Login
Menu et informations
SERGENT, Pierre François (1751-1799 ap.)

SERGENT, Pierre François (1751-1799 ap.)

État civil
NOM : SERGENT     Prénom(s) : Pierre François      Sexe : M
Date(s) : 1751-4-1   / 1799 ap.
Notes biographiques

Fils d'un chantre et petit-fils d'un potier d'étain devenu chantre à Avallon... Pierre-François SERGENT devient organiste. On ignore encore actuellement où et dans quel cadre il a reçu sa formation musicale. La Révolution le trouve à la tribune de la collégiale Saint-Martin de Clamecy.

• 1er avril 1751, Rouvray [Côte-d'Or] : Pierre-François SERGENT naît dans ce village situé à 18 km à l'est d'Avallon, dans le diocèse d'Autun, où son père est recteur d'école et chantre de l'église paroissiale depuis l'automne 1747. Il est le 3ème enfant, et le premier garçon, de ses parents, François SERGENT et Edmée Chapuis, qui s'étaient mariés à Avallon le 15 janvier 1748. Baptisé le lendemain, il a pour parrain un "procureur en la justice dudit Rouvray" et pour marraine la fille du notaire royal du village. Son grand-père, Georges SERGENT, est alors chantre de la paroisse Saint-Pierre d'Avallon.

• 14 octobre 1788, Avallon [Yonne] : Pierre-François SERGENT, organiste à Clamecy [Nièvre], épouse Agathe-Josephe Labalte, fille d'un marchand de la paroisse St-Martin. La présence d'un chanoine et d'un chapelain de la collégiale d'Avallon, et surtout celle de Jean PEUTAT le maître de musique de la collégiale... suscitent l'hypothèse que Pierre-François ait pu être antérieurement enfant de chœur à la collégiale Saint-Lazare d'Avallon.

• Depuis avant octobre 1788 jusqu'en 1791, Pierre-François SERGENT est organiste de la collégiale Saint-Martin de Clamecy [Nièvre]. C'est sous ce titre qu'il déclare la naissance de ses enfants.

• Le 15 décembre 1790, Pierre-François SERGENT, organiste à Clamecy, vient à Avallon pour assister à la sépulture de son père, qui a très longtemps été premier chantre de la paroisse Saint-Pierre, où il avait succédé à son propre père, Georges SERGENT.

• 1793 - 1796, Clamecy : Pierre-François SERGENT se déclare armurier, ou marchand armurier.

• 1794 - 1796, Clamecy : Pierre-François SERGENT est de nouveau organiste. Le 7 pluviôse an II [26 janvier 1794]  il demande à toucher l’orgue à toutes les décades dans le temple de la raison ; La municipalité "considérant que les airs patriotiques de l’orgue sont propres à donner aux leçons de morale le charme et l’accent du républicanisme mis en musique" lui accorde une rétribution de 200 livres par an "à la charge par ledit SERGENT de toucher de l’orgue tous les matins et après-midy chaque jour de décade et toutes les fois qu’il en sera requis par la municipalité".
Een 1796, il est dit organiste  lors de la naissance d'un fils. 

• 1799, Clamecy : Pierre-François SERGENT est professeur de musique lors de la naissance d'un fils. On perd sa trace à cette date, il ne figure pas dans le recensement de 1820 à Clamecy.

Mise à jour : 15 août 2017

Sources
F-Ad21/ BMS Rouvray ; F-Ad58/0 L 3 ; F-Ad58/état-civil en ligne ; F-Ad89/ BMS St-Pierre d'Avallon  ; F-Ad89/ G 2157 ; F-Ad89/ état-civil en ligne ; J.Gardien, L'orgue et les organistes en Bourgogne…, 1943

<<<< retour <<<<