinier, probablement pour des raisons de santé car le chapitre semble lui accorder 200 livres de pension viagère, et l'engage à venir chanter quand il pourra à raison de 20s pour chaque grand office auquel il participera.

• 1744, Chartres :  Claude ROBERT reçoit 68 livres pour avoir noté les huit tons du Venite de Matines.

• 1746, Chartres : Il est chapelain de Notre-Dame à l'autel de St-Vincent en la cathédrale.

• 10 décembre 1747, Chartres : Claude ROBERT est à nouveau reçu comme heurier matinier à la cathédrale, à l'épreuve jusqu'à la Pâque qui suit. Il est effectivement engagé à cette date, mais en 1750 ses collègues se plaignent d'être obligés de se charger de son service étant donné son manque d'assiduité.

• 13 mars 1751, Chartres : Claude ROBERT est renvoyé une seconde fois, suivant les mêmes dispositions qu'en 1742. Il obtient cependant un mois plus tard 300 livres de pensions au lieu des 200.

• 22 septembre 1753, Chartres : Le soir du 22 septembre, Claude ROBERT, heurier matinier, décède à l'âge de 52 ans environ. Il est inhumé le lendemain à l'issue de complies dans le cimetière Saint-Jérôme étant donné la rapide corruption du corps. Les chanoines délégués à l'Œuvre sont priés de faire le nécessaire, "ledit défunt n’ayant aucun parent en cette ville". La messe des morts n'est dite que le 24. Sa chapelle est attribuée à Nicolas Pierre NANSOT.

• 6 octobre 1753, Chartres : la veuve Dumets maitresse de pension expose au chapitre qu’il lui est dû par feu M ROBERT deux mois de sa pension et quelques sommes qu'elle lui a avancée. Elle réclame donc 48 livres.

Mise à jour : 14 mai 2019

Sources
F-Ad28/ BMS Chartres, St-Aignan ; F-Ad28/ BMS St-Hilaire de Chartres ; F-Ad28/ E 15/ 4 ; F-Ad28/ E 7/24 ; F-Ad28/ G 552 ; F-Ad28/ G298 ; F-Ad28/ G301 ; F-Ad28/ G302 ; F-Ad28/ G307 ; F-Ad28/ G308 ; F-Ad28/ G311 ; F-Ad28/ G315

<<<< retour <<<<