Login
Menu et informations
Base de données
Introduction
Liste des œuvres
Liste des recueils
Faire une recherche
Oeuvres Recueils
Informations
Citer le corpus
Légende de l'image de fond
JACQUET DE LA GUERRE - CANTATES SPIRITUELLES, I

JACQUET DE LA GUERRE - CANTATES SPIRITUELLES, I

Titre uniforme :
JACQUET DE LA GUERRE - CANTATES SPIRITUELLES, I
Source(s) du recueil :

CANTATES/ FRANÇOISES,/ SUR DES SUJETS TIREZ DE L'ECRITURE ;/ A VOIX SEULE, ET BASSE-CONTINUE ;/ Partie avec Symphonie, & Partie sans Symphonie./ Par Mademoiselle DE LA GUERRE./ LIVRE PREMIER,/ Contenant/ ESTHER./ LE PASSAGE DE LA MER ROUGE./ JACOB ET RACHEL./ JONAS./ SUSANNE ET LES VIEILLARDS./ JUDITH./ A PARIS,/ Chez CHRISTOPHE BALLARD, seul imprimeur du Roy pour la Musique, ruë Saint Jean de Beauvais,/ au Mont-Parnasse./ M.DCCVIII./ AVEC PRIVILEGE DE SA MAJESTE'.
partition, 230 x 350 mm, [2] f.-73-[3] p.
F-Pc/ D 6534 (1)

Notes sur le recueil :
Note(s) sur la source musicale A

Relié avec les Cantates françoises, sur des sujets tirez de l'Ecriture [...], Livre second (D 6534 (2)) et les Sonates pour le Viollon et pour le Clavecin (D 6534 (3)). Voir EJG.recueil.04 et 06.
La page de titre porte la mention manuscrite : "monsieur deschamps organiste".
Reliure veau brun marbré aux armes du roi de France.

contient :
f. [1] : page de titre
f. [2] : dédicace
p. 2-11 : Esther EJG.24
p. 13-24 : Le passage de la Mer Rouge EJG.25
p. 26-35 : Jacob et Rachel EJG.26
p. 37-51 : Jonas EJG.27
p. 53-60 : Susanne et les vieillards EJG.28
p. 62-73 : Judith EJG.29
p. [74] : Table
p. [75] : Catalogue des livres de musique spirituelle françoise
p. [76] : Extrait du Privilège du Roy.
Chaque cantate est précédée du poème seul (p. 1, 12, 25, 36, 52, 61).
 
dédicace commune aux deux livres de cantates spirituelles
AU ROY.
SIRE,
 
Quand la longue habitude d'offrir mes Ouvrages à VOTRE MAJESTE', ne m'en auroit pas fait desormais un devoir, je ne pourrois me dispenser de luy offrir ce dernier travail. J'y ay fait un usage de la Musique digne, j'ose le dire, de VOTRE MAJESTE'. Ce sont les faits les plus considerables de l'Ecriture Sainte que je mets sous ses yeux ; L'Auteur des Paroles les a traitez avec toute la dignité qu'ils exigent, & j'ay tâché par mes Chants d'en rendre l'esprit, & d'en soûtenir la grandeur. Je me flatte, SIRE, que la beauté des Sujets, & l'ardeur de vous plaire, m'auront tenu lieu de genie : Heureuse si la satisfaction que VOTRE MAJESTE' m'a témoignée quelquefois de mes Ouvrages, l'engageoit à entendre celuy cy ! Plus heureuse encore, s'il obtenoit ce suffrage precieux qui entraîne avec raison tous les autres ! Je suis avec le plus profond respect,
 
SIRE,
 
DE VOTRE MAJESTE',
 
La tres-humble & tres-obeissante Servante,
& tres-fidelle Sujette, Elizabeth Jacquet,
DE LA GUERRE.
 
Autres exemplaires :
CDN-Qsl
La page de titre porte la mention manuscrite : "Au Seminaire des missions Etrangeres de Quebec".
Relié avec les Cantates françoises, sur des sujets tirez de l'Ecriture [...], Livre second.
 
F-A/ SA 3485 E
 
F-Pn/ Rés Vm7 151
Relié avec les Cantates françoises, sur des sujets tirez de l'Ecriture [...], Livre second (Rés Vm7 152). Appartenait à Brossard (voir La Collection Sébastien de Brossard 1655-1730, p. 326 (n° 432).
Reliure cuir rouge aux armes du roi de France.

F-R/

Relié avec les Cantates françoises, sur des sujets tirez de l’Ecriture [...], Livre second.

F-V/ Ms C in-fol 2
A l'intérieur de la première page de la couverture, ex-libris représentant croix fleurdelisée de la Maison Royale de Saint-Cyr.
Reliure veau brun marbré.
 
GB-Lbl/ E 69
 
US-Wc

Dépouillement (sigle RISM/ cote)

F-Pc/ D 6534 (1)
F-Pn/ Rés Vm7 151
F-V/ Ms C in-fol 2
CDN-Qsl
F-R
GB-Lbl/ E 69
US-Wc
F-A/ SA 3485 E

Commentaire(s) contemporain(s)

Journal des sçavans, I, du lundi 7 janvier 1709, p. 13 : "Comme ces Cantates sont d'un genre nouveau, nous ne sçaurions nous dispenser d'y faire attention. On avoit crû jusqu'ici qu'il n'y avoit que le Badinage & le Merveilleux de la Fable, qui fussent propres à la Musique. Des personnes accoûtumées à se défendre des préjugez, ont crû qu'on pouvoit faire de la Musique un usage plus noble & plus utile, & cependant aussi agréable. Le succès de l'exécution justifie la singularité du dessein.
Cet Ouvrage renferme six Cantates. Le première est, Esther : c'est un exemple de ce que les Souverains doivent à la justice & à la vérité. La seconde est, Le Passage de la Mer Rouge ; la timidité des Israëlites, la confiance de Moyse & l'aveuglement de Pharaon y sont également bien exprimez. La troisième est, Jacob & Rachel : L'Auteur y représente naïvement l'amour conjugal ; image si fréquente dans l'Ecriture, de l'amour de JESUS-CHRIST pour l'Eglise. La quatrième est, Jonas. On y voit l'inutilité de la prudence humaine contre les desseins de Dieu. L'Auteur dans la cinquième, qui est Suzanne, peint le triomphe d'une chasteté à l'épreuve des séductions & des menaces. Dans la sixième, où l'Auteur décrit la délivrance de Béthulie, on admire Judith, & on ne plaint pas Holopherne.
M. de la Motte, qui nous permet de le nommer ici, est l'Auteur des paroles de ces Cantates. Il en a fait un grand nombre, qui toutes ensemble formeront un corps d'Ouvrage, dont nous sommes impatients de pouvoir rendre compte au Public. On peut toûjours juger par celles-ci, de l'agrément & de l'utilité des autres. On y remarque par-tout une fidélité respectueuse pour l'Ecriture, telle que tout Poëte doit se l'imposer quand il travaille sur des sujets consacrez. M. de la Motte n'emploie aucune circonstance, ni même aucun sentiment, qui ne soit historique, & il a asservi son imagination à la plus exacte vérité. Les ornemens qu'il y joint consistent dans le choix & l'arrangement des circonstances, dans la force & dans la propriété des termes, & dans l'agrément & la variété des tours. Il tire de chaque action une réflexion naturelle, qui sans avoir la sécheresse du précepte, en a toute la précision & toute la solidité.
A l'égard de la Musique, nous ne doutons pas que les Connoisseurs n'y trouvent leur compte du côté des Chants & de l'Harmonie : mais, outre ce mérite, nous y avons remarqué une méthode qu'on ne sçauroit trop recommander aux Musiciens. Mademoiselle Delaguerre forme toûjours son dessein de Musique sur les sons ou la passion qui règne dans chaque morceau, & y subordonne l'expression des mots, qu'elle rend fort heureusement mais qu'elle se garde bien d'outrer".
 
Mémoires pour l'histoire des Sciences & des Beaux Arts, dits Mémoires de Trévoux ou Journal de Trévoux, février 1709, pp. 295-296 : "Voici une nouvelle espèce de Poësie lyrique, dont le nom ne se trouve encore dans aucun Dictionnaire. Ce sont de petits Operas qu'une seule voix peut exécuter, ou un Récitatif semblable à celui des Pièces de Théâtre en Musique, mêlé de plusieurs airs qui expriment divers mouvemens. La variété fait la beauté de ces Ouvrages. [...]
Les noms de Mademoiselle de la Guerre qui a fait la Musique, & de Mr. de la Mothe Houdart Auteur des Vers, nous dispensent d'un éloge inutile qui n'adjoûterait rien à l'estime dont le Public est prévenu pour eux. Nous dirons seulement, qu'on a trouvé dans la Musique des beautez toutes neuves, & que les Vers répondent à la grandeur du sujet [...]".
Les pages 296-299 contiennent une transcription intégrale du texte de Jonas.

Lieu(x)

PARIS

Date(s)

1708

Note(s) date(s)

1708 : date de publication

Dédicataire(s)

LOUIS XIV, roi de France (1638-1715)

Éditeur(s) / Graveur(s) / Libraire(s)

BALLARD, Christophe [1641-1715]

Référence(s) bibliographique(s) :
Bibliographie :

Élisabeth Gallat-Morin, Antoine Bouchard, Témoins de la vie musicale en Nouvelle France, Archives nationales du Québec, 1981, p. 30-31.

Édition(s) moderne(s)

Cantatas by Élisabeth-Claude Jacquet de La Guerre (1666/7-1729) [fac-similé], New-York ; London, Garland, 1990 (The Eighteenth Century French Cantata ; 3)
 
Élisabeth Jacquet de La Guerre, Cantates françaises, sur des sujets tirés de l'écriture, Livre I, Paris, 1708 [fac-similé], Courlay, Fuzeau, 1997 (La musique française classique de 1650 à 1800 ; 101).
 
Élisabeth-Claude Jacquet de La Guerre, The Collected Works, Volume 3, Sacred Vocal Works, Edited by Mary Cyr, New York, The Broude Trust, 2005, p. 3-110, 215-233.

Informations sur la notice :

CESSAC, Catherine - mars 2015.

Date de référence :

<<<< retour <<<<