Login
Menu et informations
Base de données
Introduction
Liste des œuvres
Liste des recueils
Faire une recherche
Oeuvres Recueils
Informations
Citer le corpus
COLIN DE BLAMONT, François (1690-1760) : LES FÊTES GRECQUES ET ROMAINES (ballet héroïque)
Description générale
Document(s) joint(s)
Source(s) de l'oeuvre
Source musicale A

LES FESTES/ GRECQUES/ ET ROMAINES,/ Ballet en Musique/ Par Monsieur Collin de Blamont/ Sur-Intendant de la Musique du Roi;/ représenté pour la première fois,/ par l'Académie Royale de Musique, le Mardy treizième juillet 1723./ A Paris, De L'Imprimerie/ de Jean-Baptiste Christophe Ballard, Seul Imprimeur du Roy/ pour la Musique, & Noteur de la Chapelle de Sa Majesté. M DCC XXIII./ Avec Privilège du Roy.
 partition réduite, [VII]-231 p.
 F-Pc/ H 667

Note(s) sur la source musicale A

Contient :
 
 - p. [I] Page de Titre
 - p. [II] Lettre dédicatoire au Roi
 - p. [IV] Table des airs à jouer
 - p. [V] Table des airs à chanter
 - p. [VII] Acteurs du Prologue
 - p.1-231 [musique]
 
 La source A présente des corrections et des ajouts qui correspondent à la reprise de 1733 : on y trouve notamment les airs ajoutés (ici manuscrits) qui figurent exactement aux pages indiquées dans le troisième recueil d'airs de Colin de Blamont. Seule la partie de basse a été copiée dans certains cas, ce qui peut laisser penser que cet exemplaire était destiné à la basse continue.
 
 Autres exemplaires :
 
 - F-Pc/ D 1129 :
 Manque en place.
 
 - F-Pc/ Rés. 1291 :
 Partition ne présentant aucune caractéristique particulière.
 
 - F-Pc/ L 3132 :
 Partition identique à la source A mais ne présentant aucune correction manuscrite. Porte le cachet de Francoeur aux pages [I], i, 1, 50, 131, 197. Page 231 : « Revü & corrigé par Nous, soussignez à Paris ce quinzième Septembre 1723, Collin de Blamont, Ballard. »
 
 - F-Pn/ Rés. Vm2 95 :
 Plat supérieur de la couverture aux armes du Roi et portant en lettres d'or : « Choisy-le-Roy ». Partition en excellent état présentant les mêmes corrections manuscrites que la source A. Toutefois, l'intégralité des parties a été ici systématiquement copiée :
 
 - entre les pages 54 et 55, feuillets intercalés pour les airs « Les Prix que la gloire... » et « Vous, favoris de Mars... »
 - entre les pages 144 et 145, feuillets intercalés pour la parodie de l'air des Bacchantes (p. 145) « Livrons sans allarmes? » (seule la partie vocale en ut 1 a été copiée, avec deux lignes de texte correspondant aux deux couplets de la parodie).
 - p. 221 : Pour l'air « De nos boccages... », une deuxième ligne de texte est ajoutée à partir du troisième système de la page (« La douce paix règne à jamais... »). Le texte et la musique de la fin de cet air ont été complétés à la suite.
 - p. 224 : Pour l'air « Lorsque l'innocence... », une deuxième ligne de texte a été ajoutée (« L'Ombre et le Silence... »).
 - entre les pages 224 et 225, feuillets intercalés pour l'air de Délie « De Mars inconnu? » et le duo « Père des Dieux... »
 
 - F-Po/ A 107 a : Voir la notice consacrée à la reprise de 1770 au sein du catalogue Dauvergne AnD.017
 Page de titre arrachée. Cet exemplaire porte deux niveaux de corrections pour l'exécution : d'une part les corrections pour les représentations de 1733, d'autre part de très nombreuses annotations et modifications ajoutées ultérieurement et, a priori, beaucoup plus tardivement. Le style musical des fragments ajoutés ainsi que l'emploi ponctuel des cors et des clarinettes permettent de dater ces ajouts de 1770 : il s'agirait dans ce cas des modifications de Berton et Dauvergne. C'est ce que confirme la présence des deux gavottes ajoutées lors de cette reprise. Les annotations concernant l'exécution sont très nombreuses et très précises : elles concernent principalement les ornements du chant qui sont tous notés dans le détail, ainsi que les tempi, l'instrumentation et le caractère des pièces instrumentales. Annotations, corrections et ajouts significatifs :
 
 - p. [I] : Ouverture manuscrite en Sol M suivie de l'ouverture d'origine dont la fin est barrée.
 - feuillets ajoutés entre les pages liv et lv portant deux gavottes barrées ultérieurement.
 - feuillets ajoutés entre les p. 54 et 55 (barrées) : Rondeau léger pour les Suivants d'Aspasie. Mouvement de chaconne ; air :
 « Amans que le mistère? » ; premier air. Légèrement ; deuxième air ; air : « Les prix que la Gloire? » ; air : « Vous favoris de Mars? » ; Contredanse en fanfare.
 - feuillet ajouté entre les p. 38 et 39 : récit : « Mais du fils de Sémélé? » et Marche.
 - demi-collette p. 150 : Air de Bacchantes suivie d'une collette avec la Parodie de l'air chantée par Cléopâtre ; premier air léger et deuxième air.
 - collette p. 153 : « Il faut copier le morceau suivant dans les Rolles de Cléopâtre et dans ceux de l'Egyptienne ».
 - feuillet ajouté entre les p. 160 et 161 : premier tambourin.
 - feuillet ajouté après la p. 162 : choeur : « Réunissons nos voix? » ; deuxième tambourin.
 - feuillets ajoutés après la p. 170 : air : Aujourd'hui de Saturne? ; récit et air : « Que l'on perd de doux instants? »
 - feuillets ajoutés après la p. 186 : air « Je méprisois l'amour? » ; récit et air : « Le Dieu qui règne dans Cythère? »
 - feuillet ajoutés après la p. 194 : air : « Vous ignorez quel est l'amant sincère? » ; air « Parlez-moi de l'amant? »
 - feuillets ajoutés après la p. 198 : duo : « Aimons-nous, aimons-nous » (deux parties de violons ont été ajoutées).
 - collette p. 204 : récit : « On vient? »
 - p. 218 : « Tout le divertissement qui suit ce choeur est transposé un ton plus haut c'est-à-dire en a-mi-la jusqu'à la fin de l'opéra ».
 - feuillets ajoutés après la p. 218 : Musette, deuxième musette, « Récit et Choeur » (ariette et choeur avec soliste et deux clarinettes) : « Sur l'univers règne à jamais tendre Déesse de Cythère » ; premier tambourin, deuxième tambourin, troisième tambourin.
 - p. 220 barrée, à la place « une gavotte nouvelle ».
 - p. 221 : correction de texte (« La douce paix? ») barrée.
 - p. 224 : correction de texte (« L'ombre et le Silence? ») pour Délie ; Un Air nouveau pour les Pastres.
 - feuillets ajoutés après la p. 224 : choeur : « Père des Dieux? » ; air : « De Mars inconnu? » ; air : « Ton règne? »
 - p. 227 : air «O temps heureux?» barré. « Mettre à cette place pour Délie les ramages d'Isbé page 48 et après ce morceaux aller aux deux musettes ».
 
 - F-Po/ A 107 b :
 Relié aux armes de Bourbon-Condé. Ne présente aucune correction.
 
 - F-Po/ A 107 c 1 :
 Ne présente aucune caractéristique particulière.
 
 - F-Po/ A 107 c 2 :
 Ne présente aucune caractéristique particulière.
 
 - F-Pa/ M 608 :
 Identique à la source A avec signature de Colin de Blamont et Ballard.
 
 - F-Pa/ M 609 :
 Identique à la source A avec signature de Colin de Blamont et Ballard. Provient de la Bibliothèque du marquis d'Argenson. Sur la couverture en lettres d'or : « Mademoiselle Antier ». Porte p. [II] une note manuscrite du marquis d'Argenson : « Les paroles de cet opéra sont de Fuzelier mort en 1752 après en avoir fait plusieurs autres. Elles sont jolies et la musique aussi. Elle a eu tant de succès que cet opéra a été repris quatre fois depuis sa nouveauté. La dernière reprise est de 1753. On a encore repris depuis plusieurs actes séparément et on les a fait entrer dans différens fragmens. » Aucune autre annotation.
 
 - F-V/ MSD 112 in-4° :
 Relié aux armes de Louise-Bénédicte de Bourbon, duchesse du Maine (1676-1753). Aucune annotation manuscrite.
 
 - F-BO/ M 596 :
 Exemplaire provenant de la bibliothèque du Baron de Pichard. Reliure veau marbré. Ex-libris gravé sur le plat supérieur : « M.elle. Fournier ».
 
 - F-LYm/ Rés FM 133603 :
 Identique à la source A. Aucune annotation. Porte une étiquette : « Paris, Maupetit ». Provient de l'Académie du Concert, Palais des Arts.
 
 - F-AG/ 564 [ 1] :
 Bibliothèque Musicale des ducs d'Aiguillon, notice 158. Porte des annotations d'exécution. Pages manuscrites épinglées. Relié avec La Fête de Diane.
 
 - B-Bc :
 Voir : A. Wotquenne, Catalogue de la Bibliothèque du Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles, Vol. 1, p. 269, Notice 1460 : « Les Festes Grecques et Romaines, ballet en musique par Monsieur Collin de Blamont, [...] J.-B. Chr. Ballard, 1723 ».
 
 - F-Pn/ Vm2 278 (1-2) :
 Exemplaire relié avec La Fête de Diane (1734).
 
 - Page 231 des Fêtes grecques et romaines : « Revü & corrigé par Nous, soussignez à Paris ce quinzième Septembre 1723, Collin de Blamont, Ballard. »
 
 - Page 107 de La Fête de Diane : « Vu & corrigé par Nous soussignez à Paris, ce 11. Février 1734. Collin de Blamont, Ballard. »
 
 - F-Pc/ X 1083 (1-2) :
 Exemplaire identique. Manquent les trois premières pages. Ajout manuscrit p. [IV] : « Paroles de Fuzelier, Musique de Colin de Blamont. (17[29]) ». Manque également les trois dernières pages de La Fête de Diane.
 
 - F-Po/ A 107 e 1 et e 2 :
 Relié aux armes de La Salle. Edition reliée avec La Fête de Diane (1734) jusqu'à la page 104 seulement. Cet exemplaire porte quelques rares corrections de notes et annotations relatives à l'exécution. Aucun ajout dans La Fête de Diane.
 
 - F-V/ MSD 111 in-4° :
 D'après une note de 1975 au recto de la couverture, cette partition aurait servi aux représentations du théâtre des Petits-Appartements, ce qui ne semble absolument pas fondé. Porte de nombreuses annotations et corrections manuscrites, ainsi que des ajouts : il s'agit globalement de la révision pour la reprise de 1733. Note sur la page de titre : « Pour la mesure/ Au Roy ».
 
 - Deux violons doublent Clio et Erato dans le prologue.
 
 - Dans Les Jeux Olympiques, 6 feuillets ajoutés entre les p. 54 et 58, portent un Air pour les Coureurs, « Les Prix que la gloire? » et «Vous Favoris de Mars?», le tout en conducteur.
 
 - Dans Les Bacchanales, ajout manuscrit « Annonce, légèrement » p. 88, puis un feuillet manuscrit recto/verso portant le récit « Mais du fils de Sémélé » et la Marche. P. 109 à 113 : 2 pages collées et 1 feuillet manuscrit portent l'air « Mes soins vous feront mieux connaître? » barré. P. 150 : Ajout d'un Rondeau pour les Bacchantes et air pour une Egyptienne : « Livrons sans allarme? »
 
 - Dans Les Saturnales, 6 feuillets recto/verso ajoutés entre les p. 222 et 223, portent une Chaconne pour orchestre, la Bergère seule et le choeur (« C'est vainement qu'un choeur sauvage? »). Deux feuillets portant le choeur Père des Dieux? et l'air « Ton règne servait? » sont insérés entre les p. 224 et 225. P. 231 : signature de Colin de Blamont et Ballard.
 
 - Exemplaire relié à La Fête de Diane (1734) avec quelques rares annotations.
 
 - F-TLc/ CONS 158 :
 Exemplaire relié à La Fête de Diane (1734).
 
 - F-TLc/ CONS 11 096 :
 Identique au précédent. Manque la page de titre de La Fête de Diane.
 
 - Collection Musicale François Lang, Abbaye de Royaumont/ FI 6 a et FI 6 b.
 
 - Archives d'Agen/ II 285 :
 Exemplaire relié à La Fête de Diane (1734).
 
 - Exemplaires localisés mais non consultés : A-Wn ; C-Vu ; D-brd/ Rp ; D-brd/ Rtt ; F-AG/ ; F-R ; GB-Lbl/ 86 a 11 [ 2] ; GB-Obharding ; NL-DHgm ; S-Skma ; US-Wc ; US-BE ; US-Uplamenac

Autre(s) source(s) musicale(s)

B.
 LES FESTES GRECQUES/ ET/ ROMAINES,/ BALLET HEROIQUE. / Mis en Musique par Mr. de Blamont./ Représenté pour la premiere fois le 13. Juillet 1723./ Remis au Théâtre le 11 Juin 1733./ Les Paroles sont de Mr. Fuzelier.
 ms., Paris, J-B.-C. Ballard, 1741
 partition, p. 1-376
 F-Pn/ Vm2 279
 
 - Le plat supérieur de la couverture porte les armes de Brancas.
 
 - Toute la partition est manuscrite, à l'exception de la seconde page de titre, p. [II] : LES/ FETES GRECQUES/ ET/ ROMAINES./ BALLET HEROIQUE./ Mis en Musique par Monsieur COLLIN DE BLAMONT,/ Sur-Intendant de la Musique du Roy./ Représenté pour la première fois par l'Académie/ Royale de Musique le 13. Juillet 1723./ A PARIS/ Chez Jean-Baptiste-Christophe Ballard, seul imprimeur/ du Roy & de l'Académie Royale de Musique/ M. DCC. XLI./ Avec privilège du Roy.
 
 - Cette partition intègre La Fête de Diane et tient compte de tous les ajouts et corrections de 1733 qu'on trouve dans différents exemplaires des sources A et B.
 
 - Il s'agit certainement d'un projet d'édition n'ayant pas abouti, mis en route à l'occasion de la reprise de 1741.
 
 - La partition complète fait apparaître toutes les parties intermédiaires du choeur et de l'orchestre.
 
 C.
 [sans titre]
 ms. [s.l., s.d.]
 24 parties séparées
 F-Po/ Fds La Salle 38 et 38bis
 
 - Matériel d'orchestre et parties vocales séparées correspondant à la partition de 1723 et intégrant La Fête de Diane. Aucune indication relative à l'exécution.
 
 Contient :
 
 - Fds La Salle 38 : 1er dessus de fl, vln et htb (66 p.), 2e dessus de fl, vln e htb (50 p.), 1er et 2e dessus de htb et fl (35 p.), basson (29 p.), basse continue (68 p.), 1er dessus des choeurs, (31 p.), 2e dessus des choeurs (20 p.), haute-contre des choeurs (15 p.), taille des choeurs (17 p.), basse des choeurs (27 p.).
 
 - Fds La Salle 38 bis : Rôles : Apollon (15 p.), Amintas (3 p.), Alcibiade (8 p.), Eros (4 p.), Marc-Antoine (15 p.), Tibule (8 p.), Idas (3 p.), Periandre (15 p.), Melisse (8 p.). 1er dessus des choeurs (18 p.), 2e dessus des choeurs (16 p.), haute-contre des choeurs (16 p.), taille des choeurs (14 p.), basse des choeurs (19 p.).
 
 D.
 [Extrait]
 Arrangement des Saturnales dans :
 [Les Éléments de Destouches, livret de Pierre-Charles Roy, quatrième acte avec des airs ajoutés par Martin ; Les Fêtes grecques et romaines de Colin de Blamont, livret de Louis Fuzelier, troisième entrée avec des airs ajoutés par Martin]
 partition réduite, Ms. [1745-1757]
 360 x 255 mm., 91 p.
 F-V/ ms 237
 
 E.
 [sans titre]
 Ms. [s.l., s.d.]
 Fragments de partition
 F-Ag/ II 286
 
 Fragments manuscrits comportant 65 feuillets.
 
 F.
 [sans titre]
 Ms. [s.l., s.d.]
 parties séparées
 F-AG/ II 291-306
 
 Parties de : « 1er dessus », « basse continue de symphonie et récit ou clavecin », « 1er violon », « 2e violon », « 3e violon », « 4e violon », « 1er dessus des choeurs », « haute-contre des choeurs », « taille des choeurs », « 1ère basse-taille des choeurs », « 2e basse-taille des choeurs », « flûtes et hautbois, 1er dessus », « flûtes et hautbois, 2e dessus », « basse », « basse continue », « basson ». Chaque partie est reliée avec celle correspondante des oeuvres suivantes : Cadmus et Hermione, Issé, Les Fêtes de Thalie, Les Amours des Dieux, Pyrame et Thisbé, Le Ballet de la Paix et Les Talents lyriques.
 
 G.
 [sans titre]
 ms. [s.l., s.d.]
 Fragments d'une copie partielle de l'édition de 1723.
 F-Po/ Fds La Salle 72 (7)
 
 Relié aux armes du Marquis de La Salle. 165-217 p. Fragments manuscrits correspondant à une copie partielle de la partition de 1723. Chant et basse continue.
 
 Contient :
 
 - Première entrée, scène 3e (Alcibiade, Amintas)
 - Première entrée, scène 5e (Alcibiade, Amintas)
 - Seconde entrée, scène 1ère (Antoine, Eros)
 - Seconde entrée, scène 2e (Antoine, Cléopâtre)
 - Seconde entrée, scène 3e (Cléopâtre)
 
 H.
 [sans titre]
 ms. [1730-1750]
 20 parties séparées
 F-AG/ 576-597
 
 Parties séparées de différents opéras français.
 
 I.
 [sans titre]
 ms. [1730-1750]
 7 parties séparées
 F-AG/ 565 [ 1- 7]
 
 Parties séparées du prologue. Parties des choeurs : 1er Dessus ; 2e Dessus (2 ex.) ; Taille (2 ex.) ; Basse-Taille (2 ex.). Filigrane : « V. Beal ».
 
 J.
 [sans titre]
 ms. [1730-1750]
 2 parties séparées
 F-AG/ 566 [ 1- 3]
 
 Parties séparées de la deuxième Entrée (Les Bacchanales). Parties des choeurs : Taille ; Basse (2 ex.). Annotation sur la partie de Basse : « 1760 ».
 
 K.
 [sans titre]
 ms. [1750-1760]
 9 parties séparées
 F-AG/ 567 [ 1- 9]
 
 9 parties séparées de la troisième Entrée (Les Saturnales). Parties des choeurs : 1er Dessus ; 2e Dessus (2 ex.) ; Haute-contre ; Taille (2 ex.) ; Basse (3 ex.). Filigrane : « A. Vimal 1749 ». Nom d'interprète : « Mlle Fauvel Cadet ».
 
 L.
 Les festes Grecques, et Romaines, L'acte des Saturnales.
 ms. [s.l., s.d : 1740-60]
 12 parties séparées
 F-AG/ 568 [ 1-12]
 
 Parties séparées des scènes 1 et 2 (incomplètes) de la troisième Entrée (Les Saturnales) et d'autres extraits de compositeurs anonymes. Divertissement comprenant : Entrée gaye ; Musette en rondeau ; premier et deuxième menuet ; récit et choeur ; Première et deuxième musette ; ariette : « Amour, amour lance? » ; Contredanse. Parties vocales : Une Bergère (« Dans nos bocages sous les verts ombrages? ») ; [dessus du choeur] (« Dans nos bocages sous les verts ombrages? ») ; [soliste] (« Amour, amour lance? »). Parties instrumentales : Violino Primo (2 ex.) ; Violino secondo (2 ex.) ; Basse d'accompagnement ; Flûtes ; Basson obligé ; Basson (2 ex.). Filigranes : « R. Montgolfier ; M. R. ; raisin couronné ». Titre pris sur Violino Primo. Inscription par perforation du papier avec une épingle : « Alexandrine de Raignac-Gaudet ».
 
 M.
 Source musicale perdue signalée dans :
 A.N. O1 2856, f. 211 v., 1726 [cf. Commentaire contemporain]
 
 N.
 Source musicale perdue signalée dans :
 A.N. O1 2861, f. 294, 1734 [cf. Commentaire contemporain].
 
 O.
 Source musicale perdue [parties séparées] signalée dans :
 Inventaire des pièces de musiques françoises & italiennes a grand coeur [sic], du concert de l'académie des Beaux-arts de Lyon [daté du 27 mai 1754], F-LYam/ GG 156, CLXX 333/354.
 « 105. Les festes grecques et romaines, Ballet par M. de Blamon. 51 parties. »
 
 P.
 Source musicale perdue [parties séparées] signalée dans :
 Inventaire général de la Bibliothèque Musique de Versailles, Fin septembre 1765, A.N. O1 3245 :
 « Parties séparées des opéra copiées conformément aux changements et nouvelles corrections faites pour les concerts non reliées : Blamont, Les Fêtes grecques et romaines: 40 parties séparées. » (p. 36)
 
 Q.
 Source musicale perdue [parties séparées] signalée dans :
 Inventaire général de la Bibliothèque Musique de Versailles, Fin septembre 1765, A.N. O1 3245 :
 « Les Fêtes grecques et romaines de M. de Blamont. En quatre paquets : vocale, Choeurs, rolles et partition : 60 parties. » (p. 10)
 
 R.
 Source musicale perdue [parties séparées] signalée dans :
 Inventaire général de la Bibliothèque Musique de Versailles, Fin septembre 1765, A.N. O1 3245 :
 « Symphonies des Fêtes grecques et romaines : 16 parties. » (p. 13)

Source(s) littéraire(s)

1. Livrets imprimés pour les exécutions et reprises de l'Académie royale de Musique.
 
 A.
 LES FESTE/ GRECQUES/ ET/ ROMAINES,/ Ballet héroïque/ représenté/ pour la première fois,/ par l'Académie Royale/ de Musique,/ le mardi treizième juillet 1723.
 Paris, Ribou, 1723
 F-Po/ Liv. 18 [R 33 (11)
 
 - On trouve la préface suivante, qui apparaîtra dans toutes les futures impressions du livret :
 « PRÉFACE.
 Les Festes Grecques et Romaines forment un Ballet d'une espece toute nouvelle. La Muse Lyrique n'avoit jusqu'à présent tiré ses Poëmes que de la Chronique des Amadis, de l'Arioste, des Métamorphoses d'Ovide, du Tasse & d'autres semblables Auteurs. La France n'a encore soûmis que la Fable à la Musique ; l'Italie plus hazardeuse a placé dans ses Opera les évenemens de l'Histoire. Les SCARLATTI & les BUONONCINI ont fait chanter des Heros que CORNEILLE & RACINE auroient fait parler. Enhardy par ces exemples, on s'est dispensé de glaner dans les Champs trop souvent moissonnez de la Mythologie & du Romain : Heureux si on est aprouvé en ouvrant aux Poetes du Théâtre chantant, une carriere digne d'occuper les Génies amateurs du vray-semblable. On a rassemblé dans ce Ballet, les Fêtes de l'Antiquité les plus connües, & qui ont semblé les plus favorables au Théâtre & à la Musique. On les confond toutes sous le nom de Festes Grecques et Romaines, parce qu'effectivement Rome adopta tous les Dieux d'Athenes. On a pris soin d'assortir à ces Fêtes célèbres des Avantures & des Noms illustres. LES JEUX OLYMPIQUES étoient si fameux dès leur origine, qu'ils ont fourny à la Chronologie une de ses Epoques les plus considerables.
 
 La Course des Chars, étoit le plus noble des Exercices qu'on y couronnoit : les Rois les plus avides de gloire, sont entrez dans cette lice ; les Princesses même y ont triomphé. CINISQUE Fille du Roy ARCHIDAMUS, obtint le Prix aux Jeux de la XXVme. Olympiade. La XCIme. fut marquée par la gloire d'ALCIBIADE qui remporta cette Couronne d'Olivier plus précieuse aux regards d'un Grec génereux, que les Couronnes d'or enrichies de Diamans : On n'a pas travesti ALCIBIADE en Heros de l'ASTRÉE ; il est si connu par ses amours volages, qu'on n'auroit pû en faire un Amant fidele, sans démentir grossierement les plus graves Historiens. On ne les suit pas dans l'ordre de ses galanteries. Ces sortes de faits peuvent s'arranger sur le Théâtre, au gré des Auteurs qui les y introduisent. Cette Peinture exacte de la legereté d'ALCIBIADE ne déplaira peut-être pas aux inconstants de nôtre Siècle ; ils ne seront pas fâchez de trouver leur Modele, dans la respectable Antiquité.
 
 On espere que LES BACCHANALES paroîtront liées à l'intrigue qui leur convenoit le mieux. CLEOPATRE ordonne avec justesse une Fête originaire d'Egypte. On sçait que MARC ANTOINE allant à sa première Expedition de la guerre des Parthes s'arrêta dans la CILICIE, & qu'il y fit appeller cette aimable Reine accusée d'avoir soutenu le Parti de BRUTUS & de CASSIUS, avec ordre de venir se justifier : Mais, s'il la manda comme juge, il la reçût comme Amant. L'artificieuse CLEOPATRE suivie par de Jeunes & charmantes Egyptiennes représentant les Graces, & par des Enfans caractérisez en Amours, apporta des Dons magnifiques à ANTOINE. On a mêlé dans le Divertissement de cette Entrée des BACCHANTES & des EGYPANS à ces Graces & à ces Amours ; falsification historique fondée sur l'Histoire même. Si ce mêlange altere un Fait, il remplit un Caractere. CLEOPATRE étoit une adroite Politique. Ne rend-t-on pas son Portrait plus reconnoissable en la faisant arriver dans le Camp des Romains, occupée à célébrer un Dieu, cher à leur General ? Pouvoit-elle se présenter devant ANTOINE dans un instant plus favorable ? Elle connoissoit l'entêtement de ce Romain, qui se piquoit de ressembler à BACCHUS, & qui fit dans Ephese une entrée superbe, où il se montra couvert des habillements, & paré des attributs du Vainqueur de l'Inde. Ce ne fut pas la seule Ville qui le considera dans cet équipage ; cependant cet insigne Voluptueux avoit commencé sa carriere en Heros ; c'est le temps qui a été saisi pour le peindre dans la Scene d'exposition. Sa défaite par l'Amour fut rapide, & PLUTARQUE en est garand.
 
 Quant à l'Entrée DES SATURNALES on n'y a pas répandu le Comique autorisé par la liberté de la Fête : Des Critiques respectables prétendent que les situations plaisantes sont déplacées sur le Théâtre Lyrique. Quoique l'expérience n'ait pas toûjours appuyé cette opinion, comme elle soutient le parti le plus noble, on a cru devoir la suivre dans un Poëme consacré à l'Histoire. On a donné une Parente à MECENE, & on a donné à cette Parente un nom, célébré par TIBULE. La prévention du Favori d'AUGUSTE pour les talens de l'esprit, n'a pas besoin d'être prouvée : Elle fonde le dénoüement ; De plus, TIBULE avoit de la naissance ; ses Ancêtres ne le rendoient pas indigne de l'alliance d'un Romain issu des Roys d'ETRURIE. Les Auteurs varient sur la durée de la Fête des SATURNALES, les uns la font de trois jours, d'autres la poussent jusqu'à sept ; ce dernier terme convient au dessein de TIBULE, & luy permet de joüir de son travestissement. Il est inutile de détailler ici les Loix des SATURNALES, elles sont connuës de tous ceux qui connoissent LUCIEN. Ses Dialogues nous apprennent que tout se pardonnoit pendant cette Fête indulgente, & que les Esclaves pouvoient risquer impunément bien des familiaritez punissables dans une autre saison. Au reste, on a tellement dévoüé ce Ballet à l'Histoire, qu'on a emprunté d'elle jusqu'aux Décorations. PLUTARQUE a fourni la Barque superbe de la REINE D'EGYPTE, son Pavillon brodé d'or, les Rames d'argent, & jusqu'au Concert de Flûtes qui accompagnent cette Princesse lorsqu'elle descend sur les rivages du FLEUVE CYDNUS. L'illumination des SATURNALES se trouve dans les Fastes de Rome : On s'envoyoit à cette Fête de la bougie, coûtume empruntée des PELASGIENS. On a négligé dans ce Ballet, le merveilleux des enchantements & des descentes de Divinitez. On s'est écarté d'une route frayée depuis long-temps, & quelquefois mal-suivie ; on n'apprendra que trop-tôt si on s'est égaré. »
 
 - p. 37 : « Approbation. J'ai lû, par ordre de Monseigneur le Garde des Sceaux, Les Jeux Olympiques, Fêtes Saturnales, Fêtes grecques et romaines, Opera avec son Prologue ; & j'ai crû que l'ingénieuse galanterie de cet ouvrage plairoit fort au public. Fait à Paris ce neuvième Juillet mil sept cent vingt-trois. Houdar de la Motte. »
 
 Autres exemplaires, tous identiques :
 
 - F-Pn/ Yf 715
 - F-Pn/ Rés Yf 1141
 - F-Pn/ Rés Yf 1386
 - F-Pn/ Rés Yf 1387
 
 B.
 Les Festes/ Grecques/ et Romaines,/ Ballet Héroïque,/ représenté pour la fois,/ par l'Académie Royale/ de Musique ;/ le treizième juillet 1723./ Remis au théâtre le onzième juin 1733.
 Paris, Ballard, 1733
 F-Po/ Liv. 18 [321
 
 Autres exemplaires :
 
 - F-Pa/ Ro 1171 : tirage sans mention du jour exact de la reprise, probablement légèrement antérieur. Un espace est laissé blanc. Peut-être s'agit-il d'une première édition.
 - F-Po/ Liv. 18 [R 1 (8) : même remarque.
 - F-Po/ Rés. 689
 - F-Po/ Liv. 18 [R 38 (11)
 - F-Pn/ Rés Yf 2071
 
 C.
 Les Festes/ Grecques/ et Romaines,/ Ballet Héroïque,/ représenté pour la première fois,/ par l'Académie Royale/ de Musique ;/ le treizième juillet 1723./ Remis au théâtre le onzième juin 1733./ Repris avec La Feste de Diane, Nouvelle entrée ajoûtée,/ Le neuvième Février 1734.
 Paris, Ballard, 1734
 F-Po/ Liv. 18 [256
 
 Il s'agit d'une nouvelle édition du livret de 1733, avec une nouvelle page de titre. La Fête de Diane, mentionnée en en-tête, ne figure pas dans le livret. Note manuscrite en haut de la page de titre : « pour Mademoiselle D'Engranville ».
 
 Autres exemplaires identiques :
 
 - F-Po/ Liv. 18 [R 30 (5)
 - F-Po/ Liv. 18 [R 43 (9bis)
 - F-Pn/ Yf 716
 
 D.
 Les Festes/ Grecques/ et Romaines,/ Ballet Héroïque,/ représenté pour la première fois,/ par l'Académie Royale/ de Musique ;/ le treizième juillet 1723./ Remis au théâtre le onzième juin 1733./ Repris avec La Feste de Diane, Nouvelle entrée ajoûtée,/ Le neuvième Février 1734.
 Paris, Ballard, 1741
 F-Po/ Liv. 18 [R 43 (9)
 
 Il s'agit d'une nouvelle édition du livret de 1734. La mention « Remis au théâtre en 1741 » ne figure pas sur la page de titre. Sans doute cet exemplaire a-t-il été tiré dans l'urgence pour les premières représentations de la reprise, avant que ne soit réalisée la source D'.
 
 D'.
 LES FESTES/ GRECQUES/ et/ ROMAINES/ Nouvelle Remise au Théâtre, le Mardi/ 4. Juillet 1741.
 Paris, Ballard, 1741
 F-Pa/ Ro 1172
 
 - p. 2 : « Il n'y a de Changements dans ce Ballet que les noms d'Acteurs représentants en cette Remise : On les ajoute au-devant de ce livre, dont l'édition fut faite soigneusement en la Remise précédente : Il faut néanmoins corriger, à quelques exemplaires? » [suit une liste des fautes d'impression].
 - p. 3 : « Les Entrées du Ballet sont marquées ci-après dans l'ordre qu'elles sont représentées : ce qui fait précéder la Première, par la seconde de ce livre. I. Les Bacchanales, II. Les Jeux Olympiques, III. Les Saturnales. »
 - p. 4 : liste des acteurs.
 - p. [7] : page de titre de l'édition du livret pour la reprise de 1734 (source C). La suite du livret est identique.
 
 Autre exemplaire identique : F-Pn/ Rés Yf 2072
 
 E.
 Les Festes/ Grecques/ et/ Romaines,/ Ballet Héroïque,/ représenté/ pour la première fois,/ par l'Académie Royale/ de Musique,/ le treizième juillet 1723,/ Remis au Théâtre en 1733 & 1741/ Repris le Mardi 5 juin 1753.
 Paris, de Lormel, 1753
 F-Po/ Liv. 18 [323
 
 Autres exemplaires identiques :
 
 - F-Pa/ Ro 1173
 - F-Pn/ Rés Yf 888
 - F-Pn/ Rés Yf 997
 - F-Pn/ Rés Yf 2073
 
 F.
 Les Fêtes/ Grecques/ et/ Romaines,/ Ballet-Héroïque,/ représenté,/ pour la première fois,/ par l'Académie Royale/ de Musique,/ le mardi 13 juillet 1723./ Repris en 1733, 1741 & 1753/ et remis au Théâtre le mardi 27 avril 1762.
 Paris, de Lormel, 1762
 F-Po/ Liv. 18 [325
 
 Autres exemplaires identiques :
 
 - F-Pa/ Ro 1174
 - F-Pn/ Rés Yf 942
 - F-Pn/ Rés Yf 1065
 - F-Pn/ Rés Yf 2074
 
 G.
 LES FETES/ GRECQUES/ ET/ ROMAINES,/ BALLET-HEROIQUE, / Représenté, pour la première-fois,/ par l'Académie-Royale/ de Musique,/ le Mardi 13 juillet 1723./ Repris en 1733, 1741, 1753 & 1762./ Et remis au Théâtre le Mardi 28 Août 1770.
 Paris, de Lormel, 1770
 F-Po/ Liv. 18 [326
 
 Autres exemplaires identiques :
 
 - F-Pc/ Th B 4440
 - F-Pa/ Ro 1175
 - F-Pn/ Rés Yf 826
 - F-Pn/ Rés Yf 907
 - F-Pn/ Rés Yf 1388
 - F-Pn/ Rés Yf 2075
 - F-Pn/ 4 YTH 1615
 
 2. Livrets ou extraits littéraires imprimés pour d'autres occasions :
 
 H.
 LES FESTES/ GRECQUES / ET/ ROMAINES,/ Ballet Héroïque,/ Représenté par l'Académie/ Royale de Musique,/ l'An 1723./ Paroles de M. Fuselier./ Musique de M. Colin-/ de Blamont./ CII. OPERA.
 dans
 Recueil des Opéras
 Paris, Ballard, 1734, XIII, p. 263
 
 Le livret imprimé est celui de 1723.
 
 I.
 PROLOGUE/ DES FETES/ GRECQUES ET ROMAINES/ représenté devant le Roy, sur le/ Théâtre des petits Appartemens/ à Versailles./ Imprimé par exprès commandement de/ Sa Majesté./ M. DCC. XLVIII.
 et
 CLEOPATRE/ BALLET HEROIQUE,/ représenté devant le Roy, sur le/ Théâtre des petits Appartemens/ à Versailles./ Imprimé par exprès commandement de/ Sa Majesté/ M. DCC. XLVIII.
 dans
 Recueil des Comédies et Ballets donnés sur le Théâtre des Petits-Appartements
 Ier volume, non-folioté
 F-Po/ C 2768 (1)
 
 Pour les deux livrets, au verso de la page de titre (p. [II]) : « Les Paroles sont de M. Fuselier. La Musique est de M. Collin de Blamont, Surintendant de la Musique du Roi. Les danses sont de la composition du Sr Dehesse. Les habits sont faits sur les desseins du Sr Peronnet. Les décorations ont été peintes par le Sr Perot. »
 
 Autres exemplaires identiques :
 
 - F-Po/ Liv. 18 [322
 - F-Pn/ Vmc 1029
 
 Cléopâtre seul :
 
 - F-Pn/ Rés Yf 4250 (7)
 - F-Pn/ 8 YTH 3511
 - F-Pn/ 8 Yf 466 (1)
 
 Le Prologue seul :
 
 - F-Pn/ 8 YTH 14 862
 - F-Pn/ 8 YTH 6133bis
 - F-Pn/ 8 Yf 466 (1)
 - F-Pn/ Rés Yf 4250 (6)
 
 J.
 LES/ SATURNALES,/ entrée du Ballet/ des Fêtes Grecques/ & Romaines.
 dans
 Recueil des Comédies et Ballets donnés sur le Théâtre des Petits-Appartements
 IIIe volume, non-folioté
 F-Po/ C 2768 (3)
 
 Autres exemplaires identiques :
 
 - F-Pn/ 8 Yf 466 (3)
 - F-Pn/ Rés Yf 4251 (4)
 
 K.
 Les Fêtes/ Grecques/ et/ Romaines.
 [Nantes, 1754 ?]
 F-Po/ Liv. 18 [324
 
 Ajout manuscrit sur la première page : « 1754 ». A la page 3 figure l'entête imprimée « Concert de Nantes », suivi du titre « Les Fêtes grecques et romaines, Ballet-Héroïque ». Aucun éditeur ni aucune distribution ne sont mentionnés.
 
 L.
 LES SATURNALES/ Troisième Entrée
 F-Pc/ Th B 1891
 
 - Ajout manuscrit sur la page de titre : « fuselier, musique de Colin de Blamon ». Page 54 : « Approbation. J'ai lu, par ordre de Monseigneur le Chancelier, une réimpression des Fêtes Grecques & Romaines, Ballet-Héroïque. A Paris ce vingt-six Mars 1762. DE MONCRIF. »
 
 - Il s'agit certainement d'un extrait de l'édition complète du livret réalisé pour la reprise de 1762 à l'Académie royale de Musique [voir source F]. Il fait apparaître de nombreuses modifications par rapport au texte original de Fuzelier. C'est sans doute cette source qui a fait penser - à tort - à A. L'wenberg que seules Les Saturnales ont été reprises à cette date.
 
 M.
 PROLOGUE/ DES FESTES/ GRECQUES/ ET ROMAINES,/ Représenté devant leurs Majestés,/ à Fontainebleau le Jeudi 11 Octobre 1764.
 Paris, Ballard, 1764
 F-Pc/ Th B 2238
 
 Cet exemplaire fait apparaître de nombreuses notes manuscrites relatives au déroulement du spectacle (éléments de décors, de costumes, de mise en scène...).
 
 Autres exemplaires identiques, sans annotations :
 
 - F-Pn/ 8 YTH 14 863
 - F-Pn/ 8 YTH 14 864
 - F-Pn/ 8 YTH 14 865
 - F-Pn/ Yf 7922
 - F-Pn/ Rés Yf 4477 (6)
 
 N.
 TIBULLE ET DELIE,/ ou/ LES SATURNALES,/ Actes des Festes Grecques/ et Romaines,/ Remis en Musique ;/ représenté pour la première fois,/ sur le Théâtre/ de l'Académie-Royale/ de Musique,/ le lundi 15 mars 1784.
 Paris, de Lormel, 1784
 F-Po/ Liv. 18 [755 (4)
 
 Édition à l'occasion de la mise en musique partielle par Mlle de Beaumesnil.

Comparaison des sources

Les différentes sources (partitions et livrets) ainsi que les commentaires contemporains permettent de retracer l'historique de l'ouvrage à l'Académie royale de Musique :
 
 1723 : Création et édition de la partition et du livret chez Ballard. Il ne sera jamais fait d'autre édition de la musique. Cette source sera systématiquement utilisée pour toutes les représentations : certains exemplaires portent la trace des remaniements ultérieurs pour chacune des reprises.
 
 1733 : Huit airs ajoutés dans les divertissements par Colin de Blamont. Edités en tête du troisième recueil d'airs (Paris, Mlle Noël, [1733]), ils figurent également sous forme manuscrite (complète ou partielle) dans certains exemplaires de la partition. Ils n'apparaissent pas dans le livret qui est une nouvelle édition, avec une nouvelle page de titre, de celui de 1723.
 
 - Divertissement de la première entrée :
 
 - « Les prix que la Gloire vous présente », air sans basse, chanté dans le divertissement de la première entrée par une Grecque en 1723, transposé à l'octave pour Amintas (haute-contre).
 - « Vous favoris de Mars », nouvel air pour Amintas, enchaîné au précédent. Avec grande symphonie : trompettes, violons, hautbois, timbales et basse continue.
 
 - Divertissement de la deuxième entrée :
 
 - « Livrons sans allarmes », air avec basse continue, parodie à la suite de l'air des Bacchantes de la deuxième entrée.
 
 - Divertissement de la troisième entrée :
 
 - « De nos boccages fuyez les ombrages », air sans basse, parodie de la musette instrumentale qui précède, chanté par une bergère.
 - « L'Ombre et le silence », air avec basse continue, chanté par la même après la bourrée. La musique est celle de l'air «Lorsque l'innocence», chanté en 1723.
 - « Père des Dieux », choeur réduit (sol 2 / fa 4) chanté à la suite.
 - « De Mars inconnu dans nos champs », air avec basse continue, chanté par Délie à la suite.
 - « Ton règne servoit de modèle », air avec flûte et basse continue, chanté à la suite, avant les menuets.
 
 1734 : Les airs ajoutés en 1733 sont conservés. La Fête de Diane, nouvelle entrée des mêmes auteurs, est intégrée à la suite du ballet. Elle est éditée séparément chez Ballard et reliée avec la partition de 1723. Le livret est une nouvelle édition de celui de la création, avec une nouvelle page de titre. Aucune transformation dans le reste de l'ouvrage.
 
 1741 : Les Fêtes grecques et romaines retrouvent leur profil d'origine, La Fête de Diane étant supprimée. Projet d'édition d'une grande partition complète par Ballard, dont la maquette est conservée : les ajouts de 1733 sont intégrés à l'ouvrage, qui ne subit aucune nouvelle transformation. Seul l'ordre des entrées est modifié : Prologue, Les Bacchanales, Les Jeux Olympiques, Les Saturnales. Le livret est une nouvelle édition de celui de 1723 avec une nouvelle page de titre.
 
 1753 : Le poème de Fuzelier est légèrement remanié, comme le montre une nouvelle édition du livret par de Lormel. Les principaux changements consistent en suppression de vers, surtout dans le récitatif : 5 vers sont supprimés dans le prologue ; 24 vers sont supprimés dans la première entrée ; 12 vers sont supprimés dans la deuxième entrée ; le récitatif de la dernière entrée n'a subi aucune transformation. Dans les divertissements, de nombreuses sections sont soit définitivement supprimées, soit remplacées par de nouvelles pièces :
 
 - Dans le divertissement de la première entrée, on retrouve certains des changements de 1733 : l'air Les Prix que la Gloire est chanté par Amintas qui enchaîne avec Vous, favoris de Mars. L'air d'Aspasie Eclatez brillantes trompettes est supprimé.
 
 - Le divertissement de la seconde entrée est nettement écourté : sont supprimés le duo de Marc-Antoine et de Cléopâtre Réunissez vos voix et vos hommages, l'air d'une Bacchante Livrons sans allarmes et le choeur alternatif Régnez charmants Amours.
 
 - Le dernier divertissement est également raccourci : l'air De nos boccage disparaît, ainsi que l'air O temps heureux et le choeur final Chantons, chantons cent et cent fois. Par contre, les paroles L'ombre et le silence sont substituées à celles d'origine (Lorsque l'innocence) comme en 1733, et chantées par Délie. Le ballet s'achève par une ariette ajoutée, également pour Délie, Venés petits oiseaux.
 
 Les entrées retrouvent leur ordre d'origine.
 
 1762 : Le livret imprimé est le même que celui de 1753, avec une nouvelle page de titre. Apparemment, aucun changement significatif n'a eu lieu.
 
 1770 : Le livret imprimé est le même que celui de 1753, avec une nouvelle page de titre. La partition qui a servi aux représentations fait pour sa part état de très nombreuses modifications qui sont l'oeuvre de Dauvergne et de Berton :
 
 - Nouvelle ouverture, en Sol M, précédant l'ouverture d'origine.
 - Deux gavottes de Berton ajoutées dans le prologue.
 - Nouvelles danses ajoutées ou substituées dans le divertissement de la première entrée : un Rondeau léger pour les suivants d'Aspasie en « mouvement de Chaconne, premier et deuxième air, Contredanse en fanfare. Air d'Aspasie Amants que le mystère.
 - Dans le divertissement de la deuxième entrée, nouvelle parodie de l'air des Bacchantes chantée par Cléopâtre, premier et deuxième air, premier et deuxième tambourin.
 - Dans la troisième entrée, de nombreux airs ont été réécrits ou arrangés avec accompagnement d'orchestre : les airs de Plautine Aujourd'hui de Saturne et Que l'on perd de doux instants, ceux de Délie Je méprisais l'amour, Le Dieu qui règne dans Cythère et Parlez-moi de l'amant, enfin celui de Tibule Vous ignorez quel est l'amant sincère. Deux parties de violons ont été ajoutées pour l'accompagnement du duo Aimons-nous, aimons-nous. Une note précise, p. 218 : « Tout le divertissement qui suit ce choeur est transposé un ton plus haut c'est-à-dire en a-mi-la jusqu'à la fin de l'opéra. » Presque tout le divertissement a été modifié : Musette, deuxième musette, récit [de haute-contre] et choeur : Sur l'univers règne à jamais tendre déesse de Cythère, premier, deuxième et troisième tambourin, une « Gavotte nouvelle », corrections de texte dont L'ombre et le silence pour Délie, « Un Air nouveau pour les Pastres », choeur Père des Dieux, air De Mars inconnu et air de Délie Ton règne servait. L'air O temps heureux est barré : « Mettre à cette place pour Délie les ramages d'Isbé page 48 et après ce morceaux aller aux deux musettes ».

Dépouillement (sigle RISM/ cote)

F-Pc/ H 667
F-Pc/ D 1129
F-Pc/ Rés 1291
F-Pc/ L 3132
F-Pn/ Rés Vm2 95
F-Po/ A 107 a
F-Po/ A 107 b
F-Pn/ Vm2 279
F-Po/ Liv 18 [321
F-Po/ Liv 18 [256
F-Po/ Liv 18 [323
F-Po/ Liv 18 [325
F-Po/ Liv 18 [326
F-Pc/ Th B 4440
F-Po/ Liv 18 [322
F-Po/ Liv 18 [324
F-Pc/ Th B 1891
F-Pc/ Th B 2238
F-Pc/ X 1083 [ 1- 2]
F-Po/ A 107 c [ 1- 2]
F-Po/ A 107 e [ 1- 2]
F-Po/ C 2768 [ 1]
F-Po/ C 2768 [ 3]
F-Po/ Liv 18 [R 33 [11]
F-Po/ Liv 18 [R 30 [ 5]
F-Po/ Liv 18 [R 43 [ 9]
F-Po/ Liv 18 [R 43 [ 9 bis]
F-Po/ Liv 18 [R 38 [11]
F-Po/ Fonds La Salle 38
F-Po/ Fonds La Salle 38 bis
F-Po/ Fonds La Salle 72 [ 7]
F-BO/ M 596
F-Po/ Liv 18 [R 01 [ 8]
F-TLc/ Cons 158
F-TLc/ Cons 11096
F-AG/ 564 [ 1]
F-AG/ 565 [ 1- 7]
F-AG/ 566 [ 1- 3]
F-AG/ 567 [ 1- 9]
F-AG/ 568 [ 1-12]
F-AG/ 576-597
F-V/ ms mus 237
F-Pa/ M 609
F-V/ MSD 112
F-LYm/ Rés FM 133603
B-Bc
A-Wn
C-Vu
D-brd/ Rtt
F-R
GB-Obharding
NL-DHgm
S-Skma
US-Wc
US-BE
US-Uplamenac
F-Pn/ Vm2 278 [ 1- 2]
F-V/ MSD 111
F-Pn/ Rés Yf 715
F-Pn/ Rés Yf 1141
F-Pn/ Rés Yf 1386
F-Pn/ Rés Yf 1387
F-Pa/ Ro 1171
F-Po/ Rés 689
F-Pn/ Rés Yf 2071
F-Pn/ Yf 716
F-Pa/ Ro 1172
F-Pa/ Ro 1175
F-Pa/ Ro 1173
F-Pn/ Rés Yf 2072
F-Pn/ Rés Yf 888
F-Pn/ Rés Yf 997
F-Pn/ Rés Yf 2073
F-Pn/ Rés Yf 826
F-Pn/ Rés Yf 907
F-Pn/ Rés Yf 1388
F-Pn/ Rés Yf 2075
F-Pn/ Rés Yf 4250 [ 7]
F-Pn/ Rés Yf 4250 [ 6]
F-Po/ Liv 18 [R 1 8]
F-Po/ Liv 18 [R 38 11]
F-Pn/ Vmc 1029
F-Pn/ 4 YTH 1615
F-Pn/ 8 YTH 3511
F-Pn/ 8 Yf 466 [ 1]
F-Pn/ 8 YTH 14 862
F-Pn/ 8 YTH 6133 bis
F-Pn/ 8 VF 466 [ 1]
F-Pn/ 8 Yf 466 [ 3]
F-Pn/ Rés Yf 4251 [ 4]
F-Pn/ 8 YTH 14 863
F-Pn/ 8 YTH 14 864
F-Pn/ 8 YTH 14 865
F-Pn/ Yf 7922
F-Pn/ Rés Yf 4477 [ 6]
F-Po/ Liv 18 [755 4
F-ASOlang/ F 16 a
F-ASOlang/ F 16 b
F-AG/ II 285-286
F-AG/ II 291-306
GB-Lbl/ 86 a 11 [ 2]

Commentaire(s) contemporain(s)

Voir document joint.
 
 - A.N. O1 3245 : Inventaire général de la Bibliothèque Musique de Versailles. Fin septembre 1765 :
 
 p. 12 : « Partition in-4° des Opéra : Blamont, Les Fêtes grecques et romaines imprimé : 2 exemplaires. »
 
 p. 42 : « Livres de Paroles des Opéra pour les concerts et qui servaient ordinairement au Roy à la Reine... le tout broché en papier doré et papier marbré » : Blamont, Les Fêtes grecques et romaines : 7 livres de parolles. »
 
 - A.N. O1 3246 : Inventaire général des Menus-Plaisirs. premier janvier 1780 :
 
 p. 27 : « Partition in octavo reliées en veau : Les Fêtes grecques et romaines : 2 exemplaires. »
 
 - A.N. O1 2856, f. 211 v. , 1726 [cf. source musicale B] :
 [Payé] « Au Sieur Le Noble, ordinaire de la Musique du Roy, pour toutes les copies et partitions de musique qu'il a fait pour les concerts qui ont été chantés devant Leurs Majestés en 1726, sçavoir : pour 5 727 pages aussy de musique qu'il a faittes pour les operas du Retour des Dieux sur la Terre, des Festes Grecques, d'Omphale et d'Issé Pastoral, contenant chacun :
 4 basses générales,
 6 dessus de violon,
 2 parties de flutes et hautbois,
 6 premiers dessus des choeurs,
 6 seconds dessus des choeurs,
 6 tailles des choeurs,
 6 basses des choeurs,
 Roles et récits.»
 a raison, comme dit est, de 4 s la page... 1 145 lt 8 s. »
 
 - A.N. O1 2861, f. 294, 1734 [cf. source musicale N] :
 [Payé Au Sieur Le Noble pour] « Les Festes Grecques et Romaines :
 2 rôles généraux de dessus
 1 rôle de basse
 4 rôles non généraux de dessus
 2 premiers dessus des choeurs
 2 second dessus des choeurs
 1 taille des choeurs
 Les parties de trompettes et timbales
 2 dessus [flûtes et hautbois ?]
 3 premiers dessus de violon
 2 seconds dessus de violon
 4 basses continues
 La partie du cor de chasse
 6 premiers dessus des choeurs
 6 seconds dessus des choeurs
 6 hautes-contre
 6 tailles
 8 basses. »

Attribution(s)

- Dauvergne et Berton ont remanié certaines parties de l'oeuvre lors de la reprise de 1770.
 - Candeille a remis le premier acte en musique et l'a fait jouer en 1777 sur le théâtre particulier du duc d'Orléans.
 - Mlle Villard de Beaumesnil, pensionnaire du Roi, à remis en musique l'entrée des Saturnales en 1784, qui fut jouée à la Cour puis eut quelques représentations à l'Académie.

Voir aussi

FCB.recueil.08 ; FCB. 308 ; FCB.709 ; FCB 710, FCB.717 ; FCB.722 ; FCB.724 ; FCB.725 ; FCB.733 ; FCB.738 ; FCB.741

Lieu(x)

PARIS, Académie royale de musique
MARLY-LE-ROI
TROYES, Hôtel de ville
Concert de la Reine
VERSAILLES
ROUEN
VERSAILLES, Petits appartements, théâtre
FONTAINEBLEAU
BRUXELLES
LYON, Académie de musique
LYON, Académie des Beaux-Arts
Concert de la Dauphine

Note(s) date(s)

- Dates d'exécutions à l'Académie royale de Musique :
 13 juillet au 14 octobre 1723 (Prologue, Les Jeux Olympiques, Les Bacchanales, Les Saturnales. Une cantate chantée par Mlle Antier est ajoutée à la fin de la seconde entrée à partir du 26 septembre) ; décembre 1723 (jeudi) ; janvier et février 1724 ; 11 juin au 1er octobre 1733 ; 9 février 1734 (Prologue, Les Jeux Olympiques, Les Bacchanales, Les Saturnales. Une nouvelle entrée, La fête de Diane, est ajoutée pour les mardi et jeudi) ; 4 juin au 19 septembre, 28 novembre 1741 (Prologue, Les Bacchanales, Les Jeux Olympiques, Les Saturnales) ; décembre 1741 à janvier 1742 (jeudi), février 1742 (mardi et jeudi), 3 et 10 mars 1742 (Prologue et Les Saturnales), avril 1742 ; 5 juin au 21 août 1753 (mardis et dimanches. Prologue, Les Bacchanales puis Pygmalion de Rameau, Les Jeux Olympiques, Les Saturnales) ; avril et mai 1754 ;
 4 mai au 6 juillet 1762 (la date du 27 avril 1762 imprimée en tête du livret est erronée. Prologue, Les Jeux Olympiques, Les Bacchanales, Les Saturnales) ; 20 janvier au 29 mars 1763 (jeudi) ; 28 août au 14 octobre 1770 (Prologue, Les Bacchanales, Les Saturnales et Les Jeux Olympiques. Les Jeux Olympiques sont ajoutés à partir du 11 septembre. Continué jusqu'au 14 octobre. D'après Théodore de Lajarte, il y eut 36 représentations dont 20 consécutives. Dauvergne et Berton ont en partie retouché la musique) ; 17 janvier au 16 mars 1771 (jeudi) ; 23 mai 1771 (Les Jeux Olympiques sous le nom d'Alcibiade).
 
 - Dates d'exécutions à l'Académie de Musique de Lyon :
 Janvier 1741 ; 1746 ; 1er et 2 février 1750.
 
 - Dates d'exécutions au Concert de la Reine :
 1726 ; 1729 ; 16 novembre 1729 ; 20 et 22 novembre 1730 ; 27 et 30 août 1732 ; 23 et 26 septembre 1733 ; 8, 10 et 17 novembre 1734 ; 9, 14 et 16 octobre 1737 ; 30 août 1738 ; 3 et 10 septembre 1738 ; 2, 4 et 9 novembre 1739 ; 28 novembre 1740 ; 3 et 5 décembre 1740 ; 4, 9 et 11 décembre 1741 ; 21 et 29 décembre 1742 ; 5 janvier et 15 juillet 1744 ; 1er et 12 juillet 1745 ; 4, 6, 9 et 11 juillet 1746 ; 9 et 11 décembre 1747 ; 17, 19, 21 et 24 juillet, 11, 13 et 18 décembre 1751 ; 5, 8, 10 et 12 juillet, 9 et 11 décembre 1752.
 
 - Dates d'exécutions sur le Théâtre des Petits-Appartements :
 26, 28 et 30 mars 1748 (Le Prologue et Les Bacchanales sous le titre de Cléôpatre) ; 13, 17 février, 10 mars, 3 octobre 1749 (Les Saturnales)
 
 - Dates d'exécutions au Concert de la Dauphine :
 12, 17, 19 et 22 août 1750
 
 - Autres dates :
 15 septembre 1723 : édition source musicale A.
 1728 : un Bellérophon de Biancolelli et Romagnesi, parodie pour le théâtre de la foire, inclut un menuet des Fêtes grecques et romaines.
 22 novembre 1728 : trois extraits figurent dans les intermèdes pour la comédie L'Inconnu : deux duos chantés par le M. Chassé et Mlle Pelissier (« Les Ris, les Grâces? » et « Réunissons nos voix et nos hommages? ») dans le deuxième intermède (Acte II, scène 7) et la chaconne dansée par Mlle Camargo (sous le titre Air pour une bohémienne) dans le troisième intermède (Acte III, scène 5).
 29 novembre 1728 : reprise dans les mêmes conditions.
 6 septembre 1729 : exécution du choeur « Réunissons nos voix & nos hommages? » à l'Hôtel de ville de Troyes, pour la naissance du Dauphin.
 5 octobre 1729 : quelques fragments figurent dans la quatrième entrée du Ballet du Parnasse, donné à Versailles pour la naissance du Dauphin : Apollon et la Muse Héroïque chantent « Les Ris, les Graces suivent Louis dans ce séjour? » puis « Réunissez vos voix et vos hommages? » Le choeur reprend « Réunissons nos voix et nos hommages? »
 1731 : une liste de décors et accessoires mentionne l'oeuvre parmi celles qui ont été jouées, avant cette date, à l'Académie de Musique de Lyon.
 1733 : édition séparée des airs ajoutés à la reprise sous le titre de troisième recueil d'airs.
 11 février 1734 : édition de La Fête de Diane, reliée à la suite de l'édition de 1723.
 1741 : projet de réédition de la version de 1733, en partition complète, chez Ballard.
 1741 : exécution à Bruxelles.
 1742 : exécution en concert à Moulins, donnée par les académiciens de la ville pour Méhémet Haïd Pacha, ambassadeur Turc en voyage.
 9 septembre 1745 : exécution d'un acte aux Tuileries à l'occasion d'un voyage du Roi à Paris.
 Avril 1763 : exécution des Jeux Olympiques à Rouen.
 4 octobre 1764 : exécution du Prologue à Fontainebleau (le livret donne la date erronée du 11 octobre).
 1771 : deux gavottes de Berton figurant au premier acte pour la reprise de 1770 sont utilisées pour la reprise d'Alcyone de Marin Marais à l'Académie royale de Musique.
 1772 ou 1773 : Les Bacchanales exécutées deux fois à Aix-en-Provence.
 1777 : représentation sur le théâtre particulier du duc d'Orléans des Saturnales, ou Tibulle et Délie de Pierre-Joseph Candeille. Proposé une première fois au comité de l'Académie royale de Musique le 5 mars 1778, et une seconde fois sans succès le 2 mars 1816.
 16 février 1784 : exécution de Tibule et Délie, ou Les Saturnales de Mlle Villard de Beaumesnil à la Cour.
 15 mars 1784 : première exécution de Tibule et Délie, ou Les Saturnales à l'Académie royale de Musique.

Interprète(s)

LEMAURE, Catherine-Nicole
ANTIER, Marie
PRÉVOT, Mlle
EEREMANS, Mlle
TRIBOU, Mr
BLONDI, Mr
THÉVENARD, Mr
JULLYE, Mlle
GRENET, Mr
PETIT, Mlle
SOURIS, Mlle
MURAIRE, Mr
CHASSÉ, Mr
CAMARGO, Mlle
DUPRÉ, Mr
PÉLISSIER, Marie
DUMAST, Mr
DUN, Mlle
JÉLYOTTE, Pierre de
PETITPAS, Mlle
BARBARINE, Mlle
JACQUET, Mlle
GÉLIN, Mr
POIRIER, Mr
VESTRIS, Mr
CHEFDEVILLE, Mr
LA TOUR, Mr
GAULTIER, Mlle
ROZET, Mlle
LEMIÈRE, Mlle
JOLY, Mr
ALLARD, Mlle
LARRIVÉE, Mr
RIVIER, Mlle
SAINT-HILAIRE, Mlle
ARNOULT, Mlle
MUGUET, Mr
PILLOT, Mr
CHÂTEAUNEUF, Mlle
BEAUMESNIL, Mlle
CASSAIGNADE, Mr
TIROT, Mr
CAVALIER, Mr
HAUTRIVE, Mlle d'
AVANTOIS, Mlle d'
ROSALIE, Mlle
LEGROS, Mr
CONSTANCE, Mlle
MATTHIEU, Mlle
LENNER, Mlle
LE PRINCE, Nicolas
DUCROC, Mr
PETILLOT, Mr
ROMAINVILLE, Mlle
RAMEAU, Mlle
HUGUENOT, Mlle
DANGERVILLE, Mr
GODONESCHE, Mlle
DESCHAMPS, Mlle
DUBOURG, Mr
LE BÈGUE, Mr
ROMAINVILLE, Mr
BENOÎT, Mr
GODONESCHE, Mr
COCHOIS, Mlle
LALANDE, Mlle
LA GARDE, Mr de
TAVERNIER, Mr
ABEC, Mlle
SAINT-MARC, Mlle
LE CLERC, Mr
RICHER, Mr
FEL, Marie
DE SELLE, Mlle
LE PAGE, Mr
CAILLEBOT DE LA SALLE, Louis-Marie
TRUSSON, Mme
MARCHAIS, Mme de
PUVIGNÉ, Mlle
AYEN, Mr d'
ROHAN, vicomte de
BRANCAS, duchesse de
CLERMONT, chevalier de
CHEVALIER, Mlle
CANAVAS, Mlle
BEZIN, Mlle
BESCHE, Mr
JOGUET, Mr
SAINTE-REUSE, Mlle
VEI, Mr
RIVÉ, Mlle
GUIMARD, Mlle
HEBERT, Mlle
DURANCI, Mlle
FONTENAY, Mlle
COUPÉ, Marie-Angélique
BEAL, V.
MONTGOLFIER, R.
M.R.
RAIGNAC GAUDET, Alexandrine de
DU PLANT, Mlle
FAUVEL, Mlle, la cadette
DUBOIS, Mlle
ARNOUX, Mlle
GELIN, Mr
BERNARD, Mlle
REY, Mlle

Nom(s) cité(s)

PERONNET, Mr
PEROT, Mr
FRANCOEUR

Note(s) nom(s) cité(s)

- Peronnet est l'auteur des modèles ayant servis à la réalisation des costumes pour le Théâtre des Petis-Appartements. Perot a peint les décors pour les mêmes représentations.
 
 - Les ballets ont successivement été réglés par Laval (1723), Blondi (1733), Dupré (1741), Lani (1753) et Vestris (1770) pour l'Académie royale de Musique. De Hesse a fait la chorégraphie pour les représentations sur le Théâtre des Petits-Appartements en 1748 et 1749.

Dédicataire(s)

LOUIS XV [1710-1774], roi de France

Éditeur(s) / Graveur(s) / Libraire(s)

BALLARD, Jean-Baptiste-Christophe

Notes sur l'oeuvre
Note(s) sur la musique

- p. i PROLOGUES DES FESTES GRECQUES ET ROMAINES.
 Ouverture.
 - p. v Le fond du Théâtre représente le Temple de Mémoire orné de Statuës des grands Hommes & d'Inscriptions à leurs loüanges. On y arrive par une grande & magnifique Place décorée dans le même goût. Les Eleves d'Erato s'y trouvent rassemblez par l'ordre d'Appollon, pour seconder les desseins de la Muse de l'Histoire.
 SCÈNE PREMIÈRE
 O Vous, qui consacrez ... (Clio)
 - p. vi Quoy, Muse équitable & sincère ... (Erato)
 - p. vii La Vérité n'est pas toujours si redoutable ... (Clio)
 - p. ix Les plus inflexibles guerriers ... (Clio, Erato)
 - p. xii Soûtenez un choix glorieux ... (Erato)
 - p. xiii En célébrant l'Amour ... (Erato)
 - p. xvii Régnez dans nos Festes nouvelles ... (Choeur)
 - p. xxviii SCÈNE DEUXIÈME
 Prélude
 Apollon vient icy ... (Clio)
 - p. xxix Pour les favoriser, je quitte ... (Apollon)
 - p. xxx Non, non, non, non, ce n'est pas assez ... (Apollon)
 - p. xxxi C'est en vain qu'aujourd'hui ... (Apollon)
 - p. xxxiii Cessez de nous vanter Terpsicore ... (Clio)
 On entend un Prélude qui annonce Terpsicore.
 Je l'entends ... (Apollon, Clio)
 Terpsichore arrive à la tête de tous ses élèves differemment habillez & caractérisez.
 - p. xxxiv Terpsicore, venez ... (Apollon)
 Charmante Muse de la Danse ... (Clio, Erato, Apollon)
 - p. xxxv Chaconne
 - p. lii Sarabande
 - p. liii Jeunes Beautez, pour être plus aimables ... (?)
 - p. liv premier rigaudon
 - p. lv Deuxième rigaudon
 - p. lvi Retracez aujourd'huy ... (Apollon)
 - p. lviii A des emplois nouveaux, Apollon nous appelle ... (Choeur)
 - p. lxxi Erato & Apollon célèbrent les louanges de Terpsicore dans une cantate ; & la Muse de la Danse en exprime les Simphonies & les Chants, par ses pas & par ses attitudes variez.
 - p. lxxii Gigue pour Terpsicore
 - p. lxxiii Quelle danse vive & légère ... (Erato, Apollon)
 - p. lxxvii Air pour Terpsicore. Rondeau
 - p. lxxviii Vous peignez à nos yeux ... (Erato, Apollon)
 - p. lxxxi Menuet pour Terpsicore. Rondeau
 - p. lxxxii Quelle danse vive & légère ... (Erato, Apollon)
 - p. lxxxv Muse brillante, auprès de vous ... (Choeur)
 - p. lxxxvii On reprend l'Ouverture, page i.
 FIN DU PROLOGUE
 
 - p. 1 PREMIÈRE ENTRÉE. LES JEUX OLYMPIQUES.
 Le Théâtre représente au fond, le Temple de Jupiter Olympien ; & au-devant, une Avenuë d'arbres entremêlez ; près du Temple, des Statuës Equestres des Vainqueurs des Jeux ; & plus loin, des Groupes exprimants les Travaux d'Hercule, Instituteur des Jeux Olympiques.
 SCÈNE PREMIÈRE
 Prélude
 - p. 2 Dois-tu cruel Amour ... (Timée)
 - p. 6 SCÈNE DEUXIÈME
 Tandis que près d'ici la Grèce rassemblée ... (Zélide, Timée)
 - p. 7 Pour jouir d'un moment tranquile ... (Timée)
 - p. 9 Vous soupirez ! votre chagrin ... (Zélide, Timée)
 - p. 11 J'aime trop mon amant ... (Timée)
 - p. 12 Timée, apercevant de loin Alcibiade entre les arbres.
 Il vient. Quels doux transports ...(Timée, Zélide)
 - p. 13 Il est dangereux d'écouter les secrets ... (Zélide)
 - p. 14 Viens. A l'Amour jaloux je ne puis résister. (Timée)
 Elle emmène Zélide.
 - p. 15 SCÈNE TROISIÈME
 Ritournelle
 - p. 16 Dans vos yeux satisfaits ... (Amintas, Alcibiade)
 - p. 18 Sous les ombres du mistère ... (Alcibiade)
 - p. 19 Je le vois, vous voulez éviter ... (Amintas)
 - p. 20 Mon coeur fait pour l'indépendance ... (Alcibiade)
 - p. 21 Changer d'amour, c'est changer d'esclavage ... (Amintas)
 - p. 22 Nostre coeur doit changer sans cesse ... (Alcibiade)
 - p. 23 L'Amour vous punira ... (Amintas, Alcibiade)
 Plus d'une Beauté ... (Alcibiade)
 - p. 25 Peut-on si hautement ... (Amintas)
 - p. 26 De la Divinité ... (Alcibiade)
 - p. 28 Ainsi vous trahissez ... (Amintas, Alcibiade)
 - p. 29 SCÈNE QUATRIÈME
 Ah ! c'en est trop, Perfide, arrête ... (Timée)
 - p. 30 Ne me montrez ... (Alcibiade)
 - p. 31 Les as-tu jamais méritez ? (Timée, Alcibiade)
 - p. 33 Calmez ce dépit éclatant ... (Alcibiade)
 - p. 34 Cruel, c'en est donc fait ? (Timée)
 - p. 35 On entend un bruit de Trompettes, qui annoncent le Triomphe d'Alcibiade.
 Symphonie
 Mais on vient, justes Dieux ! (Timée)
 - p. 37 SCÈNE CINQUIÈME
 Le triomphe d'Alcibiade. Alcibiade, Amintas, Aspasie. Grecs spectateurs des Jeux, Athlètes de la Lute, du Ceste, de la Course, du Disque & du Saut.
 Marche
 - p. 38 Vous avez dans nos Jeux remporté la victoire ... (Choeur)
 - p. 48 Aspasie accompagnée d'une Troupe aimable de jeunes Grecques qui la suivent en dansant, présente à Alcibiade une couronne d'Olivier ; Prix consacré aux Vainqueurs des Jeux Olympiques.
 Air pour les suivants d'Aspasie. Rondeau
 - p. 50 Aspasie en ce jour ... (Aspasie)
 - p. 52 Dans cet instant, tout l'excès ... (Alcibiade)
 - p. 53 Air pour les Lutteurs
 - p. 54 Amants, que le mistère amène dans nos fêtes ... (Aspasie)
 - p. 59 Second passepied
 - p. 60 Eclatez, brillantes Trompettes ... (Aspasie)
 - p. 62 Eclatez, brillantes Trompettes ... (Choeur)
 - p. 72 On reprend pour Entracte, le deuxième rigaudon du Prologue, page lv.
 FIN DE LA PREMIÈRE ENTRÉE
 
 - p. 73 DEUXIÈME ENTRÉE. LES BACCHANALES.
 Le Théâtre représente le Camp des Romains sur les bords du Fleuve Cydnus dans la Cilicie.
 SCÈNE PREMIÈRE
 Ritournelle
 - p. 75 Seigneur, vous méditiez ... (Eros, Antoine)
 - p. 77 Mon coeur est conduit par la Gloire ... (Antoine)
 - p. 80 Le Vainqueur de Pompée ... (Eros)
 - p. 81 Les Traits que l'Amour lance ... (Antoine)
 - p. 83 Je te le dis encore ... (Antoine, Eros)
 - p. 84 Lorsque dans cent climats ... (Antoine)
 - p. 86 Un laurier que la gloire donne ... (Eros, Antoine)
 - p. 88 SCÈNE DEUXIÈME
 Antoine, Eros, Cléopâtre, Egyptiennes, sous la forme de Graces & de Baccantes, Egyptiens sous la forme d'Amours & d'Egypans. On voit paroître de loin sur le Fleuve Cydnus une Barque superbe, dont la Poupe est d'or, & les rames d'argent. La Reine d'Egypte magnifiquement habillée, & couchée sous un pavillon de pourpre tissu d'or ; de petits Egyptiens, déguisez en Amours ; ayant à ses pieds : D'autres Barques chargées d'Egyptiens en Egypans, & d'Egyptiennes en Graces & en Baccantes, accompagnent celle de Cléopâtre, & s'approchent lentement du Rivage.
 Marche
 - p. 91 Mais du fils de Sémélé ... (Antoine)
 - p. 92 Les Soldats Romains sortent de leurs Tentes, & accourent de tous costez sur le Rivage, pour voir cette Flotte Galante.
 Lorsqu'elle veut charmer le monde ... (Choeur)
 - p. 95 Les Egypans & les Baccantes font leur Débarquement au son des Haut-Bois qui les précèdent : Cléopâtre les suit, & deux Romains les conduisent près d'Antoine.
 Prélude
 Vous voyez Cléopâtre odieuse ... (Cléopâtre)
 - p. 96 Que devient ma fierté ... (Antoine)
 Je sçay que de Bacchus ... (Cléopâtre)
 - p. 98 Si Bacchus avoit ... (Antoine)
 - p. 99 Seigneur je venois ... (Cléopâtre, Antoine)
 - p. 100 Lorsque loin de vos yeux ... (Antoine)
 - p. 102 Non, non, je ne puis croire ... (Cléopâtre)
 - p. 103 Du terrible Dieu de la Thrace ... (Antoine)
 - p. 106 Ne vous obstinez pas ... (Cléopâtre, Antoine)
 - p. 107 Quand vous m'offrez ... (Cléopâtre)
 - p. 108 Puis-je compter sur la constance ... (Cléopâtre)

Effectif

vx16/ch.réd.2/orch.réd.2/bc

Note(s) concernant l'effectif

- Effectif supposé :
 
 2 flûtes
 2 hautbois
 basson
 2 trompettes
 timbales
 2 dessus de violons
 haute-contre de violon
 taille de violon
 basse continue
 
 - Une partition manuscrite complète (Paris, J.-B. Chr. Ballard, 1741) propose les parties intermédiaires de l'orchestre (haute-contre et taille de violon) et du choeur.
 - L'air ajouté en 1733 « Vous favoris de Mars », tel qu'il est édité dans le « Troisième Recueil d'Airs » (Paris, Mlle Noël, [1733]), fait figurer une partie de timbales.
 - Pour une exécution en 1726, on possède le nombre exact de parties copiées [voir source musicale perdue]

Annotation(s) instrumentale(s)

violon
basse continue
flûte
basson
trompette
hautbois

Informations sur la notice

Auteur de la notice : Benoît Dratwicki

Date de diffusion : décembre 2007 ; dernière modification : janvier 2011


<<<< retour <<<<